Dans l’Oise, une artisane brodeuse développe son activité avec le numérique et l’appui de réseaux locaux

Témoignage | Publié le 09 mars 2023 | Mis à jour le 14 mai 2024

Photo illustrative

En 2019 Jacqueline Polvèche crée, dans la commune rurale de Reuil-sur-Brêche dans l’Oise, Au fil de ma Broderie, une entreprise de broderie personnalisée. Pour créer son entreprise et la développer, elle a bénéficié de l’accompagnement gratuit de la Communauté de Communes de l’Oise Picarde, de son conseiller numérique Activateur France Num, Christophe Roca et de l’entraide des entrepreneurs locaux.

Entreprendre pour laisser libre cours à sa créativité

Pendant plus de vingt ans, Jacqueline Polvèche mène une carrière éclectique dans la couture. Elle commence comme retoucheuse puis travaille pour des marques de renom telles que Décathlon ou – dans l’univers de la mode – Christian Lacroix. L’artisane de talent intervient également pour l’univers du spectacle, jusqu’à participer à la réalisation d’une des robes de scène de Madonna. Elle rejoint alors les ateliers de maroquinerie de Chanel.

Forte d’une expérience variée et portée par l’amour qu’elle a pour son dernier métier, l'artisane décide de se mettre à son compte pour pouvoir imaginer et fabriquer ses propres créations en toute liberté.

Être accompagnée par des experts pour définir son projet et créer sa structure

Avant de lancer son activité de brodeuse indépendante, elle suit une formation à la création d’entreprise proposée par BGE, la structure nationale d’appui aux entrepreneurs. Ce partenaire de France Num, l'accompagne dans la construction de son plan d’affaires (« business plan » en anglais).

Et en 2019, elle crée son entreprise « Au fil de ma Broderie ». Avec une petite machine à broder, Jacqueline propose des créations personnalisées sur tout type de support, avec une prédilection pour les textiles.

Sa clientèle, principalement locale,  mais aussi nationale, se compose de particuliers, de professionnels et d’associations. Elle s’adapte aux demandes variées de ses clients : broder un numéro, un dessin, un logo, ou autres, sur des vêtements, des tenues de travail, des accessoires ou des éléments de décoration.

Enrichir son réseau et de trouver des clients avec les clubs entrepreneurs

Nouvelle venue dans le monde des créateurs d’entreprise, Jacqueline Polvèche est invitée, à plusieurs reprises, à participer aux rencontres d'un réseau d'entrepreneurs : le club business BNI. Cela la décide à s’y inscrire à l’année  En adhérant à ce club, elle a pour objectif d’élargir son réseau et de côtoyer des personnes de confiance avec lesquelles partager des clients potentiels.

La cheffe d’entreprise y fait la connaissance d’un entrepreneur, membre du club, qui cherche une nouvelle brodeuse après avoir mis fin à sa collaboration avec la précédente. Après avoir testé la capacité d’Au fil de ma Broderie à produire régulièrement de grosses quantités, il décide de passer à la vitesse supérieure. Le contrat passé représente sa plus grosse commande à ce jour. Il fait véritablement décoller son activité.

Cette commande, qui consiste à fournir des broderies sur mesure pour les golfs situés sur l’ensemble du territoire français, bouleverse sa méthode de travail. Obtenue très rapidement, cette nouvelle opportunité exige d’investir rapidement dans une machine plus performante pour répondre aux nouvelles commandes. L’entrepreneuse cherche à acquérir au plus vite une machine à deux têtes qui permet de produire deux fois plus de broderies que sa machine à broder simple.

Développer son entreprise avec les dispositifs publics gratuits dédiés aux TPE et PME locales

Elle est conviée à participer aux ateliers à destination des créateurs d'entreprise et artisans locaux organisés par la Communauté de Communes de l’Oise Picarde (CCOP). Ces rencontres, appelées Déj’éco, réunissent les acteurs économiques locaux, entreprises, élus, et représentants des chambres consulaires (Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre d’Agriculture) dans un restaurant du territoire. 

Animées par Christophe Roca, Activateur France Num, conseiller numérique de la communauté de communes, ces rendez-vous sont l’occasion de découvrir ce que le numérique peut apporter à une TPE / PME. Il y est question de visibilité en ligne par exemple en travaillant son référencement sur les moteurs de recherche et de développement commercial via la création d’une page entreprise sur les réseaux sociaux.

Ces réunions se tiennent désormais au Forum, un tiers-lieu situé en milieu rural qui regroupe les acteurs du développement économique local. Le bâtiment équipé pour accueillir les entreprises dispose d’une salle de formation où sont animés deux fois par semaine en journée des ateliers thématiques conviviaux à suivre à la carte. Des rencontres après le travail (« afterworks ») sont aussi organisés en fin de journée dans des restaurants.

