Connecte Ta Boîte, l’émission qui numérise les entreprises proposée par France Num, est de retour ! Découvrez la 3ème saison !

Retour au Magazine du numérique

Comment les associations utilisent le numérique ? Découvrez les résultats du baromètre Solidatech et Recherches & Solidarités

Actualité | Publié le 20 juin 2023 | Mis à jour le 27 juin 2023

La place du numérique dans les projets associatif, en 2022

Deux ans après la crise sanitaire, le baromètre réalisé par Recherches & Solidarités, en partenariat avec Solidatech, dresse un état des lieux de la place du numérique dans les projets associatifs. Découvrez les principaux résultats de l'enquête et les leviers d'action identifiés pour aider les associations à mieux utiliser le numérique.

Les associations se numérisent et sont de plus en plus nombreuses à percevoir les avantages du numérique

Le Covid a encouragé les entreprises à utiliser le numérique

Parmi les dirigeants interrogés au printemps 2022 :

  • 26 % des associations ont vu leurs pratiques numériques accélérer avec la crise ;
  • 19 % se sont lancées à cette occasion, dont 7 % encore en difficulté ;
  • 22 % étaient déjà bien outillées avant la crise et n’ont pas vu de changement ;
  • 16 % ont des pratiques numériques toujours limitées.

Les associations sociales, environnementales et celles chargées de la jeunesse et de l'éducation populaire sont celles qui ont le plus bénéficié de l'usage du numérique pendant la pandémie.

L'étude dresse un bilan assez positif de l'usage du numérique par les associations. Les difficultés qu'elles rencontrent tendent à diminuer. Les dirigeants interrogés notent plusieurs avantages à utiliser le numérique dans leurs entreprises.

Prés de la moitié des associations se disent en progrès en matière de numérisation

L’enquête distingue trois types d’associations :

  • 22 % dits « peu initiés » qui se sentent encore éloignés de ces sujets ;
  • 53 % dits « en progrès » considèrent que leur association est en bonne voie dans ses pratiques numériques ;
  • 21 % dits « expérimentés » disposent d'une expérience qu'ils jugent suffisante.

La part de chaque catégorie est quasiment identique à celle observée en 2019.

C'est dans les associations de loisirs, celles qui emploient peu ou pas de salariés, celles implantées en zone rurale ou en quartier de la Politique de la Ville que l'on trouve le plus de structures "peu initiées".

Les associations "expérimentées" sont proportionnellement plus nombreuses dans les secteurs de la culture, de l'environnement, de l'enseignement et des services économiques. Elles sont de plus en plus nombreuses à mesure que le nombre de salariés de l’association augmente.

Les difficultés des associations vis-à-vis du numérique reculent

24 % des responsables associatifs déclarent ne rencontrer aucune difficulté concernant le numérique, contre  16% en 2019.

Les difficultés rencontrées sont :

  • d'ordre humain pour près de la moitié des dirigeants ;
  • liées à des problèmes techniques (34 %) ;
  • liées au manque de moyens financiers (30 %) ;
  • d'ordre stratégique (24 %).

Les outils numériques les plus utilisés par les associations

Cette étude expose également les outils les plus utilisés dans le secteur associatif. Il faut noter que, les outils qui ont fait l'objet de l'enquête cette année ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux choisis en 2019.

On compte 23 outils numériques étudiés dans l’enquête.

Les outils au service de la visibilité et de la communication

  • 71 % des associations ont un site web ou un blog ;
  • 71 % des associations ont des réseaux sociaux, contre 67 % en 2019 ;
  • 34 % utilisent des outils de conception graphique, en baisse de 11 points par rapport à 2019 ;
  • 20 % utilisent des outils de montage de son et de vidéo, contre 22 % en 2019 ;
  • 16 % utilisent la publicité en ligne.

Les outils au service du pilotage et du fonctionnement de la structure

  • 59 % des associations ont recours à la visioconférence ;
  • 43 % des associations utilisent des outils de partage et de stockage de documents, contre 36 % en 2019 ;
  • 32 % disent utiliser les outils de comptabilité, contre 48 % en 2019 ;
  • 28 % utilisent des agendas partagés ;
  • 23 % utilisent des outils de discussion instantanée ;
  • 20 % utilisent des outils de sondage ou de vote en ligne ;
  • 7 % utilisent des outils de gestion de projets ;
  • 2 % utilisent des outils d’automatisation des tâches.

Les outils au service de la cybersécurité

Les outils au service du développement de l’activité

  
Les outils au service de la gestion des ressources humaines

Pourquoi les associations utilisent-elles des outils numériques ?

Pourquoi votre association utilise-t-elle des outils numériques ?
Sources : Enquête Opinion des Responsables Associatif 2019 et 2022 Objectif nouveau dans l’enquête 2022
  • 74% considèrent que le numérique permet de faire connaître l'association.
  • 70% estiment que cela améliore l'animation de leurs réseaux et facilite la fidélisation de leurs clients.
  • 63% des associations estiment que cela leur permet de gérer plus efficacement leurs activités.
  • 50% déclarent que cela facilite le travail collaboratif. Ils n’étayent seulement 39 % en 2019.
  • 28% affirment que cela leur permet de mobiliser de nouveaux bénévoles.
  • 27% déclarent que cela facilite la recherche de financements ou la collecte de dons.
  • 24% estiment que cela permet d'organiser des assemblées générales et des conseils d'administration en ligne.  
  • 19% déclarent que cela permet de développer de nouveaux services pour leurs adhérents.

