Recruter un jeune talent pour accélérer la transformation numérique de son entreprise

Fiche pratique | Publié le 18 mars 2021 | Mis à jour le 16 mars 2023

Le recrutement d’un jeune qu’il soit fraichement diplômé ou en alternance peut être un réel atout pour la transformation de votre entreprise. Très adaptable, avec une réelle envie d’apprendre, il vous fera bénéficier de sa culture numérique, favorisera l’adoption de nouveaux modes de travail et participera ainsi à l’émergence d’une dynamique de modernisation. Profitez des nombreuses aides à l'embauche de jeunes et au recrutement d'alternants, notamment dans le cadre du Plan 1 jeune, 1 solution !

Photo illustrative
d4rkwzd - Pixabay

Le plan « 1 jeune, 1 solution », lancé à l’été 2020, vise à offrir une solution à chaque jeune. Il mobilise un ensemble de leviers : aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté, etc. afin de répondre à toutes les situations. Découvrez comment tirer parti de ces dispositifs pour accélérer votre transformation numérique.

Pourquoi recruter un jeune pour accélérer sa numérisation ?

Selon le Baromètre de l’Acsel « Croissance et Digital », en 2022, 49% des entreprises sondées ont embauché des jeunes, en majorité des alternants. Et 15% envisagent de les imiter. Pour les trois quarts des entreprises interrogées qui ont recruté ces profils juniors, la première raison invoquée est leur aisance vis-à-vis du numérique.

Une autre étude menée en 2016 par l’Apec sur l'attractivité de l'emploi dans les PME vue par les jeunes diplômés, réalisée notamment auprès des dirigeants de PME montre que, pour eux, recruter un jeune permet de faire évoluer ses modes de fonctionnement. Les jeunes sont perçus comme "dynamiques et enthousiastes" et capables d'apporter dans l'entreprise "de nouvelles façons de travailler, plus collectives et de nouveaux savoirs techniques et technologiques".

L’embauche d’un jeune diplômé ou futur jeune diplômé constitue ainsi un réel atout pour vous aider à démarrer ou accélérer votre transformation numérique.

Quels sont les avantages du recrutement d’un jeune collaborateur ?

Un collaborateur junior arrive avec un œil neuf. Ce recul peut vous aider à identifier des pistes d’amélioration ou de nouvelles solutions.

Un jeune talent qui démarre carrière a encore tout à prouver. Généralement ambitieux, il veut évoluer professionnellement. Il a donc tendance à donner le meilleur de lui-même, à faire preuve d’un grand dynamisme, à être force de propositions, etc.

Sa motivation et sa curiosité vont lui permettre d’apprendre vite. Son énergie est propice à créer une dynamique au sein de vos équipes.

S’il est peu expérimenté, il possède généralement des expériences professionnelles intéressantes par le biais, par exemple, des stages en entreprise qu’il aura pu effectuer.

Un profil très junior a aussi l’avantage de n’être pas encore formaté. Il intégrera facilement la culture de l’entreprise et saura s’adapter à son fonctionnement et ses méthodes de travail.

Il a systématiquement envie de mettre en œuvre ce qu’il a appris au cours de sa formation. En général, ses enseignements ont intégré les nouvelles méthodes de travail et les derniers outils logiciels. C’est un apport de connaissances actualisées, de nouveaux savoir-faire adaptés aux évolutions du marché, à moindre coût pour l’entreprise.

Enfin, les jeunes ont aussi en général, indépendamment de leur (éventuelles) compétences techniques (savoir coder, utiliser des données, etc), une meilleure culture numérique c’est-à-dire une meilleure compréhension de ce qu’est le numérique, de son potentiel ou encore de ses codes (par exemple comment on communique via les réseaux sociaux). Plus enclins à adopter de nouveaux usages numériques, ils ont moins d’appréhension à se lancer dans l’apprentissage et l’adoption de nouveaux outils. Autant d’atouts pour faire progresser la culture numérique de votre entreprise, ingrédient essentiel de votre transformation numérique.

    Recruter un alternant en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

    Le recrutement d’un jeune alternant, en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation peut être un réel atout pour la numérisation de votre entreprise.

    Intégrer un jeune en alternance offre de nombreux avantages aux entreprises : 

    • former l'alternant aux méthodes de travail, à la culture d’entreprise ;
    • disposer d’un collaborateur rapidement opérationnel ;
    • recruter une personne qu'on a appris à connaitre sur la durée, dans un contexte de difficultés de recrutement, en particulier des profils liés au numérique.

    Dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution, des aides exceptionnelles à l'embauche d'alternants permettent actuellement de recruter à moindre frais.

    Pour tout savoir sur le recrutement d'un alternant lisez notre fiche pratique :

      Recruter un jeune en Contrat Initiative Emploi (CIE Jeunes)

      Le plan « 1 jeune, 1 solution » accompagne les 16-25 ans pour leur faciliter l'entrée dans la vie professionnelle. Parmi les nombreux dispositifs proposé l'aide à l'embauche d'un jeune en Contrat Initiative Emploi Jeunes (CIE Jeunes) dans le secteur marchand intéressera particulièrement les petites entreprises qui veulent recruter.

      Cette aide financière qui peut aller jusqu'à 47 % du Smic est versée aux employeurs qui recrutent un jeune âgé de moins de 26 ans ou un jeune reconnu travailleur handicapé jusqu'à 30 ans inclus. Le contrat d’embauche doit être un CDI ou d'un CDD d'au moins 6 mois qui permet à un jeune sans emploi rencontrant des difficultés particulières d'insertion professionnelle ou sociale, de s'engager dans une expérience professionnelle tout en étant suivi par un référent chargé de son insertion professionnelle.

      En savoir plus :

      Diversifiez vos talents du numérique en recrutant un jeune qui n’est pas issu d’un cursus académique classique

      La Grande école du numérique s’est associée à la plateforme Diversifiez Vos Talents développée par le cabinet Mozaïk RH pour lancer un job board dédié aux métiers du numérique : développeur.euse back-end, UX designer, référent.e numérique, technicien.ne réseau... Les entreprises en déposant gratuitement leurs offres numériques sur la plateforme proposent ces opportunités à près de 28 000 apprenant.e.s formé.e.s dans les formations labellisées GEN.

      En savoir plus :

      Pensez aussi à la possibilité de recruter un stagiaire

      Si vous ne vous sentez pas mûr pour recruter un alternant, vous pouvez aussi recruter un stagiaire pour vous aider à initier ou amplifier votre transformation. La mission d'un stagiaire ne peut excéder 6 mois (contre jusqu'à 3 ans pour l’alternance). Il est donc préférable de lui confier un projet adapté à la durée de son stage (en prenant en compte le temps dont il va avoir besoin pour appréhender l'activité et la culture de l'entreprise).

      De nombreuses plate-formes d'emploi se mobilisent pour aides les entreprises à recruter des  stagiaires, notamment dans le secteur du numérique, en mettant en place des initiatives pour accompagner la recherche de stage, par exemple JobTeaser, Welcome to the Jungle ou encore Monsterqui offre actuellement la publication gratuite des annonces pour une durée de 60 jours (au lieu de 300 à 600 euros habituellement) pour le recrutement d'un stagiaire ou d'un alternant.

      Mais attention, les entreprises se livrent à une concurrence de plus en plus importante pour capter les stagiaires dont les profils sont jugés les plus intéressants. Dans ce contexte, à coté de l'intérêt du stage proposé, le niveau de rémunération devient un élément de choix déterminant.

        « Alors qu’il n’y avait que les grands groupes qui réévaluaient les indemnisations il y a quelques années, les entreprises qui se cantonnent au montant minimum font désormais exception. »

        Amaury Montmoreau

        • à la tête de Eiquem, un cabinet de recrutement pour stagiaires et alternants

        Gratification des stagiaires

        L’entreprise doit verser une gratification minimale au stagiaire effectuant, au cours d’une même année scolaire ou universitaire, un stage de plus de 2 mois, consécutifs ou non.

        La gratification minimale s’élève à 4,05 € de l’heure (contre 3,90 € en 2022). Elle correspond à 15 % du plafond horaire de la Sécurité sociale, fixé à 27 € en 2023.

        Pour calculer le montant mensuel perçu par le stagiaire, il faut multiplier 4,05 € par le nombre d’heures de stage réellement effectuées au cours d’un mois civil.

        Les sommes versées aux stagiaires qui n’excèdent pas le montant de cette gratification minimale ne sont pas considérées comme des rémunérations et ne sont donc pas soumises à cotisations et contributions sociales. En revanche, la part de la gratification qui dépasse le montant minimal de 4,05 € de l’heure est soumise à cotisations et contributions sociales.

        Lire Gratification minimale du stagiaire : calcul et montant en 2023

        Julien Karachehayas | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

        Dans la même thématique

        Cette page vous a-t-elle été utile ?

        Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information