Pourquoi utiliser une place de marché pour la reprise et la transmission d’une TPE ou PME ?

Fiche pratique | Publié le 25 juillet 2022 | Mis à jour le 25 juillet 2022

Chaque année, près de 50 000 entreprises changent de propriétaire. Pourtant, il n’est jamais aisé de trouver l’acheteur ou le vendeur adéquat. Les places de marché pour la reprise et la transmission d’entreprise viennent fluidifier les opérations et élargir les protagonistes. Mode d’emploi.

Photo illustrative
Canva

Si 96 % des entreprises françaises sont des très petites et moyennes entreprises, selon l’INSEE, on estime que 80 % des 50 000 entreprises qui changent de propriétaire chaque année selon l’Observatoire BPCE sont des TPE (moins de 10 salariés).

Dans la très grande majorité des cas il y a nettement plus de cédants que d'acquéreurs. Dans le marché de la reprise d'entreprise, seule  la cession de parts de petites et moyennes entreprises se caractérise par le fait qu’il a moins de vendeurs que d’acheteurs.

En outre, l’information est le plus souvent, confidentielle mais aussi éparpillée. Au final, plus d’une entreprise à vendre sur deux ne trouverait pas de repreneur.

Où trouver les entreprises à vendre ?

Pour des raisons de confidentialité, beaucoup de dirigeants de TPE ou PME qui souhaitent céder leur entreprise ne veulent pas communiquer sur leur projet. Ils craignent que cela déstabilise leur activité. Cette peur s’avère le plus souvent injustifiée. La transmission de son entreprise, en particulier en cas de départ à la retraite, fait partie de la vie de l’entreprise. Il s’agit au contraire de l’anticiper, de l’organiser et de bien communiquer de façon à rassurer ses salariés, clients et fournisseurs sur l’opération et le professionnalisme avec lequel elle est menée.

Cette tendance à la discrétion rend le travail d’identification des entreprises à reprendre difficile. Malgré la présence d'intermédiaires, les acheteurs et les vendeurs ne savent pas toujours où s’adresser pour connaître les entreprises proposées à la cession ou avoir connaissance de l’intérêt d’un éventuel repreneur.  Très souvent, les opportunités sont trouvées grâce au bouche à oreille. Les entrepreneurs sont généralement informés de ce qu’il se passe dans leur secteur d’activité et chez leurs concurrents.

Construire un réseau pour se faire connaître

Pour trouver des entreprises à vendre, votre réseau reste un facteur facilitateur. Tournez vous vers :

Vous pouvez aussi faire appel à des cabinets spécialisés dans la cession d’entreprises, les experts-comptables ou les agences immobilières spécialisées dans l’immobilier professionnel. Les notaires ou les banques privées peuvent aussi être amenées à accompagner leurs clients dans une telle opération, acheteur comme vendeur.  Cela nécessite de faire savoir autour de vous que vous êtes disposé à reprendre une affaire ou à céder la vôtre.

Tout cela prend du temps, peut coûter de l’argent et ne garantit pas d’accéder à l’entreprise ou au repreneur qui vous correspond vraiment.

Utiliser une place de marché dédiée à la reprise et transmission d’entreprise

Grâce aux plateformes internet, votre recherche d’entreprise ou le dépôt d’une proposition de cession sont plus simples. Encore faut-il parvenir à faire le tri ! Pour y arriver, pensez à définir les critères de votre recherche. Ceux-ci invitent le repreneur à mettre en place une veille sur les places de marché qu’il aura sélectionné pour être alerté (selon la périodicité choisie) dès qu’une nouvelle offre correspondant à ces critères est publiée.

Les places de marché donnent la possibilité aux cédants de rechercher des repreneurs à partir du profil des affaires qu’ils souhaitent reprendre, si le repreneur l’autorise. La définition de ses critères par le repreneur peut donc aussi permettre à un cédant ou à un cabinet spécialisé en cession d’entreprise d’identifier un éventuel repreneur et d’être contacté.

Quelle plateforme de reprise et transmissions d’entreprise choisir ?

