Connecte Ta Boîte, l’émission qui numérise les entreprises proposée par France Num, est de retour ! Découvrez la 3ème saison !

Baromètre France Num 2023 : où en sont les TPE PME (0 à 249 salariés) avec le numérique ?

Dossier | Publié le 21 septembre 2023 | Mis à jour le 18 décembre 2023

Le Baromètre France Num relatif à la transformation numérique des TPE PME française (0 à 249 salariés), publié chaque année par la Direction générale des entreprises, mesure l’évolution de leur perception et de leurs usages du numérique. Cette étude, qui s’intéresse particulièrement aux entreprises de moins de 10 salariés, permet d’analyser les progrès réalisés dans leur numérisation et de mieux identifier leurs priorités pour se développer avec le numérique.

La 3ème édition du Baromètre France Num s’inscrit dans la continuité des précédentes éditions et de l’étude BCG-EY réalisée en 2020 pour la DGE sur les besoins des TPE/PME et leurs pratiques numériques. Son objectif est de rendre compte de la façon dont les TPE et PME françaises perçoivent les enjeux de la transformation numérique et mettent en place des outils numériques et de nouveaux usages.

Cette étude, réalisée par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) pour France Num, intègre dans cette édition aussi 2 nouvelles thématiques, qui font partie des priorités du Gouvernement : le numérique durable, ainsi que l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle (IA).

Consultez les résultats détaillés

Les chiffres présentent de fortes variations entre types d’entreprise, notamment en fonction du secteur d’activité. Nous vous invitons donc à consulter la présentation détaillée des résultats (téléchargeable à la fin de cet article).

Consultez aussi la datavisualisation, mise à votre disposition sur data.economie.gouv.fr qui permet de naviguer dans les données et d'explorer les résultats par région, secteurs d'activité ou taille d'entreprise.

Accéder à la datavisualisation

Trois-quarts des TPE PME sont convaincues par le numérique

La proportion d’entreprises convaincues est comparable à 2021 (78 %). La plupart des dirigeants de TPE PME ont une perception positive des bénéfices apportés par le numérique.

Cependant la proportion des convaincus baisse légèrement pour la première fois depuis la création du baromètre en 2020. En 2023, 76 % des dirigeants sondés considèrent que le numérique représente un bénéfice réel pour leur entreprise, contre 81 % en 2022. Cette évolution varie cependant selon les secteurs.

Une entreprise sur deux (51 %) capte désormais au moins 5 % de ses clients en ligne. Ce chiffre, en forte hausse (+ 8 points par rapport à 2023), varie selon les secteurs d’activités. Les secteurs de l’hébergement et de la restauration (79 %) et des services à la personne (68 %) sont largement au-dessus, tandis que les secteurs du transport et de la logistique (37 %), de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire (35 %) sont moins nombreux à trouver des clients sur internet.

Les entreprises, dans leur majorité, perçoivent positivement la façon dont le numérique facilite la communication avec leurs clients (74 % en baisse de -4 points) et, dans une moindre mesure, la communication avec les employés ou collaborateurs ou entre eux (59 %, stable).

Trois-quarts des TPE PME sont convaincues par le numérique, qui apporte des clients à la moitié d'entre elles

Mais près de la moitié doute du retour sur investissement du numérique ou craint la perte ou le vol de données

39 % des entreprises interrogées estiment que le numérique permet de gagner de l'argent (+2 points par rapport à 2022), tandis qu’une sur deux (48%) considère que le numérique permet de faire des économies (+ 2 points). Enfin, une sur cinq estime que le numérique fait perdre plus de temps qu'il n’en fait gagner (19 %, stable).

La proportion de TPE PME qui exprime des craintes relatives à la cybersécurité est de 48 % (+4 points par rapport à l’année dernière), soit une augmentation de +12 pts par rapport à 2020.

Les secteurs les plus matures et les plus technologiques (Nouvelles technologies, Finance, assurance) craignent moins les actes de cybermalveillance.

Mais des craintes subsistent sur le retour sur investissement et sur la sécurité

Les TPE PME sont désormais massivement présentes en ligne

84 % des entreprises interrogées ont au moins une solution de visibilité en ligne (-2 points) :

  • 67 % ont un site internet présentant l’activité de l’entreprise ;
  • 61 % ont au moins un compte de réseau social et 35 % parmi l’ensemble de l’échantillon les utilisent au moins une fois par semaine ;
  • 55 % sont référencées sur internet sur des outils gratuits (annuaires…) ;
  • 26 % ont acheté des mots clés pour apparaitre en tête des résultats de recherche.

