Retour au Magazine du numérique

Les TPE PME du tourisme s’avèrent plutôt en avance sur le numérique

Actualité | Publié le 13 mai 2024 | Mis à jour le 13 mai 2024

Photo illustrative

Les résultats de l’enquête de l’Afnic, « Présence en ligne des professionnels du tourisme » montrent des pratiques de présence sur internet exemplaires. Ils multiplient les canaux de présence en ligne pour développer leur activité liée au tourisme, investissent pour optimiser leur visibilité et appliquent les bonnes pratiques de cybersécurité.

L’Afnic, l’association française en charge du nom de domaine internet .fr, partenaire de France Num, a publié les résultats de son étude sectorielle sur la présence en ligne et l’activité en ligne des TPE et PME du tourisme. Intitulée « Présence en ligne des professionnels du tourisme », l'étude s'appuie sur une enquête réalisée en juillet et août 2023 auprès de 986 entreprises du tourisme (micro-entreprises, TPE et PME) relevant des activités suivantes : 

  • hébergement ; 
  • restauration ; 
  • agences de voyages ; 
  • artisans d’art ; 
  • parcs et activités de loisirs. 

La comparaison de ces résultats avec les données de l’étude 2023 Réussir avec le web de l’Afnic, réalisée auprès d’un panel d'entreprises de taille similaire, issues de tous les secteurs d’activité offre montre que les professionnels du tourisme font preuve dans l'ensemble d'une plus grande maturité numérique.

Télécharger l’étude (pdf ; 3Mo)

Les professionnels du tourisme exploitent tous les canaux de présence en ligne

La quasi-totalité (95 %) des professionnels du tourisme considèrent qu’une présence en ligne est indispensable (55 %) ou utile (40 %), avec comme deux principales motivations la présentation de leur activité (pour 91 % d’entre eux) et le fait d’être trouvé facilement (50 %).

A la question « Comment êtes-vous présent en ligne ? », les TPE et PME du tourisme ont répondu :

  • 77 % ont un site web dédié, c’est 10 points de plus que dans l’étude globale ;
  • 69 % sont référencés sur une plateforme spécialisée (Booking.com, TripAdvisor, etc.), soit 3 fois plus que dans l’étude globale (21 %) ;
  • 79 % sont présents sur au moins un réseau social (Facebook, Instagram, etc.), juste en dessous de la tendance globale (82 %). 

« Les professionnels du tourisme sont présents sur les réseaux incontournables et sont moins présents sur Linkedin et You Tube qui sont pourtant des canaux où ils pourraient y avoir des opportunités »

Loïc Damilaville

  • Responsable des études à l'Afnic

Les  TPE et PME du tourisme tirent parti du numérique pour développer leur activité

  • 29 % des répondants indiquent générer entre 31 % et 50 % de leur chiffre d’affaires avec le numérique ;
  • 43 % estiment qu'il contribue entre 10 % et 30 % à leur chiffre d’affaires ;
  • et 5 % réalisent plus de 50 % de leur chiffre d’affaires grâce à internet.

A noter :  92 % des TPE et PME du tourisme ayant déclaré posséder un site internet disposent de leur propre nom de domaine (et non d’une URL dépendant de leur prestataire) et 46 % ont choisi le .fr (49 % le .com).
 

Les professionnels du tourisme consacrent de l’argent à leur présence en ligne, avec un retour sur investissement constaté

90 % des professionnels du tourisme dépensent moins de 1 000 € par an dans leur présence en ligne, une tendance assez similaire aux résultats de l’étude globale (87 %). Mais considérant que leur présence en ligne mérite un effort financier, leur budget moyen reste plus élevé que celui du panel global : une part importante des professionnels du tourisme (40 %) dépensent en effet entre 300 € et 1 000 € par an (contre seulement 25 % du panel global).

Les TPE et PME du tourisme utilisent cet argent notamment pour faire la promotion de leur activité. Ils sont ainsi 65 % à déclarer faire de la publicité en ligne (c’est bien plus que le panel global : 26 %), sur les réseaux sociaux (59 % d’entre eux), sur les moteurs de recherche (29 % d’entre eux) ou via l’achat de bannières (20 % d’entre eux).
 

Le référencement sur les moteurs de recherche (SEO) est également un point d’attention particulièrement important pour les TPE et PME du tourisme, puisque 83 % déclarent mener des actions pour améliorer le référencement naturel de leur site internet (vs. 69 % dans l’étude globale), et 20 % pour le référencement payant (vs. 12 % dans l’étude globale). Ces efforts portent leurs fruits : 81 % des professionnels du tourisme affirment en effet que leur site apparaît parmi les premiers résultats sur les moteurs de recherche lors d’une recherche concernant leur domaine d’activité et leur localisation, contre seulement 35 % des répondants à l’étude globale.

Les professionnels du tourisme connaissent et appliquent les bonnes pratiques de cybersécurité

Les professionnels du tourisme affichent également des bonnes pratiques en matière de cybersécurité bien plus avancées que la moyenne des TPE et PME françaises tous secteurs d’activité confondus : 

  • 96 % d’entre eux déclarent en effet que leur site internet est protégé contre les cybermenaces par des solutions de sécurité (pare-feu, antivirus, etc.) contre 49 % dans l’étude globale. 
  • 55 % affirment y appliquer régulièrement des correctifs de sécurité, contre 47 % dans l’étude globale.
  • Enfin, 93 % affirment effectuer des sauvegardes de leurs données, ce qui leur permet de garantir une sécurité de leurs informations sensibles et assurer la continuité de leurs opérations. C’est également bien plus que dans l’étude globale (47 %).

En savoir plus

Bernard Plainfossé | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information