Les places de marché généralistes

Pour prendre connaissance de l'arrivée de nouvelles affaires, de très nombreuses plateformes recensent des offres et assurent la mise en relation. Certaines couvrent tous les secteurs et toutes les régions de France, quand d’autres se spécialisent, et pas seulement dans la reprise-transmission d’entreprises.

  • Bourse nationale de Bpifrance présente des bourses d’opportunités de la transmission et reprise d’entreprise en centralisant les données recueillies par des acteurs partenaires. Cette place de marché réunit sur un seul moteur de recherche, la majorité des affaires mises en vente en France. Au 1er juillet 2022, la bourse nationale recense plus de 49 000 entreprises à reprendre.
    Bourse nationale de Bpifrance
  • Transentreprise est une place de marché proposée par les Chambres de Commerce et de l’Industrie (CCI) et les Chambres des Métiers et de l’Artisanat (CMA), en partenariat avec 500 professionnels de cession-acquisition d’entreprise. Elle est dédiée à la reprise d’entreprises : artisans, commerçants, industries, services, acteurs du tourisme... Elle donne accès aux offres de reprises, de locaux et de bourses pour finaliser l’opération. Elle rassemble plusieurs milliers d’offres.
    Transentreprise
  • Pic-inter est une plateforme qui s’intéresse à la reprise de commerces situés en France, mais aussi à l’étranger. Elle est gérée par le leader de la diffusion d’annonces de commerces à vendre. Les acheteurs peuvent créer des alertes selon leurs critères de reprise pour être avertis de la mise en ligne d’une vente correspondant à leur recherche. 5 000 offres de reprise sont comptabilisées en juillet 2022.
    Pic-inter
  • Meetpro vise à démultiplier les rencontres et les opportunités de rencontres entre entrepreneurs, une sorte de bouche à oreille 2.0. À mi-chemin entre un site de rencontre et un réseau social professionnel privé, elle réunissait au 1er juillet 2022 plus de 2 700 créateurs, près de 5 000 repreneurs, plus de 1 600 cédants, et plus de 1 000 accompagnants de projet de cession-transmission. En plus de faciliter les opérations de vente d’entreprises, elle permet également de trouver des associés. L’inscription est gratuite.
    Meetpro
  • Marketplace Infogreffe est proposée par le Groupement d'intérêt Economique (GIE) des greffes des tribunaux de commerce français qui sont chargés du registre du commerce et des sociétés (RCS). Elle propose de mettre en relation cédants, repreneurs, associés et investisseurs. Elle va donc plus loin que la reprise d’entreprise en contribuant à créer un réseau pour faciliter le développement des entreprises via des partenariats, et propose un réseau de coach pour accompagner chaque projet.
    Marketplace Infogreffe
  • Fusacq est un éditeur de sites et de services internet à destination de l’ensemble des acteurs de la reprise / transmission d’entreprises en France, positionné sur la cession et acquisition de TPE PME via la place de marché Fusacq et l’achat et vente de commerces et locaux commerciaux à travers le site Place des Commerces.
    Fusacq
  • Cédants et Repreneurs d’Affaires, est une association nationale sans but lucratif, créée en 1985. Son objet est de favoriser la cession et la transmission de TPE PME de 3 à 100 salariés, à l'exception de l'artisanat et du commerce de proximité. Depuis sa création, plus de 13 000 dirigeants ont confié leur entreprise à vendre au CRA. En moyenne, une affaire sur 3 figurant au portefeuille aboutit à une cession.
    Cédants et Repreneurs d’Affaires,

