Connecte Ta Boîte, l’émission qui numérise les entreprises proposée par France Num, est de retour ! Découvrez la 3ème saison !

Retour au Magazine du numérique

Baromètre du numérique 2022 : les chiffres et tendances à retenir

Actualité | Publié le 31 janvier 2023 | Mis à jour le 13 février 2023

Comment les Français utilisent Internet et les technologies et avec quels équipements ? Le Baromètre du numérique 2022 fait le point sur ces questions.

retraitée avec un casque et une tablette à la bibliothèque
Licence Pexels

Le Baromètre du numérique 2022 est paru !

Qu’est-ce que le Baromètre du numérique ?

Le Baromètre du numérique est une étude annuelle réalisée par le CREDOC qui fournit des informations sur la diffusion des équipements numériques et l’évolution de leur utilisation en France.

Les résultats de cette enquête sont publiés par l’Arcep, le Conseil général de l’économie, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et depuis cette année l’Arcom, dans le cadre du « Pôle numérique commun Arcep-Arcom ».

Cette étude délivre de précieuses informations sur le numérique en France pour mieux aider notamment le secteur des acteurs du numérique (dont les activateurs France Num) et aussi les TPE PME à comprendre l'usage des technologies par les Français. Cela aide les entreprises à formaliser des offres et leur approche des consommateurs à partir de leurs habitudes en ligne.

Les tendances du numérique en 2022 : une croissance de l’adoption des équipements connectés et une satisfaction élevée des services sur les réseaux

En 2022, les Français continuent à se fournir en équipements numériques ; en particulier avec les objets connectés récents mis sur le marché. Ainsi, la proportion de ces produits a connu une forte croissance, notamment pour les objets connectés en santé, sécurité, en domotique et électroménagers, avec une augmentation de 7 points, et pour les enceintes connectées, avec 40 % des répondants utilisant au moins un objet connecté, et 27 % une enceinte toujours connectée.

Équipements déjà présents dans les foyers, les smartphones poursuivent leur croissance en nombre, avec 87 % de la population équipée d’un téléphone mobile multifonction, soit une augmentation de 3 points par rapport à 2020.

Les réseaux fixes connaissent une stabilité dans le taux d’abonnement à l’internet, avec 85 % de la population qui bénéficie de ce service. Pour la première fois, la connexion en fibre est devenue majoritaire, avec 56 % de la population équipée d’un accès fibre ou câble, soit une augmentation de 17 points par rapport à 2020.

La qualité perçue par les consommateurs pour les services sur les réseaux fixes et mobiles s’est également améliorée et a atteint des niveaux élevés. Le taux de satisfaction pour la connexion mobile varie de 85 % pour les appels vidéo à 92 % pour l’utilisation de messages textes. De même, sur les réseaux fixes, 85 % des utilisateurs sont satisfaits de leurs services, avec 92 % chez les utilisateurs de la fibre, peu importe la taille de la commune.

Le téléviseur est l’un des équipements les plus couramment utilisés dans les foyers français et est souvent remplacé de manière régulière

Selon le Baromètre du numérique 2022, 95 % des personnes interrogées déclarent posséder au moins un téléviseur, une constante en France.

Malgré sa popularité, le téléviseur est aussi l’équipement numérique ayant l’impact environnemental le plus élevé en raison de la taille de son écran. La durabilité du téléviseur reste donc un enjeu important pour réduire l’impact environnemental du numérique.

Selon les données du Baromètre du numérique, il y a encore des marges de manœuvre pour accroître la durabilité des téléviseurs. En effet, près de la moitié des téléviseurs principaux sont détenus depuis moins de 5 ans, ce qui est considéré comme une durée relativement courte. Seulement 20 % des personnes interrogées possèdent leur téléviseur principal depuis plus de 10 ans.

En outre, plus de la moitié des personnes ont déclaré avoir remplacé leur téléviseur principal alors qu’il fonctionnait encore. Parmi celles-ci, un tiers l’ont fait pour bénéficier d’une offre promotionnelle et un tiers pour monter en gamme.

L’obsolescence joue un rôle important dans les comportements d’achat des consommateurs et semble de plus en plus présente. 30 % des téléviseurs principaux achetés il y a moins de 2 ans ont été remplacés alors qu’ils fonctionnaient encore, comparativement à 19 % pour ceux détenus depuis plus de 7 ans. Cependant, cette tendance à l’achat régulier de nouveaux téléviseurs est compensée par des efforts pour réutiliser les TV remplacées, qui sont souvent réutilisées, données ou vendues pour être reconditionnées.

