Connecte Ta Boîte, l’émission qui numérise les entreprises proposée par France Num, est de retour ! Découvrez la 3ème saison !

Le serveur de stockage en réseau ou NAS : une solution sécurisée pour stocker les données de votre TPE

Fiche pratique | Publié le 26 août 2022 | Mis à jour le 18 octobre 2023

Photo illustrative

Si le cloud est de plus en plus utilisé par les TPE et PME pour stocker leurs données, utiliser un serveur de stockage NAS pour sauvegarder ses fichiers peut être dans certains cas une solution plus adaptée notamment si vous manipulez des données sensibles ou des fichiers très volumineux.

Qu’est-ce qu’un serveur de stockage en réseau ?

Un serveur de stockage en réseau (ou NAS pour Networked Attached Storage) est un serveur qui permet le stockage de données et fichiers de façon centralisée. Il est doté d’un processeur et d’une mémoire vive qui permettent de traiter les données gravées sur les disques durs.

Un serveur NAS ne peut être utilisé que pour sauvegarder des données. Il ne permet pas d’installer d’autres services, comme par exemple une solution de messagerie.

Ce support physique a une taille très variable selon sa capacité de stockage. On peut trouver des boitiers compacts qui permettent de sauvegarder entre 500 mégaoctets (Mo) et plusieurs téraoctets (To). Les solutions de plus grande capacité, beaucoup plus volumineuses, prennent la forme d’un support physique regroupant plusieurs disques durs dans des espaces appelées baies de stockage.

Le NAS constitue une solution de sauvegarde efficace et robuste. Moins facile à mettre en œuvre et souvent sensiblement plus cher que le stockage de vos données dans le cloud, dont l’usage est désormais généralisé, il peut constituer néanmoins une solution très intéressante pour certaines entreprises, en fonction de leurs besoins.

Pourquoi préférer un serveur de stockage en réseau NAS pour stocker ses données ?

Vous n’avez pas d'importants besoins d’accés à vos données en mobilité

Les solutions cloud permettent d’accéder à vos fichiers depuis n’importe quel terminal connecté (ordinateur, smartphone et tablette). Si certains fabricants de NAS autorisent aussi un accès aux données à distance, il est néanmoins beaucoup plus compliqué d'accéder à ses documents en mobilité.

Vous manipulez des fichiers de données très volumineux

Un serveur de stockage en réseau offre surtout, un réel avantage aux entreprises qui travaillent sur des fichiers très volumineux, par exemple des vidéos, des plans ou des cartes.

Stocker ce type de données sur le cloud oblige à multiplier les allers-retours avec les serveurs. Pour économiser de l'énergie et gagner en efficacité, privilégiez le stockage sur NAS.

En effet, avec un serveur dans le cloud vous dépendez grandement de la qualité du réseau pour accéder à vos données tandis qu'avec un NAS vous accédez  à vos fichier par votre réseau local, dont le débit est assuré.

Avec le cloud vous risquez de devoir patienter très souvent pour sauvegarder ou récupérer vos fichiers volumineux.

Votre connexion internet est de mauvaise qualité

Pour la même raison que celle indiquée ci-dessus, un service cloud n'a aucun intérêt si vous ne bénéficiez pas d'un connexion internet satisfaisante.

Vous possédez des données sensibles

Un serveur NAS offre aussi des garanties non négligeables en matière de sécurité des données. Les données ne sortent pas de l’entreprise. Comme elles ne circulent que sur votre réseau local, elles ne sont pas exposées sur internet contrairement au stockage dans le cloud qui nécessite que vos données transitent entre votre entreprise et le serveur cloud distant.

Cette exposition peut représenter un risque cyber : vos données peuvent être écoutés ou bien faire l’objet d’un acte malveillant (destruction, ransomware…) en cas de faille de sécurité. Avec un serveur NAS, en principe, seules les personnes étant connecté au réseau local peuvent accéder aux données.

Par ailleurs, les services cloud sous pavillon américain, principaux fournisseurs de services cloud, sont tenus par la législation des Etats-Unis dite Cloud Act, dans certaines conditions, de communiquer à la demande du gouvernement américain les données stockées sur leurs serveurs, quelle que soit leur localisation, y compris en Europe. L'impact pour les entreprises qui font appel aux hébergeurs américains peut se manifester de différentes manières. Parmi les conséquences possibles, on peut mentionner la fuite des données sensibles, notamment liées à la souveraineté nationale ou une utilisation des données personnelles non conforme aux principes prévus par le RGPD, le dispositif européen de protection des données personnelles, génératrice de risques juridiques pour l’entreprise.

