Connecte Ta Boîte, l’émission qui numérise les entreprises proposée par France Num, est de retour ! Découvrez la 3ème saison !

Meca Services, entreprise de vente de matériel de motoculture, multiplie son chiffre d’affaires par 4 grâce au e-commerce

Témoignage | Publié le 30 mars 2023 | Mis à jour le 11 avril 2023

Photo illustrative

En Normandie, la société Meca Services spécialisée en motoculture, a vu sa clientèle et son chiffre d’affaire exploser depuis la création de son site internet, il y quelques années. La vente en ligne représente désormais 80 % de son activité qui s’étend aussi à l’international.

L’entraide et l’écologie comme raisons d’être

La société Meca Services, basée à Carantilly (50), est spécialisée dans les pièces détachées et les équipements liés à la motoculture (tondeuses, débrousailleuses...). Depuis sa création, en 2013, son fondateur, Jérôme Davy, a toujours travaillé seul, sa femme ne l’aidant que de temps en temps, après ses heures de travail.

En 2018, alors que sa clientèle a toujours été principalement locale, il décide de concevoir un site Internet, « pour faire un coup d’essai ». Au début, son objectif est de permettre aux personnes n’ayant pas de réparateur à proximité ou qui ne connaissent pas les revendeurs de telle ou telle marque, de trouver sur Internet les pièces détachées dont ils ont besoin. Mais une autre raison le motive également : l’écologie. Il veut faciliter la réparation des produits pour contribuer à préserver l’environnement.

« Aujourd’hui, tout le monde parle d’écologie. Or, le fait de réparer un appareil ou une machine contribue à la préservation de l’environnement en évitant la fabrication de nouvelles machines »

Jérôme Davy

Un site e-commerce développé étape par étape

Jérôme Davy n'a pas de connaissances particulières en création de site Internet. Mais il est débrouillard. Il se documente et choisit le logiciel e-commerce Prestashop (un logiciel open source) pour vendre ses produits sur Internet. Il trouve un hébergeur web pour son site, installe la solution et réalise toutes les configurations techniques par ses propres moyens. Cela lui permet de créer son site presque gratuitement.

Au cours des deux premières années, grâce à l’acquisition d’un logiciel d’import automatique développé par un ancien salarié de Prestashop acheté 300 euros, il intègre, à partir des données mises à disposition par ses fournisseurs, 50 000 références produit à son site internet.

« Je prenais les tarifs des fabricants, je les retravaillais dans un tableur de type Excel afin que les données correspondent à mon logiciel, et je réalisais un transfert de masse dans ma base de données. J’ai appris sur le tas, j’ai fait des erreurs, mais je me suis amélioré au fur et à mesure »

Jérôme Davy

Lors de la première année, le site végète. Mais dès l’année suivante, il commence à recevoir davantage de visites. Et c’est véritablement la crise sanitaire qui fait décoller son activité, les demandes de pièces détachées par Internet se multiplient alors.

C’est à ce moment-là que Jérôme Davy embauche son premier salarié. Il s’agit d’un artisan qui, en raison de la crise de la Covid-19, ne peut plus exercer son activité sur les marchés. Avant d’être artisan, cette personne a travaillé 15 ans dans le secteur de la logistique, compétence qui correspond parfaitement à ce dont l'entrepreneur a besoin. La nouvelle recrue est donc affectée au traitement des expéditions.

De 50 000 à plus d’un million de références produits

Un deuxième salarié est rapidement recruté pour s’occuper de la partie technique du site Internet. Le développeur qui intègre l'équipe est chargé de concevoir des programmes sur mesure. Car l’entreprise ne trouve pas certains logiciels dont elle a besoin sur le marché :

  • Un programme de gestion des stocks en temps réel est développé en premier. Cela permet de mettre jour en continu l'état des stocks de chaque pièce sur le site Internet.
  • Une autre brique logicielle est ensuite développée. Elle permet d’importer les données des produits des différentes marques avec lesquelles l’entreprise travaille. Le programme est ainsi capable de récupérer automatiquement les données relatives aux produits des fournisseurs et de les intégrer sur le site de Meca Services.

De 50 000, le nombre de références passe alors à plus d’un million.

« Quand un client consulte la fiche d’un produit, le prix, la disponibilité et le délai de livraison sont mis à jour en temps réel, car nous communiquons en permanence avec les sites de nos fournisseurs. Notre entreprise possède son propre stock, mais si nous ne disposons pas d’une référence, la commande est immédiatement déclenchée puis réexpédiée au client final »

Jérôme Davy

Une intelligence artificielle pour simplifier la recherche de références

La société Meca Services a également bénéficié d’une aide financière de 1 500 euros de la Chambre des métiers de la Manche. Cette subvention lui permet  de développer une visionneuse facilitant la consultation des vues éclatées des produits au sein de la documentation technique proposée par les fournisseurs.  