L’utilisation d’Internet pour accéder à la télévision et à la radio est en croissance en France, mais les modes d’accès diffèrent

La plupart des Français possédant un téléviseur et une connexion Internet à la maison (83 %) déclarent recevoir la télévision via leur fournisseur d’accès à Internet (FAI), principalement en raison de la qualité de réception, de la diversité des services proposés et de l’accès direct à des abonnements de vidéo à la demande (VoD). Cependant, 17 % des personnes équipées de télévisions et de connexions Internet ne se servent pas des offres TV des FAI et se disent satisfaits de l’offre de chaînes et de services de la TNT.

En ce qui concerne la radio et les contenus audio tels que les podcasts ou la musique, 75 % des Français en écoutent, mais le poste de radio reste le mode d’écoute principal pour 65 % des auditeurs. Les raisons principales sont la satisfaction et l’habitude de l’utilisation de la radio, tandis que la consommation par Internet est motivée par la liberté de choisir les contenus et le moment d’écoute. 35 % des Français écoutent la radio via internet.

Réseaux sociaux et plateformes de partage de vidéos : La moitié des internautes a consulté les conditions générales d’utilisation

Selon le baromètre, 52 % des internautes ont déjà pris connaissance des conditions générales d’utilisation (CGU) des services de réseaux sociaux et plateformes de partage de vidéos. Parmi eux, 77 % déclarent que ces informations sont facilement accessibles en ligne. Cependant, la compréhension des CGU n’est pas aussi aisée pour tout le monde, car 53 % des internautes qui ont consulté les conditions générales d’utilisation les considèrent comme difficiles à comprendre.

En outre, 42 % des internautes ont déjà signalé un compte ou des contenus inappropriés en utilisant les dispositifs mis en place par les réseaux sociaux ou les plateformes de partage de vidéos. Les personnes qui ont effectué ce signalement considèrent généralement que ces dispositifs sont facilement accessibles (87 %), simples à utiliser (85 %) et compréhensibles (80 %).

Fonctionnalités de lecture pour l’inclusion numérique : où en est-on ?

L’accessibilité numérique est cruciale pour garantir l’inclusion numérique pour tous. Les appareils numériques proposent différentes fonctionnalités pour faciliter l’accès aux contenus en ligne. Parmi ces fonctionnalités, le réglage de la luminosité (83 %) et le zoom de l’écran (80 %) sont les plus utilisés par les utilisateurs de terminaux numériques.

Environ 60 % des personnes équipées de ces appareils se sont déjà servies des fonctionnalités comme les réglages de la taille de la police, l’augmentation du contraste et les commandes vocales.

Cependant, l’audiodescription et l’inversion des couleurs sont peu utilisées, avec seulement un tiers des utilisateurs ayant recours à l’une de ces fonctions. Les personnes les plus susceptibles d’utiliser ces fonctionnalités sont généralement âgées de moins de 40 ans, et les jeunes de 18 à 24 ans sont plus enclins à utiliser les commandes vocales, l’inversion des couleurs et l’audiodescription.

Vie quotidienne des Français : Une adoption du numérique qui a considérablement augmenté

Pratiquement tous les Français âgés de moins de 70 ans utilisent internet, avec un taux de plus de 96 % dans chaque tranche d’âge. Même les personnes âgées de plus de 63 % des Français de plus 70 ans sont internautes.

En moyenne, les Français passent environ 32 heures par semaine devant un écran, représentant environ un cinquième de leur temps hebdomadaire ou un peu moins d’un tiers de leur temps éveillé. Plus de la moitié de la population passe plus de 3 heures par jour devant un écran.

L’utilisation d’Internet a évolué au cours des dernières années : moins de réseaux sociaux

Bien que l’utilisation des réseaux sociaux ait légèrement diminué (62 % contre 67 % en 2020), les usages les plus utilitaires sont toujours populaires.

Par exemple, la recherche d’emploi en ligne est en hausse (29 % contre 26 % en 2017) et de nombreux chômeurs utilisent Internet pour trouver un emploi.

Les démarches administratives et fiscales en ligne sont également très populaires, avec plus de 71 % de la population les utilisant régulièrement en 2022 (contre 67 % en 2017).

