Comment se protéger contre le vishing, arnaque au faux conseiller bancaire ?

Fiche pratique | Publié le 22 janvier 2023 | Mis à jour le 23 janvier 2023

Apprenez à reconnaître l'arnaque au vishing, une escroquerie téléphonique en plein boom qui consiste à utiliser des appels pour obtenir des informations personnelles et accéder à vos comptes bancaires. Comment se protéger contre cette menace croissante ?

Femme tenant un smartphone dans ses mains
Paul Hanaoka / Licence Unsplash

Qu’est-ce que le vishing ?

Le vishing est une forme d’arnaque qui consiste à utiliser un appel téléphonique pour tromper les gens en leur faisant croire qu’ils parlent à un conseiller bancaire ou à un autre professionnel de confiance.

Les escrocs utilisent ce moyen pour obtenir des informations personnelles (nom, prénom, adresse…), comme des numéros de compte bancaire ou des mots de passe, dont ils se servent ensuite pour accéder à des comptes en ligne et voler de l’argent.

« Vishing » est la contraction de « voice » (voix) et « phishing » (hameçonnage). Cette escroquerie peut concerner des entreprises et des personnalités.

Vishing : une escroquerie par téléphone en pleine expansion avec Internet

Cette arnaque est en plein boom en France qui cherche à prendre le contrôle de vos comptes bancaires est devenue un véritable fléau.
Selon la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr, en 6 mois, pas moins de 1 500 personnes ont été victimes de cette arnaque.

Les escrocs utilisent des techniques de manipulation pour tromper les gens, comme l’utilisation de sentiments d’urgence ou de pression pour contourner les dispositifs de sécurité (telle la double authentification).

Comment les pirates tentent d’arnaquer par téléphone et d'avoir accès à un compte bancaire ?

Les escrocs achètent d’abord les coordonnées des victimes sur le darknet, puis les appellent en se faisant passer pour un conseiller bancaire ou un autre professionnel de confiance. Ils utilisent des informations sur leur victime pour la mettre en confiance, comme des détails sur ses comptes bancaires ou sur d’autres aspects de sa vie privée.

Une fois qu’ils ont obtenu les informations qu’ils cherchent, ils utilisent ces informations pour accéder aux comptes de leur victime et pour dérober de l’argent.

Vol d'argent possible via le vishing

Les victimes de ce type d’arnaque peuvent se faire voler des sommes considérables, allant de quelques milliers d’euros à des dizaines de milliers d’euros. Les escrocs peuvent même utiliser des logiciels pour imiter le numéro de téléphone de la banque, ce qui rend l’arnaque encore plus difficile à détecter.

Il est important de noter que toutes les banques sont concernées par ce phénomène, et certaines refusent de rembourser les victimes. Il est donc nécessaire d’être vigilant et de ne pas donner ses informations personnelles à des individus non fiables.

Signalez tout appel suspect à sa banque et à la police ou gendarmerie, afin qu’ils puissent enquêter sur l’arnaque.

Comment se protéger contre l’arnaque au faux conseiller bancaire : le vishing ?

Il est possible de se prémunir contre ce type d’arnaque en prenant quelques précautions simples ?

  1. Ne donnez jamais vos informations personnelles ou celles de votre compte à des individus non fiables, même si vous croyez parler à un conseiller bancaire ou à un autre professionnel de confiance.
  2. Soyez méfiant en cas d’appels ou de messages qui demandent des informations personnelles ou financières, même s’ils semblent provenir d’une source fiable.
  3. Soyez vigilant en cas d’appels suspects et signaler tout appel suspect à votre banque, à la police ou à la gendarmerie, afin qu’ils puissent enquêter sur l’arnaque.
  4. Ne répondez pas aux appels téléphoniques provenant de numéros inconnus et ne rappelez pas des numéros qui semblent suspects. Si vous avez des doutes, vérifiez auprès de votre banque en utilisant un numéro de téléphone connu pour vous assurer que l’appel est bien authentique.
  5. Mettez à jour régulièrement les informations de sécurité sur vos comptes en ligne, comme les mots de passe et les questions de sécurité, et utilisez des mots de passe différents pour chaque compte.
  6. N’ouvrez pas les liens dans des e-mails ou des messages suspects, car cela peut vous rediriger vers des sites frauduleux qui peuvent voler vos informations personnelles.
  7. Ne cliquez jamais sur des liens dans des e-mails ou des messages qui prétendent provenir de votre banque ou d’autres institutions financières, saisissez plutôt l’adresse web directement dans votre navigateur.
  8. Soyez attentif aux erreurs de frappe ou à des incohérences dans les e-mails ou les messages qui prétendent provenir de votre banque ou d’autres institutions financières.
  9. Sensibilisez les personnes vulnérables de votre entourage et vos employés aux risques liés à ce type d’arnaque et donnez-leur des conseils pour se protéger.
  10. Utilisez une application de blocage des appels pour bloquer les numéros connus pour être utilisés par des escrocs.
  11. Recourez à des logiciels de sécurité pour protéger votre ordinateur et vos appareils mobiles contre les logiciels malveillants qui peuvent être utilisés pour voler vos informations personnelles.
  12. Installez des logiciels antivirus et pare-feux pour protéger vos informations personnelles lorsque vous naviguez sur le Web.
  13. Utilisez des méthodes de double authentification pour protéger vos comptes en ligne, comme des codes envoyés par SMS ou des jetons d’authentification.

Consultez les conseils de Cybermalveillance.gouv.fr : Que faire en cas de fraude au faux conseiller bancaire ?

Pour en savoir plus

Jean-Luc Raymond | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information