Si les avantages perçus d’une présence sur internet via un site internet ou par le recours à un ou plusieurs comptes de réseaux sociaux sont les mêmes, le niveau de perception des bénéfices par ces 2 catégories d’utilisateurs diffèrent. Les TPE PME dotées d’un site internet sont en comparaison plus nombreuses à être convaincues des bénéfices de leur investissement que celles qui ont opté pour les réseaux sociaux :

  • 47 % des TPE PME qui ont un site internet estiment qu’il permet de faire connaître son entreprise ou sa marque tandis que seules 39 %  des TPE PME présentes sur les réseaux sociaux citent ce bénéfice ;
  • 46 % des TPE PME qui ont un site internet estiment qu’il permet d’être visible et facile à trouver sur internet tandis que seules 34 % des TPE PME présentes sur les réseaux sociaux citent ce bénéfice ;
  • 32 % des TPE PME qui ont un site internet estiment qu’il permet d’acquérir de nouveaux clients tandis que seules 24 % des TPE PME présentes sur les réseaux sociaux citent ce bénéfice.

Plus de la moitié des entreprises qui n’ont pas de site internet (institutionnel ou marchand) ou qui ne sont pas présentes sur les réseaux sociaux considèrent que ce n’est pas pertinent pour leur métier/secteur.

Enfin, parmi les TPE PME qui ne disposent de site internet, une sur cinq estiment ne pas avoir les moyens de financer un tel projet.

La présence des TPE PME sur Internet se génréralise

Environ un quart vendent en ligne et cette proportion atteint la moitié dans certains secteurs

27 % des TPE PME ont au moins une solution de vente en ligne (+1 point). 18 % de leur chiffre d’affaires est issu de ces canaux de vente. Elles se répartissent de la façon suivante :

  • 19 % ont un site internet marchand (-1 point) ;
  • 12 % ont une solution de commande en ligne et de retrait en magasin ou click & collect (stable) ;
  • 10 % vendent sur les réseaux sociaux (+2 points) ;
  • 7 % vendent sur une place de marché (-2 points).

La proportion d’entreprise qui vend en ligne varie d’un à cinq selon les secteurs. Le secteur Hébergement, restauration est en tête avec 51 % d’entreprises qui vendent en ligne, suivi du secteur du Commerce (47 %) tandis que le secteur Services à la personne est le dernier avec 10 % de TPE PME qui ont une solution de vente en ligne.

La vente en ligne varie selon les secteurs

La majorité des TPE PME pense que la vente en ligne n’est pas pertinente pour leur métier

58 % des TPE PME ne vendent pas en ligne car elles jugent que ce n’est pas pertinent pour leur métier ou dans leur secteur d’activité.

Dans certains secteurs, dont les TPE PME sont par ailleurs convaincues des bénéficies concrets du numérique, cette proportion est encore plus élevée. A titre d’exemple, 69 % des TPE PME du secteur Finance, assurance jugent que la vente en ligne n’est pas pertinente pour elles et ne prévoient donc pas de mettre en place ce type de solution.

58 % des entreprises ne vendent pas en ligne car jugé non pertinent pour leur métier

Le niveau d’équipement en solutions de gestion, très élevé, varie fortement selon la taille de l’entreprise

90 % des TPE-PME ont au moins un outil de gestion. A l’exception des terminaux de paiement que les TPE sont plus nombreuses à posséder, les PME de 10 à 249 salariés sont beaucoup plus équipées que les très petites entreprises. En effet, 88 % des PME ont un outil de gestion comptable (contre 64% pour les 0 salariés) et 84 % un outil de facturation (contre 60 % pour les 0 salariés).

L'adoption de solutions de gestion, de facturation et de paiement par les TPE PME continue de progresser

L’exploitation des données et l’usage de l’intelligence artificielle émergent

Pour la première fois, le baromètre France Num interroge les entreprises sur leur utilisation des données et de l’intelligence artificielle.

Les entreprises sont encore peu nombreuses à utiliser ces solutions. Elles sont 5 % à utiliser des solutions d’intelligence artificielle mais ce chiffre double pour les services à la personne.

