Baromètre France Num 2022 : le numérique dans les TPE PME (0 à 249 salariés)

Dossier | Publié le 19 septembre 2022 | Mis à jour le 26 septembre 2022

Pour la deuxième année, la Direction générale des entreprises publie le Baromètre France Num relatif à la transformation numérique des TPE / PME (0 à 249 salariés) en France. Cette étude permet d’évaluer la perception du numérique par les TPE / PME, plus spécifiquement les moins de 10 salariés, de mesurer les progrès réalisés dans leur numérisation, et de mieux identifier les freins et leviers afin d’accélérer cette numérisation.

La perception des bénéfices du numérique s’impose aux TPE et PME qui poursuivent le développement de leurs compétences

La perception par les dirigeants de TPE / PME du numérique et de ses bénéfices reste très positive en 2022.  Ainsi, 81 % des dirigeants sondés considèrent que le numérique représente un bénéfice réel pour leur entreprise, contre 78 % en 2021 et 68 % en 2020.

Pour 59 %, le numérique facilite la communication avec les employés ou collaborateurs et pour 78 % des répondants, il améliore la communication avec les clients. Ces chiffres sont stables par rapport à 2021.

85 % des entreprises interrogées connaissent le cloud et 38 % l’utilisent.

71 % d'entre elles disposent de compétences numériques dont :

  • 40 % en interne - ce chiffre ne progresse pas ;
  • et 31 % en externe via des prestataires (+ 2 points).

La peur d’être victime d’un acte de cybermalveillance reste forte et d’autres craintes, notamment relatives à l’efficience des outils numériques, augmentent

44 % des dirigeants interrogés disent craindre de perdre ou de se faire pirater des données. Pour autant, ils ne sont pas attentistes : le taux d’équipement en solutions de cybersécurité progresse de 5 points pour atteindre 81 %.

En parallèle des craintes, peut être dues à des utilisations peu adaptées ou au contexte, émergent quant à l’efficience des solutions numériques :

  • 23 % des entreprises  (+ 6 points) estiment que le numérique nuit à la relation avec leurs clients et leurs employés ;
  • 19 % estiment qu’il leur fait perdre du temps (+7 points) ;
  • et la part des TPE et PME qui estiment que le numérique leur permet de gagner de l’argent diminue sensiblement de 41 à 37 %.

La présence des entreprises sur internet s’amplifie

86 % des entreprises recourent au moins à une solution de visibilité en ligne (+ 5 points).

La priorité est donnée au site internet (68 %, +2 points) et aux actions de référencement gratuit sur les moteurs et annuaires, pour améliorer sa visibilité (62 % +7 points).

Cette proportion varie en fonction de la taille des entreprises :

  • 80 % des entreprises de 5 à 249 salariés disposent d’un site internet ;
  • les  indépendants se situent dans la moyenne avec un taux d’équipement de 67 % ;
  • tandis que seulement 62% des 1 à 4 salariés se sont équipés.

Aujourd’hui, seuls 15 % des répondants n’ont pas de site internet. Parmi ceux-là près d'un sur deux estime que n’est pas pertinent pour son activité. C'est particulièrement vrai dans les secteurs de l’agriculture et des activités financières.

La proportion d’entreprises qui ont un ou plusieurs comptes de réseaux sociaux fléchit légèrement (-3 %) pour s'établir à 61 %

  • parmi les entreprises qui n’ont pas de compte de réseaux sociaux, 52 % jugent que ce n’est pas pertinent pour leur activité. ;
  • et 36 % (-7 points) n'en perçoit pas les bénéfices en termes de visibilité en ligne ;

Le recours au référencement payant baisse également de 4 points avec 25 % d'entreprises y ayant recours.  

Que ce soit vis-à-vis du site internet ou de des réseaux sociaux les entreprises appréhendent l’investissement financier au regard de l’utilité perçue ou de leurs moyens ou bien encore l’investissement humain jugé nécessaire.