Les achats en ligne ont augmenté pendant la crise sanitaire et sont restés populaires avec 77 % d’adeptes du e-commerce en 2022 contre 76 % en 2020.

De plus, l’intérêt pour la réalité virtuelle est croissant, avec 1 Français sur 5 qui a déjà essayé cette technologie et 1 sur 5 qui souhaiterait le faire.

La sécurité en ligne : enjeu majeur pour les utilisateurs d’Internet

Bien sûr, le numérique présente des risques tels que les attaques informatiques, des arnaques et de possibles pertes de données. Selon les données de cette étude, la majorité des individus estiment avoir été personnellement victimes d’un accès non autorisé à leurs données personnelles en ligne, soit 18 % qui pensent avoir certainement été victimes et 38 % qui pensent probablement l’avoir été.

Face à ces risques, presque tous les utilisateurs prennent des mesures de précaution pour protéger leur sécurité en ligne, avec une vigilance constante chez 55 % d’entre eux et moins constante chez 38 %. Il est aujourd’hui clair que la sécurité et la confiance sont au cœur des préoccupations des mobinautes et internautes.

L’importance de l’internet dans la vie quotidienne des Français ne cesse de croître

Avec 70 % des utilisateurs naviguant sur internet et 50 % regardant des vidéos en utilisant leur smartphone lors de moments d’attente ou de déplacement, les Français apprécient des activités en mode connecté.

Cet usage accru du numérique a entraîné une baisse dans les activités plus traditionnelles telles que la lecture de livres ou de journaux en papier (53 % contre 63 % en 2013). Aussi, la sensation de manque de numérique se fait ressentir après seulement quelques heures pour 31 % de la population, et touche la majorité de la population après une journée, et 80 % après 2 ou 3 jours.

Les freins à la pleine utilisation du numérique sont de plus en plus nombreux

Selon le Baromètre du numérique 2022, 48 % des Français rencontrent au moins une forme de difficulté qui les empêche d’utiliser pleinement les outils numériques et internet, soit une hausse de 13 points par rapport à l’année 2020.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas l’équipement ou l’accès à internet qui sont les principaux freins, mais plutôt un manque de maîtrise des outils numériques, avec 25 % des personnes concernées, soit une augmentation de 7 points par rapport à 2020.

Cependant, une utilisation accrue des outils numériques peut aussi conduire à une prise de conscience de leurs limites.

Inégalités en compétences numériques en France : quels constats ?

Depuis le début de la crise sanitaire en 2020, les périodes de confinement ont rendu les outils numériques indispensables pour maintenir les liens sociaux, travailler à distance, suivre des cours en ligne et effectuer des démarches administratives en ligne. Toutefois, malgré les efforts de la population pour se familiariser avec ces outils, les inégalités en matière de compétences numériques s’accentuent.

En, plus de la moitié des adultes français (56 %) estiment être devenus plus compétents en matière de numérique au cours des 2 dernières années, mais cette moyenne masque de grandes disparités. En effet, 71 % des cadres et professionnels supérieurs se sentent plus à l’aise avec les outils digitaux, tandis que 53 % des non-diplômés et 56 % des personnes âgées de plus de 70 ans n’ont pas cette impression.

Accompagnement humain et pédagogique : la solution plébiscitée pour surmonter les difficultés lors des démarches en ligne

Depuis 2 décennies, la dématérialisation des services publics a connu une accélération importante, mais celle-ci peut entraîner des difficultés notables pour les citoyens.

En effet, il a été constaté une augmentation du nombre de personnes ayant des difficultés à effectuer des démarches administratives en ligne, soit 54 % de la population (une hausse de 16 points par rapport à 2020).

Face à ces difficultés, les citoyens préfèrent recourir à une aide pour comprendre comment réaliser la démarche seuls. En effet, 40 % des personnes préfèrent demander des explications pour réussir à effectuer les démarches administratives en ligne.

En résumé, les citoyens préfèrent apprendre et monter en compétence plutôt que de faire appel à une aide extérieure pour réaliser des démarches en ligne qui peuvent concerner des données personnelles sensibles et avoir un impact important sur leur vie quotidienne.

Méthodologie du baromètre

Enquête auprès d’un échantillon représentatif de 4 184 personnes âgées de 12 ans et plus, menée par téléphone et en ligne par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). Les résultats de 2022 sont comparés à ceux de 2020 (derniers chiffres comparables disponibles).

Jean-Luc Raymond | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information