« Ces formations courtes du midi sont très intéressantes. Les afterworks, j'y vais aussi parce que ça permet de rencontrer du monde et se faire connaître. Et ça, c'est important.
»

Jacqueline Polvèche

  • Créatrice d’Au fil de ma Broderie

Obtenir un financement et développer son activité avec l'aide d'un conseiller numérique de la communauté de commune, Activateur France Num

Aide à l'investissement de la Région

Lors d’un de ces ateliers,  la cheffe d’entreprise découvre la possibilité d’obtenir une subvention de la Région Hauts-de-France pour acquérir sa nouvelle machine.

L'Activateur France Num l’accompagne pour valider la pertinence de la demande et monter son dossier. Le nouveau projet correspond bien aux critères fixés par la Région et offre une réelle la valeur ajoutée pour l'entreprise. Si son matériel actuel lui permet de répondre aux commandes des particuliers, l'acquisition d'une nouvelle machine va lui permettre de répondre aux besoins des entrepreneurs intéressés rencontrés lors des Déj’éco.

Jacqueline Polvèche et Christophe Roca complètent ensemble le dossier en vue d'obtenir l'aide. Très rapidement, l’entrepreneure obtient le financement de la Région des Hauts-de-France.

Accompagnement pour se doter dans un site internet

La Communauté de Communes de l’Oise Picarde qui est lauréate de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) Inclusion numérique des TPE de la Banque des Territoires, propose aussi des accompagnements individuels gratuits de 2 à 8 heures durant une année de test.

Les projets accompagnés vont de la mise en place d’une solution de paiement pour faire de la vente mobile à la création de site web en passant par la création d’une page sur les réseaux sociaux.

C'est dans ce contexte que Christophe Roca, convainc l'artisane de se doter d’un site internet pour améliorer sa visibilité en ligne en plus de la page Facebook qu’elle possède. Sur son conseil, elle fait appel à un prestataire.

Les contenus qu’elle publie sur son site sont systématiquement diffusés sur les principaux moteurs de recherche et réseaux sociaux.

« Au fil de ma Broderie est aussi une entreprise qui n'a pas de boutique physique et qui se trouve en milieu rural. Elle doit donc être très visible sur internet et les réseaux sociaux pour se faire connaître, sans perdre de vue que c’est la qualité du travail et le bouche-à-oreille qui fait la réputation. »

Christophe Roca

  • Conseiller numérique de la Communauté de Communes de l’Oise Picarde

Bénéficier d'un financement et d'un accompagnement bien ficelés

Un financement de la Région qui booste la productivité

Le coût de l’investissement a été pris en charge à hauteur de 40 % par la subvention de la Région. C'est un pari intéressant ! Avec cette nouvelle machine la productivité d’Au fil de ma Broderie a été multipliée par 2.

« Ayant investi dans une machine où il y a 2 têtes, cela va 2 fois plus vite. Ça a doublé ma productivité et me permet de m’occuper d'autre chose, d’autant que j’ai de plus en plus de travail. »

Jacqueline Polvèche

  • Créatrice d’Au fil de ma Broderie

Une clientèle élargie

Internet a notamment permis de toucher plus de clients locaux. Beaucoup de petites commandes proviennent de Facebook où l'artisane continue de publier beaucoup de contenus.

15 % de sa clientèle provient désormais d'internet, attirés par ses publications sur les réseaux sociaux et son site web.

« Parfois, vous avez une personne qui habite dans le même village que vous, qui passe tous les jours devant votre pancarte et elle ne vous découvre que sur les réseaux sociaux en fin de compte.

»

Jacqueline Polvèche

Bilan et perspectives

De fil en aiguille, Au fil de ma Broderie assure de plus en plus de commandes. Sa relation commerciale avec son plus gros client dure depuis près de quatre ans.

Pour poursuivre le développement de son entreprise, Jacqueline Polvèche continue, selon ses disponibilités :

  • d'assister aux formations proposées par la Communauté de Communes de l’Oise Picarde ;
  • et de réseauter avec les autres entrepreneurs locaux.

Elle bénéficie par ailleurs d’un suivi de la CCOP qui a recruté  une personne pour évaluer sur la durée l’impact des actions menées au profit des entreprises participantes  : participations aux Déj’éco, financements obtenus, référencement  gratuit sur la place de marché locale...

Sur la base de son expérience, la créatrice d’Au fil de ma Broderie conseille aux jeunes entrepreneurs de ne pas hésiter à suivre les formations publiques gratuites dédiées au numérique, comme celles dispensées par sa communauté de communes, qui se sont avérées essentielles au développement de son activité.

Entrepreneur : Jacqueline Polvèche

Secteur d'activité : artisanat broderie

Taille de l'entreprise : individuelle

Date de création : 2019

Région : Hauts-de-France

Projet : numérisation de la production (acquisition d’une machine à broder) et acquisition de compétences numériques

Méthode : demande de subvention, formation à l’utilisation du numérique et aux réseaux sociaux, réseautage

Coût / Financement : investissement dans une nouvelle machine à broder avec une subvention de 20% et formations gratuites

Résultats : doublement de la productivité, 15% de la clientèle vient des publications numériques (réseaux sociaux, site web)

 

Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information