Internet permet aux TPE / PME de trouver de nouveaux clients

Les entreprises estiment que 15 % de leurs clients proviennent d’internet. Ce chiffre varie fortement selon le secteur d’activité  (31 % pour l’hébergement – restauration) et la taille de l’entreprise. Paradoxalement, les entreprises de 0  salariés (qualifiés aussi d’indépendants) se situent 4 points au-dessus, avec 19 %.

Mais la plupart des affaires ne se concluent pas par une vente en ligne

L’équipement en solution de vente en ligne ne progresse pas. Seules 26 % des entreprises interrogées disposent d’une solution de vente en en ligne (-1 point).

Les solutions utilisées demeurent sensiblement les mêmes. Le site marchand reste la solution la plus utilisée (20 %). La commande en ligne et le retrait en magasin (click & collect) et les réseaux sociaux marquent légèrement le pas de respectivement -2 % et -3 %.

56 % des entreprises ne vendent pas en ligne. Dans les trois quart des cas c’est parce qu’elles ne le jugent pas pertinent pour leur métier. C’est le cas, en particulier dans les secteurs de l’industrie et du BTP.

La numérisation du pilotage et de la gestion de l’entreprise s'accélère

On constate en 2022 une forte augmentation de l’investissement dans les solutions de gestion et de pilotage. 85 % des entreprises disposent ainsi d’un outil de gestion (+8 points).

Les plus fortes progressions concernent :

  • les logiciels de gestion comptable (73 %, + 15 points) ;
  • les logiciels de facturation (70 %, + 13 points). Parmi celles-ci 39 % ont numérisé plus de 50 % de leurs factures dans un format permettant leur traitement automatisé ;
  • et, dans une moindre mesure, les solutions de paiement en ligne (37 %, + 3 points).

Les outils de gestion de la production, des achats, et de logistique voient leur usage progresser de 7 points à 32 %, portés par :

  • la gestion des commandes et des livraisons (+9 points) ;
  • et la gestion des stocks et des approvisionnements (+7 points).

Les outils collaboratifs voient globalement leur taux d’usage stagner à 69 % d’entreprises équipées. Une exception : les intranets et réseaux sociaux d’entreprises voient leur adoption croître de 6 points pour atteindre 25 %.

Les entreprises investissent dans le numérique et font confiance à leurs réseaux

En 2021, le budget consacré au numérique par les entreprises progresse sensiblement par rapport à 2020. 41 % ont ainsi dépensé plus de 1 000 € en 2021, dont 15 % plus de 5 000 €.

Pour les deux prochaines années, 67 % ont des projets numériques, et 32% des entreprises prévoit de dépenser plus de 2 000 €, dont 16% plus de 5 000 €.

Les deux priorités citées en termes d'investissement sont :

  • l'acquisition ou l'amélioration de l'équipement informatique pour 28 % (+7 points) ;
  • la communication sur les réseaux sociaux pour 18 % (-5 points).

54 % des entreprises ayant des projets numériques pensent recourir à leurs réseaux, d’abord professionnels (prestataires), mais également personnels, pour les accompagner dans ces projets.

Au-delà de leur réseau de proximité, 23 % des entreprises interrogées identifient France Num ou une de ses actions. En détail :

  • 14 % des entreprises connaissent France Num (+7 points) ;
  • 17 % connaissent une de ses actions (principalement le chèque France Num de 500 euros).

Méthodologie

L'échantillon est de 4 671 entreprises répondantes contre 2 796 en 2021 (dont 3 208 TPE, parmi lesquelles 945 entreprises de 0 salarié) interrogées sur la période du 25/02/2022 au 29/03/2022 (dont 823 interrogées par téléphone).

Les résultats sont représentatifs de la population 2022 des TPE/PME françaises, que ce soit en termes de taille d’entreprise, de secteur d’activité ou de région.

Documents complémentaires

Baromètre France Num 2002 - Infographie

PDF (1 785.4 Ko) - Dernière mise à jour le 20 septembre 2022

Télécharger

Baromètre France Num 2002 - Rapport complet

PDF (2 883.8 Ko) - Dernière mise à jour le 26 septembre 2022

Télécharger

Alexandre Streicher | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information