Retour au Magazine du numérique

Usages du numérique par les entreprises de la restauration : Les chiffres clés

Actualité | Publié le 02 novembre 2022 | Mis à jour le 24 novembre 2022

L’Afnic, l’association en charge de la gestion des noms de domaine en .fr (partenaire de France Num) avec MV2, a réalisé en 2022 une enquête auprès de 1009 restaurateurs français sur leurs pratiques numériques. L’objectif étant de voir parmi les entreprises interrogées quels usages elles en ont et les possibilités d’actions possibles pour développer leur activité avec le numérique .

Photo illustrative
Étude sectorielle « Réussir avec le web » : le numérique, l’allié des restaurateurs

Étude sectorielle « Réussir avec le web » : le numérique, l’allié des restaurateurs

Des entreprises fortement présentes sur internet et les réseaux sociaux (Facebook et Instagram)

Dans le secteur de la restauration, 88 % des entreprises interrogées possèdent leurs propres noms de domaines. Parmi elles, 78 % possèdent un site internet. L’extension la plus commune est celle en « .fr » : elle représente à elle seule 58 % des entreprises possédant un site internet, tandis que celle en « .com » est utilisé par 38 % des entreprises et les autres extensions, seulement 4 % des sites de ce secteur de l’économie française. Le «.fr », traduit un professionnalisme, c’est pourquoi les restaurateurs le privilégient.

Sur leurs sites web, les restaurateurs optent pour des contenus principalement informatifs et pratiques :

  • 75 % d’entre eux indiquent leurs coordonnées et horaires d’ouverture de leur commerce ;
  • 66 % présentent leur entreprise, produits et services ;
  • seulement 15 % proposent une section blog.

Pourquoi ce dernier chiffre qui apparait en retrait ? Parce que les restaurateurs de par la spécificité de leurs métiers, tiennent à maintenir un contact proche avec leurs clients. Ils préfèrent communiquer avec leurs clients dans l’enceinte de leur restaurant.

Autre fait intéressant souligné par l’étude : l’utilisation des réseaux sociaux apparait importante pour ce secteur. Il s’agit d’une solution vécue comme « adéquate » pour présenter leurs activités et être trouvé sur internet. Pour ce faire, des plateformes telles que Facebook et Instagram sont privilégiées. En effet, à la question de savoir si ces entreprises utilisent ou non ces plateformes, la moitié déclare utiliser Instagram, et 83 % se servir de Facebook.

Quel est l'impact de la présence Internet sur le chiffre d’affaires ?

Sur l’ensemble de l’échantillon, le temps consacré à la gestion du site web et des réseaux sociaux se répartit ainsi :

  • 37 % déclarent consacrer 1 h par jour ou plus ;
  • 36 % y consacre 1 h par semaine ;
  • et 26 % y consacre seulement 1 h par mois à leur visibilité sur Internet.

Parmi les entreprises interrogées, 93 % considèrent le temps investi dans les réseaux sociaux comme rentable.

C’est d’ailleurs en ligne que 27 % d’entre elles disent réaliser leurs ventes. 52 % d’entre elles constatent une augmentation de leur chiffre d’affaires grâce à l’usage d’internet. Ce chiffre n’est pas négligeable, car 44 % des entreprises expliquent réussir à générer entre 10 et 30 % de leurs chiffres d’affaires grâce à leur présence en ligne. De plus, 30 % des entreprises estiment effectuer 30 % de leurs chiffres d’affaires par ce biais.

Quelles sont les techniques et outils pour développer la présence en ligne et les ventes des restaurateurs ?

Pour être présentes en ligne, 61 % des entreprises interrogés disent faire du référencement naturel pour améliorer leur visibilité en ligne. Ainsi, 85 % disent apparaître sur la première page des moteurs de recherche.

Et 14 % utilisent le référencement payant.

Cette enquête révèle aussi que divers outils sont également employés pour maintenir un lien avec leurs clientèles :

En terme de budget :

  • 47 % des entreprises interrogées consacrent de 300 et 1000 euros pour leur présence en ligne ;
  • 38 % d’entre elles dépensent moins de 300 euros ;
  • 15 % plus de 1000 euros.

« La spécificité de leur métier, cuisiner, recevoir, ne se transforme pas du fait de l’addition d’outils numériques ; mais en délivrant des informations essentielles en ligne, ils multiplient les chances d’expérience client réussie et optimisent leurs investissements. Ils indiquent leur jour d’ouverture, la présence d’un menu végan ou sans gluten, la possibilité de privatiser pour un événement. »

Loïc Damilaville

La gestion de la réputation des établissements : répondre ou pas aux messages et avis clients ?

Souvent, l’une des appréhensions qu’ont les entreprises est la peur de devoir tenir à jour en permanence le site Internet ou de surveiller systématiquement leur réputation en ligne. Il est donc intéressant de voir l’implication des restaurateurs dans la tenue à jour de leur présence sur les plateformes. Parmi les entreprises interrogées, 40 % répondent systématiquement aux messages qui leur sont adressés ; cela dit la majorité (51%) ne répond qu’occasionnellement et 9 % ne répond jamais.

Une bonne gestion des risques de cybersécurité : essentiel !

Enfin, cette étude nous apprend que les restaurateurs ont conscience des enjeux de sécurité que pose la numérisation. Parmi les 1009 entreprises interrogées, 68 % ont une solution de sécurité telle qu’un antivirus ou un pare-feu. De plus, 68 % d’entre eux font des mises à jour régulières, et 18 % effectuent des audits de sécurité. Ils sont 68 % à agir avec des sauvegardes régulières de leurs données. Ce point est important, car la sauvegarde des données est une solution indispensable pour se protéger en amont d’attaques informatique. 93 % des restaurateurs d’entre eux affirment ainsi choisir un mot de passe robuste, contenant plusieurs caractères spéciaux.

    Hôtels et restaurants : suivez une formation France Num pour passer au numérique

    Financés par le plan de relance, ces modules courts de sensibilisation ou d’accompagnement opérationnel permettent de découvrir ou d’expérimenter une solution ou un usage numérique en réponse à un besoin concret. Passez au numérique !

    Consulter le programme et s'inscrire

    Alexandra Iancu | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

    Dans la même thématique

    Cette page vous a-t-elle été utile ?

    Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information