Les places de marché sectorielles

  • Entreprendre artisanat est une bourse nationale spécialisée dans la cession et la reprise d’activités artisanales. Acheteurs comme vendeurs peuvent s’inscrire gratuitement et détailler ce qu’ils recherchent. Gérée par les Chambres des métiers et de l’Artisanat (CMA), elle revendique la couverture de près de 250 métiers et 510 activités. Au 1er juillet 2022, elle proposait plus de 4 200 offres de reprise sur l’ensemble du territoire français. Ses services ne se limitent pas à la consultation des affaires mises en vente. Entreprendre artisanat propose aussi un accompagnement et un suivi personnalisés pour qualifier et bien construire votre projet de cession ou de reprise. Ces prestations sont assurées par les services de la CMA près de chez vous.
    Entreprendre artisanat
  • Transmibat  est une plateforme proposée par la Fédération française du Bâtiment. Elle regroupe les cédants et repreneurs d’activités spécialisées dans le BTP. Elle recense les offres de reprise et met en relation les dirigeants désireux de conclure une transaction. Elle propose un accompagnement pour mener à bien l’opération.
    Transmibat 
  • Annonce coiffure est une place de marché gratuite de l’Union nationale des entreprises de coiffure (UNEC) réunit toutes les annonces provenant des professionnels de la coiffure : les fonds de commerce, mais aussi les offres d’emploi et la vente de matériel.
    Annonce coiffure
  • Les annonces du commerces est une plateforme d’annonces d’immobilier commercial dédiée aux artisans et commerçants, spécialisée dans la mise en relation entre cédants et repreneurs depuis 2006 : annonces de fonds de commerces et de locaux commerciaux.
    Les annonces du commerces
  • Cession commerce : annonces de la revue ICF L'Argus  qui recense des commerces de tous types.
    Cession commerce

Les places de marché régionales

Contrairement aux outils nationaux d’annonce de cession, les outils régionaux d’annonces de cession recensent plutôt les entreprises en cession d’envergure régionale. Chaque région peut posséder son propre outil d’annonce de cessions. On peut néanmoins citer :

  • Reprendre en Bretagne est une bourse consacrée aux entreprises bretonnes en cession exerçant dans tous les secteurs d’activités.
    Reprendre en Bretagne
  • Opportunet est une bourse d’Alsace et de Lorraine qui recense les entreprises et les sociétés en cession exerçant dans tous les secteurs d’activité.
    Opportunet
  • Transmettre-Reprendre est une bourse en Hauts-de-France qui recense les entreprises et les sociétés locales en cession.
    Transmettre-Reprendre
  • Bourse de cession-reprise d’entreprises est une bourse de Nice-Côte-d’Azur qui recense les entreprises et les sociétés des Alpes-Maritimes en cession.
    Bourse de cession-reprise d'entrerprises

Le cas des entreprises en difficulté

Enfin, le repreneur peut orienter sa veille vers les entreprises en difficulté en consultant les tribunaux de commerce afin de savoir lesquelles sont en situation de :
●    sauvegarde : procédure permettant à une entreprise qui n’a pas encore cessé de payer ses dettes, de se réorganiser pour faire face aux difficultés et tenir ses engagements vis-à-vis des créanciers et fournisseurs.
●    redressement : procédure qui vise à gérer, avec ou sans le dirigeant l’entreprise qui a cessé ses paiements, la relance de l’activité de l’entreprise en vue de permettre le maintien de l’emploi et le paiement des dettes impayées. Dans ce cas le tribunal de commerce peut arrêter un plan de cession qui peut s’avérer intéressant pour un potentiel repreneur.
●    liquidation judiciaire : procédure consistant à vendre les biens de l’entreprise, car son niveau d’activité et de trésorerie ne permet pas de régler les dettes impayées, même après un rééchelonnement.

Pour identifier des entreprises en difficulté vous pouvez consulter la Marketplace Infogreffe qui vous permet d’accéder aux coordonnées de l’administrateur judiciaire ou du mandataire judiciaire qui a été nommé par le Tribunal pour gérer la procédure collective.

Pour résumer : qu’attendre d’une place de marché de reprises et transmission d’entreprises ?

  • accéder aux annonces (gratuitement ou non) ;
  • déposer une offre de cession d’entreprises tout en préservant son anonymat ;
  • créer un profil de repreneur avec vos critères de recherche ;
  • recevoir des alertes dès la mise en ligne d’offre de reprise ;
  • pouvoir contacter un cédant ou un repreneur ;
  • disposer d’informations clés à jour sur les entreprises mises en vente ou les projets de repreneurs ;
  • vous informer et être accompagner pour réaliser opération de cession-reprise.

En savoir plus :

Fabrice Deblock | Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Dans la même thématique

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information