Mettre en place le pourboire par carte bancaire

Fiche pratique | Publié le 29 septembre 2021 | Mis à jour le 03 juin 2024

Depuis le 1er janvier 2022, les pourboires par carte bancaire des serveurs des hôtels, bars, cafés et restaurants gagnant moins de 1,6 smic sont défiscalisés. Professionnels de la restauration, saisissez cette opportunité pour adopter sans tarder le pourboire numérique pour satisfaire les clients et donner un plus à vos salariés et extras.

Photo illustrative
Clay Banks / Unsplash - Unsplash Licence

Jusqu'au 31 décembre 2021, seuls les pourboires versés en espèces étaient défiscalisés, pas les transactions par carte qui étaient déclarées de facto et imposées. Or, les Français payent de moins en moins en espèce. Alors, comment favoriser les pourboires dans les cafés et restaurants ? Le 27 septembre 2021, le Chef de l’État avait annoncé la défiscalisation des pourboires laissés par carte bancaire dès 2022.

Du nouveau pour le pourboire par carte bancaire

A compter du 1er janvier 2022 et jusqu’au 31 décembre 2024 (la mesure vient d'être prolongée d'un an), les pourboires versés par les clients seront exonérés de cotisations et contributions sociales (dont le Fnal ou Fonds national d'aide au logement, le versement mobilité, la contribution à la formation professionnelle et la taxe d’apprentissage).

Cette mesure temporaire qui vise à renforcer l’attractivité des emplois salariés en contact avec la clientèle, notamment dans le secteur des hôtels-cafés-restaurants (HCR) : cafés, bars, brasseries, restaurants et cafétérias) s'applique sous réserve des conditions cumulatives suivantes :

  1. que les salariés soirent en contact avec la clientèle
  2. que les pourboires représentent moins de 20% de leur rémunération totale
  3. et que la rémunération des salariés n’excède pas 1,6 Smic

A noter : cette exonération ne concerne que les salariés et exclut les travailleurs indépendants. Les pourboires qu’ils reçoivent doivent ainsi pour leur part être soumis à l’imposition et aux charges sociales… Sont également exclues du champ de l’exonération les sommes automatiquement incluses dans la note présentée au client, dénommées “pourcentage-service” rappelle l’Urssaf.

« C’est une excellente nouvelle, car le pourboire fait partie de l’attractivité de nos métiers. Maintenant que tout le monde paie par carte bleue ou via des applications, très souvent on n’a plus de monnaie pour rajouter 3 à 5 euros pour le service. Avec la possibilité de laisser un pourboire sur la note, c'est beaucoup plus facile. »

Didier Chenet

  • Président du GNI (Groupement national des indépendants), syndicat des professionnels de l’hôtellerie-restauration

Comment marche le pourboire numérique ?

Au moment de payer son addition, le client peut ajouter une somme supplémentaire pour le serveur avec la promesse que cet argent ne sera pas fiscalisé (ni déclaré, ni imposé).

Le paiement sans contact permet dès aujourd’hui de laisser un pourboire après avoir réglé l’addition (montant total de l’achat), de façon distincte donc après avoir indiqué sur le terminal de paiement :

  • soit un pourcentage de l’addition (5 %, 10 %, 20 %, ou rien) ;
  • soit un montant à présélectionner ;
  • soit un montant à saisir.

Le client doit alors approuver le montant de l’achat en appuyant sur OK.

Attention : même si les pourboires sont exonérés d'impôt sur le revenu, les salariés sont tenus de les déclarer. Les sommes seront intégrées dans le revenu fiscal de référence.

Des pourboires en hausse pour les salariés

Depuis la mise en place de ce système au restaurant "Le Ruisseau" les pourboires ont plus que triplé, rapporte TF1 dans un reportage d'avril 2024

« Avant qu'il y ait ça, on pouvait faire des services avec trois euros par personne, ce qui est clairement peu. Là, maintenant, on prend 10 euros en plus à peu près. »

Romy Thillot

  • Chef-barman

Au "Brique Machine" aussi, les pourboires ont été multipliés par trois depuis l'installation du logiciel, selon le journal télévisé de France 2. Cela représente jusqu'à 400 euros de salaire net en plus chaque mois pour les serveurs. Un argument pour recruter dans ce secteur sous tension, selon Léo da Cruz, gérant du restaurant.

Que pensent les Français du pourboire dématérialisé ?

Une étude réalisée en mai 2021 par l’Institut CSA pour Lyf, entreprise spécialisée dans le paiement mobile met en avant des résultats intéressants montrant le grand intérêt des clients pour le pourboire numérique :

  • 77 % des Français déclarent donner pour un pourboire (à 85 % aux restaurants, puis à 71 % pour les cafés, bars et restaurants, ensuite pour les coiffeurs à 59 % et à 48 % pour les services de livraison) ;
  • 2,80 EUR : c’est le montant moyen laissé les Français comme pourboire ;
  • 44 % des Français (62 % pour les 18 - 24 ans) déclarent vouloir donner plus dans les mois à venir pour soutenir les commerçants ;
  • parmi les freins les plus fréquemment cités pour donner un pourboire : 35 % des Français disent qu’ils n’ont jamais de monnaie sur eux.

Aussi, cette étude indique que les clients français sont demandeurs du pourboire numérique pour des raisons majoritairement sanitaires et pratiques :

  • 71 % pour donner en respectant les protocolaires sanitaires (Covid-19) ;
  • 68 % pour donner la somme souhaitée sans être contraint par la monnaie dont on dispose ;
  • 60 % pour soutenir les commerçants et professionnels du service et des loisirs ;
  • 40 % pour donner plus souvent des pourboires.

En savoir plus

Jean-Luc Raymond | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information