Vous possédez un minimum de compétences techniques

Si les serveurs NAS sont conçus pour être plus faciles à installer, ils nécessitent néanmoins pour être réellement fiables, et ne pas risquer de perdre vos données, plusieurs prérequis que n’exigent pas l’utilisation des services d’un fournisseur de services cloud :

  • vous devez disposer d’un niveau minimum de compétences techniques, soit en interne, soit via les services d’un prestataire pour l’administrer, gérer les droits des utilisateurs, etc ;
  • vos locaux doivent offrir un minimum de conditions de sécurité, afin que votre serveur ne risque pas d’être volé ou endommagé, par exemple en cas d’incendie ou d’inondation.

Comment se prémunir contre la perte de données avec un NAS ?

La perte des données de l’entreprise peut avoir des conséquences très graves, pouvant aller jusqu’à la mise en jeu de son existence. Il est donc essentiel de mettre en place un plan de continuité d'activité (PCA). Celui-ci a pour but de garantir la survie de l'entreprise en cas de sinistre important touchant le système informatique. Il doit permettre de redémarrer l'activité le plus rapidement possible avec le minimum de perte de données. Ce plan est un des points essentiels de la politique de sécurité informatique d'une entreprise.

La mise en place d’une stratégie de sauvegarde 3 – 2 – 1 est une excellente solution. Cette dernière stipule qu’il faut toujours avoir 3 copies de ses données sur 2 supports de stockage différents (le NAS en fournit nativement deux par réplication automatique), dont 1 sauvegarde hors site.

Dans la majorité des cas, une TPE ou une PME, pourra stocker ses données sur un serveur de stockage relativement compact. Dans le cadre de votre PCA, il peut donc être très intéressant d’acquérir non pas un mais deux serveurs NAS.  Le premier serveur NAS pourra être conservé au sein de l’entreprise et le second, qui accueillera une copie du premier, devra être stocké dans un autre lieu, par exemple à votre domicile, dans un endroit sécurisé. Ainsi, en cas de sinistre sur votre lieu de travail vous disposerez d’une copie de sauvegarde qui vous permettre de reprendre immédiatement votre activité.

Pour les entreprises équipées de serveurs NAS dotés de baies de stockage volumineuses d’autres solutions permettant de disposer de copies de sauvegardes existent.

Quel est le coût d'un serveur de stockage en réseau ?

On peut trouver des serveurs de stockage à partir de 300 euros pour 2 To. Pour des solutions de grande capacité, comptez environ 500 euros pour l’installation d’une solution NAS de 6 To : un support à 250 euros et deux disques durs 3To à 100 euros pièce.  A ce coût, il convient d’ajouter, les frais de fonctionnement (électricité) et de maintenance et, si vous ne la faites pas vous-même, les frais d’installation.

Si vous souhaitez augmenter vos capacités de sauvegarde, vous devez acheter le ou les disques de stockage nécessaires. Comptez actuellement environ 100 euros l’achat d’un disque dur d’une capacité de 3To.

Comment choisir son support de stockage en NAS ?

  • Vérifiez la compatibilité avec le système d’exploitation, la presque totalité des supports sont capables de travailler avec les systèmes les plus courants, windows, mac, linux.
  • Estimez l’espace minimum de stockage nécessaire (en octets) en prévoyant l'accroissement de la capacité dont vous aurez besoin au cours des prochaines années. Et prenez en compte les possibilités et le coût d’achat d'espace supplémentaire que vous pourrez être amené à ajouter.
  • Optez pour un processeur puissant : ce composant essentiel d’un ordinateur va traiter les données et exécuter toutes les opérations informatiques de votre NAS.
  • Choisissez une mémoire vive importante : elle va permettre de fluidifier les opérations du processeur.
  • Soyez vigilant à votre connectivité : vous devez vous assurez que la connectique (les câbles, les ports de connexions) entre vos disques durs de grande capacité à votre NAS offrent un bon débit de données.

Les trois derniers aspects sont les plus importants car ils vont déterminer de la fluidité des échanges de données entre vos postes de travail.

Pour en savoir plus

Kerian Huertas | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Besoin d’être accompagné par un expert du numérique, public ou privé ?

Trouvez un Activateur France Num près de chez vous (conseiller CCI/CMA, offreur de solution, consultant privé, expert-comptable, …)

Sous-domaine

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information