En revanche, elles semblent porter un intérêt plus vif pour les solutions d’analyse de données, 11 % y ayant recours avec une proportion qui s’élève à 16 % des TPE PME dans le secteur du commerce.

L’exploitation des données et l’usage de l’intelligence artificielle émergent

Les TPE et PME sont sensibles à la sobriété numérique

Autre nouveauté du baromètre 2023 : la prise en compte par les TPE et PME de l’impact environnemental du numérique a été évaluée.

Plus de la moitié des TPE PME sont sensibles à l’impact environnemental du numérique avec 42 % d’entre elles qui mettent déjà en œuvre des actions en faveur de la sobriété numérique et 15 % qui prévoient de le faire dans 12 prochains mois.

Sensibilisées à l'environnement, les TPE PME agissent en faveur de la sobriété numérique

Elles sont plus nombreuses à avoir des projets et préfèrent acheter des services auprès de prestataires français

Un plus grand nombre de TPE et PME prévoient de réaliser des projets numériques dans les deux prochaines années (71%, soit une augmentation de +4 pts).

Cependant elles envisagent de réduire légèrement leurs dépenses pour les mettre en œuvre. 44 % d’entre elles prévoient de dépenser plus de 1 000 € (-3 pts) et 28% plus de 2 000 € (-4 pts).

Quatre entreprise sur cinq (81 %) déclare privilégier un prestataire français pour acheter des services, dont 56 % un prestataire local, proche géographiquement de l’entreprise. Pour l’achat de logiciel, la proportion d’entreprise déclarant préférer un acteur français tombe à 65 %. Le fait qu’un prestataire soit européen joue de façon marginale (3 %) dans les préférences exprimées.

Elles sont plus nombreuses à avoir des projets et préférent acheter des services auprès de prestataires français

Les TPE PME, qui font de plus en plus appel à des professionnels pour se numériser, peuvent continuer à compter sur France Num

Pour améliorer leur compétences numériques

64 % des TPE PME estiment avoir des compétences numériques en interne ou en externe (prestataires), cependant cette proportion baisse de 7 points par rapport à 2022 ce qui témoigne d’une tension certaine sur les compétences numériques.

A l’autre extrême, 31 % de TPE PME n’ont pas de compétence numérique et n’ont pas non plus de projets pour en acquérir (+6 points). Ces entreprises sont proportionnellement plus nombreuses parmi les entreprises de 1 à 4 salariés domiciliées dans les régions Hauts-de-France et Normandie dont le dirigeant est âgé entre 61 et 70 ans avec un niveau inférieur au Bac et dont l’activité est BtoC.

Pour aider les entreprises à inverser la tendance, France Num propose de nombreuses ressources : des guides et conseils ainsi que des formations gratuites telles que les Formations France Num ou des formations en ligne, telles que Ma TPE gagne avec le numérique, qui ont déjà été suivies par près de 50 000 TPE PME.

Pour identifier des experts du numérique en mesure de les accompagner

Parallèlement, on constate une professionnalisation de l’accompagnement à la transformation numérique des TPE et PME dont 36 % des dirigeants se tournent désormais vers leurs réseaux professionnels (+4 points) ou 10 % vers leur expert-comptable (+3 points) pour se faire conseiller plutôt qu’à leurs réseaux personnels (13% en baisse de -8 points).

Cette volonté des TPE et PME de recourir davantage à des professionnels et de privilégier les entreprises proches de chez elles correspond à la stratégie retenue par France Num depuis sa création en 2018.

Le site internet France Num référence ainsi des experts du numérique susceptibles d’accompagner les TPE et PME dans leurs projets de numérisation.

Les « Activateurs France Num » sont aujourd’hui plus de 2 500 professionnels du numérique présents sur l’ensemble du territoire vers lesquels les entreprises peuvent se tourner.

Pour être conseillées, les TPE PME privilégient leurs réseaux professionnels

A propos de la méthodologie

L'échantillon est de 9 453 entreprises répondantes (contre 4 671 en 2022 et 2 796 en 2021), dont 6 110 TPE et 2 056 entreprises de zéro salarié, interrogées en ligne et par téléphone (740 entreprises) sur la période du 09/03/2023 au 07/04/2023.

Les résultats sont représentatifs de la population 2023 des TPE/PME françaises, que ce soit en termes de taille d’entreprise, de secteur d’activité ou de région.

Documents

Julien Karachehayas | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information