8 avantages à utiliser le numérique dans les associations mis en avant par l'enquête

  • 74 % considèrent que le numérique permet de faire connaître l'association ;
  • 70 % estiment que cela améliore l'animation de leurs réseaux et facilite la fidélisation de leurs clients ;
  • 63 % des associations estiment que cela leur permet de gérer plus efficacement leurs activités ;
  • 50 % déclarent que cela facilite le travail collaboratif (contre 39 % en 2019) ;
  • 28 % affirment que cela leur permet de mobiliser de nouveaux bénévoles ;
  • 27 % déclarent que cela facilite la recherche de financements ou la collecte de dons ;
  • 24 % estiment que cela permet d'organiser des assemblées générales et des conseils d'administration en ligne ;
  • 19 % déclarent que cela permet de développer de nouveaux services pour leurs adhérents ;

On n'observe globalement assez peu de variations entre les résultats observés en 2019 et 2022. Le critère selon lequel le numérique facilite le travail collaboratif étant le seul avantage qui a connu une hausse significative.

Les dirigeants de structures associatives témoignent des atouts du numérique

240 responsables associatifs témoignent des évolutions positives observées depuis la crise. L'analyse de leurs verbatim permet de les classer en 5 groupes :

  • 28 % pensent que le numérique facilite la gouvernance au sein de l'association ;
  • 24 % témoignent de réelles avancées dans le domaine de l'organisation et du fonctionnement interne de l'association grâce à des outils tels que les calendriers partagés ou les CRM ;
  • 26 % mettent en avant les gains d'efficacité que le numérique permet notamment pour la constitution de dossiers de demande d'aides financières, la meilleure gestion de paperasse, et la plus grande réactivité et efficacité ;
  • 11 % mettent en avant les capacités d'action qui ont pu perdurer dans des situations exceptionnelles comme lors de la crise sanitaire ;
  • 11 % estiment que le numérique a permis de renforcer l'activité des bénévoles.

Plus le nombre de salariés augmente, plus les tâches numériques sont accomplies par un référent spécialisé

  • 32 % des associations ont désigné un "référent" dédié au numérique, contre 25 % en 2019 ;
  • 23 % des associations ont quelques personnes initiées qui se chargent des problématiques numériques, contre 34 % en 2019 ;
  • dans 21 % des cas, c'est le conseil d'administration ou le bureau qui s'en occupe. Cette part était de 18 % en 2019 ;
  • 10 % des associations ont mis en place une "culture partagée du numérique", impliquant la participation de la plupart des membres actifs de l'association (stable par rapport à 2019) ;
  • seulement 5 % des associations déclarent n'avoir personne en interne pour s'occuper des sujets liés au numérique.

On observe une augmentation des associations qui déclarent désigner un référent et une baisse des associations qui déclarent que c'est la tâche des quelques personnes initiées, entre 2019 et 2022.

Plus le nombre de salariés d'une association augmente, plus les questions liées au numérique sont prises en charge par un seul référent. Avoir un seul référent leur permet de centraliser l'information et de faire appel à des compétences spécifiques.

Quels leviers pour augmenter l'usage du numérique dans le secteur associatif ?

11 leviers d'action pour tirer un meilleur parti du numérique

L'enquête identifie 11 leviers d'action qui pourraient aider les associations à tirer le meilleur parti du numérique. Les trois majoritairement choisis par les associations sont :

  • 47 % souhaitent avoir une meilleure connaissance des outils numériques existants ;
  • 45 % mettent en avant la nécessité d'une mise à niveau de leurs membres peu ou pas initiés au numérique ;
  • 34 % souhaitent disposer de moyens financiers pour s'équiper.

L'étude propose également un ensemble de ressources qui peuvent aider les associations et les acteurs à activer les différents leviers présentés.

4 clés d'une transformation numérique réussie

Ne pas perdre de vue le projet associatif : gardez le projet associatif à l'esprit sans vouloir tout optimiser ou mettre en place de nouveaux outils qui ne correspondent pas aux besoins.

Considérer la singularité de chaque projet numérique : planifiez l'instauration de nouvelles pratiques et tenez compte des besoins des collaborateurs.

Instaurer une culture numérique partagée : chaque membre doit être sensibiliser aux enjeux du numérique. Impliquez les membres et formez les.

Mener chaque mise en place d'un nouvel outil comme un projet à part entière :

  • Nommer un chef de projet ;
  • Mobiliser des utilisateurs clés qui seront à même de formuler leurs besoins ;
  • Définir clairement ses besoins ;
  • Rechercher un outil en fonction de ces critères ;
  • Tester la ou les solutions retenues ;
  • Déployer la solution et former les utilisateurs ;
  • S'accorder un temps d'évaluation.

Accéder à l'étude :

La place du numérique dans le projet associatif en 2022

A propos de l’étude

Solidatech et Recherches & Solidarités s'allient pour la 4ème édition de son enquête sur la place du numérique dans les projets associatifs. Cette enquête réalisée en 2022, financée par le ministère de l’Économie, s'appuie sur les réponses de 2 776 responsables associatifs. Elle dresse un nouvel état des lieux et analyse les répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l’usage du numérique par les associations. Elle s’adresse en premier lieu aux associations, et en deuxième lieu aux acteurs du numérique qui accompagnent les associations dans leur transformation numérique.

Point méthodologique

Cette enquête retient plusieurs critères d'analyse :

  • le secteur d'activité : social, santé, culture, environnement, sport, loisir, jeunesse, enseignement, services électronique ;
  • effectif salarié ;
  • territoire : rurale, urbain, zone de revitalisation rurale, zone péri-urbaine, quartier politique de la ville ;
  • niveau de maturité numérique : peu initié, en progrès, expérimentée.

Guides et conseils pour les associations

Alexandra Iancu | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information