Le développeur de l’entreprise a ensuite amélioré ce logiciel en créant une intelligence artificielle pour mieux exploiter la documentation technique. La solution est composée de quatre modules différents. Les trois premiers permettent de séparer, puis de numériser les données des dessins et graphiques d'une part et celles de la documentation technique provenant des fournisseurs, d'autre part. Le quatrième module permet de faire le lien entre tous ces éléments et de les mettre à disposition des clients de Méca Services

Ce traitement a permis d'améliorer la recherche et la navigation au sein de la documentation sur le site web de l’entreprise. Les client peuvent ainsi facilement connaître tous les détails relatifs à n’importe quelle référence présente sur le site.

« Une intelligence artificielle s’éduque. Nous avons entraîné pendant plusieurs mois la nôtre, afin qu’elle puisse s’adapter aux dizaines de marques avec lesquelles nous travaillons. Cet algorithme a permis de supprimer le processus (long et fastidieux) de recherche de pièces dans la documentation. Nous sommes les premiers à avoir mis en place un tel mécanisme dans le domaine de la motoculture »

Jérôme Davy

L’amélioration continue clé de la performance

Des résultats commerciaux impressionnants

La volonté de Meca Services de créer un site e-commerce, de le faire évoluer en permanence, sans négliger la qualité de la relation-client ont été une stratégie payante :

  • Plus 80 % du chiffre d'affaire (CA) provient désormais du numérique
  • Entre 2018 et aujourd’hui le CA a été multiplié par 4
  • Sa croissance est aussi soutenue par l’export : entre 10 et 15 % de sa clientèle est basée à l’étranger (Allemagne, Belgique, Luxembourg, Suisse, Finlande, Roumanie, Slovaquie, Pologne, etc)

Un investissement initial réduit qui croit au fur et à mesure

Le fondateur de l’entreprise et ses salariés considèrent que rien n’est jamais acquis et qu’il faut s’améliorer en permanence.

Si le site internet qu’il a réalisé lui-même au départ ne lui a presque rien coûté au début, désormais Jérôme Davy investit chaque année, entre 10 000 et 15 000 euros dans son site Internet. Cet investissement conséquent permet de le faire évoluer (ajout de nouveaux modules ou versions), de le maintenir à jour et de l’adapter en permanence aux attentes et demandes de ses clients.

Il a aussi beaucoup investi en matière de référencement naturel (SEO), l’art d’améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche. La mise en ligne du catalogue de produits et sa prise en compte par le moteur de recherche Google a permis à Meca Services d’attirer de nombreux clients.

Le prochain objectif de Jérôme Davy ? Apparaître systématiquement dans la première page de Google. Pour l’atteindre, il compte se faire accompagner par un expert.

Un souci permanent de la qualité de service

Même approche pour la relation client. L’entreprise est très soucieuse de proposer un haut niveau de qualité à l’ensemble de ses clients et d'entretenir des relations de proximité avec eux. Mais pour faciliter son organisation, elle projette de basculer, au fur et à mesure, sa clientèle locale qui se déplace encore en magasin vers ses services en ligne.

Une transition facilitée par le niveau de service et la qualité de contact que proposent Jérôme Davy et son équipe dignes d’un commerce local. Si les demandes les plus simples sont traitées par le chatbot mis en place sur le site, la majorité des demandes sont prises en charge par l'équipe. Interrogés par e-mail des dizaines de fois par jour par des personnes cherchant des pièces, ils  prennent le temps de répondre à chaque demande avec soin, ce qui leur prend beaucoup de temps.

« Nous avons développé un chatbot qui propose des réponses pré-renseignées, mais cela ne remplace pas une personne et le contact humain qu’elle apporte. Et nous sommes toujours deux à répondre au téléphone car quand les clients appellent directement l’entreprise, cela constitue un contact privilégié irremplaçable »

Jérôme Davy

Entrepreneur : Jérôme Davy

Secteur d'activité : commerce de pièces détachées et de matériel neuf dans le secteur de la motoculture

Type et taille de l'entreprise : TPE de 3 salariés

Date de création : 2013

Région : Normandie

Projet : créer un site e-commerce permettant de trouver facilement des pièces détachée

Méthode : amélioration continue, développements spécifiques, intelligence artificielle, référencement naturel

Coût / Financement : gratuit au début, l’investissement est compris entre 10 000 et 15 000 euros par an aujourd'hui

Résultats : chiffre d'affaire multiplié par 4 en 4 ans.

En savoir plus

 

Fabrice Deblock

Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information