Logos du site

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

FacebookTwitterLinkedInYoutubeInstagramFacebook

Les chiffres clés sur la présence sur Internet des TPE PME en 2019

Communication numérique
affiche des résultats de l'étude présence sur internet des TPE PME
AFNIC
DR

Statistiques 2019 sur la présence en ligne des TPE PME en France et les axes d'amélioration (par l'AFNIC / Réussir avec le Web)

En décembre 2019, l’AFNIC, qui gère les noms de domaine en.fr, publie les résultats de son étude annuelle librement téléchargeable (18 pages, en PDF) : Réussir avec le web 2019, intitulée La présence en ligne chez les TPE PME à partir des résultats de 3000 réponses récoltées dans le cadre d’un diagnostic numérique pour les entreprises proposé par l’association depuis plusieurs années. A souligner que l’AFNIC est partenaire Activateur France Num depuis le lancement de l’initiative nationale pour la transformation numérique des TPE PME.

Les résultats analysés sont relatives au test de maturité numérique effectué de septembre 2018 à août 2019 selon une catégorisation en 3 tailles d'entreprises :

  • 97 % de micro-entreprises (moins de 10 salariés) ;
  • 8 % de TPE (sociétés de 11 à 50 salariés) ;
  • Et 5 % de PME (plus de 50 salariés).

Pour cet article, France Num a extrait de cette étude les chiffres les plus significatifs concernant la transformation numérique des TPE PME.

Premier fait marquant concernant cette étude, 61 % des entreprises répondantes ont entre 0 et 3 ans d'activité. Plus de 28 % des entreprises qui ont répondu au questionnaire figurent en Île-de-France, plus important bassin d'emploi notre pays.

Quelle présence en ligne pour les TPE PME

92 % des entreprises déclarent que leur présence sur internet est indispensable ou utile à leur activité.

À 63 %, elles déclarent que la présentation de leurs activités sur internet est essentielle. À 48 %, elles souhaitent être trouvées facilement en ligne et à 40 %, elles indiquent que la communication sur Internet avec leurs clients et prospects est importante.

Vendre en ligne est une activité citée comme une attente prioritaire par 36 % des sociétés.

76 % des entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux et 69 % possèdent un site Internet. 26 % des entreprises indiquent vendre des produits et des services sur leur site web.

Quant aux PME, elles se dotent plus facilement d'un site web (84 %) et elles sont 28 % à se référencer sur des sites tiers.

Quel investissement pour une présence en ligne efficace

Les chefs d'entreprise recherchent un juste équilibre entre l'investissement financier, le temps consacré à la présence sur internet et le retour sur investissement attendu :

  • 63 % des entreprises investissent moins de 200 EUR par an pour leur présence sur Internet ;
  • 24 % entre 300 EUR et 1000 EUR par an ;
  • 9 % entre 1000 et 5000 EUR
  • Et 5 % plus de 5000 EUR par an.

Le temps dédié à la présence en ligne est foncièrement différent suivant la taille de l'entreprise :

  • 45 % des TPE PME y consacrent 1h par jour ;
  • 32 %, 1h par semaine ;
  • 17 % ,1h par mois ;
  • Et 7 %, 1h par an.

Sur ces mêmes segments de chiffrage pour le site de l'entreprise : 61 % des TPE affirment ne pas y consacrer plus d'une heure par semaine et 27 % à le faire au moins 1h par mois. Pour une PME, les résultats sont respectivement pour la même durée horaire de 51 % et 23 %. Autrement dit, plus une entreprise compte d'employés, plus la société est active sur Internet.

Chiffre d'affaires généré via Internet

Près de 60 % des répondants ne savent pas quelle part de leur chiffre d'affaires est réalisée grâce au web ou de façon marginale. 17 % des entreprises pensent que le chiffre d'affaires généré avec une activité en ligne se situe entre 10 et 30 %. Enfin, 28 % des sociétés ayant répondu au test déclarent que le chiffre d'affaires réalisé avec internet se situe entre 31 et 50 %.

Identité en ligne de l’entreprise : cela passe par un nom de domaine en propre

88 % les entreprises affirment posséder leur propre nom de domaine et 12 % utiliser le nom de domaine fourni par le prestataire de leur site Web. Majoritairement, les entreprises utilisent un .fr à 51 % et un .com à 40 %.

Production de contenus en ligne : Les TPE se présentent et ouvrent de plus en plus leur espace en ligne aux clients

Quels types de contenus sont privilégiés par l'entreprise pour son site internet ?

  • A plus de 90 %, une présentation de l'entreprise ;
  • Entre 67 à 79 %, les coordonnées et horaires d'ouverture de la société ;
  • Des témoignages clients ou des espaces ouverts pour les commentaires de 35 à 45 % ;
  • Enfin, des articles de blogs et des tutoriels à 37 %.

Sur les formats de contenus, le texte à 97 % et l'image 95 % sont utilisés de façon très majoritaire, la vidéo seulement par 38 % des entreprises.

62 % des entreprises ne mettent pas leur site à jour plus d'une fois par mois et 9 % le font tous les jours.

82 % des entreprises déclarent que leur site internet est adapté au mobile et 13 % ne disent pas le à savoir.

Réseaux sociaux : La montée en puissance de LinkedIn et Instagram chez les TPE PME

Une donnée marquante : 77 % des entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux, mais elles sont déçues des résultats obtenus par rapport à leur investissement en temps sur ces médias sociaux, ceci en termes de croissance d'activité (recherche de prospects, nouveau client, fidélisation…).

Le top 3 des réseaux sociaux les plus utilisés par les TPE PME en France :

  • Facebook à 90 % ;
  • LinkedIn à 48 % ;
  • Et Instagram à 28 %.

Pour les micro-entreprises : Facebook est utilisé à 90 %, Instagram à 49 % puis LinkedIn à 46 %.

Développement commercial : Le contact direct est privilégié

Pour développer leurs ventes et garder le contact avec les clients, les entreprises utilisent :

  • D'abord le formulaire de contact à 48 % ;
  • Devant l’email à 31 % ;
  • Les lettres d'information à 23 % ;
  • Les modules de réservation prise de rendez-vous en ligne sont peu généralisés avec 15 % ;
  • Et les codes promo peu utilisés à 12 %.

37 % des entreprises ayant répondu au questionnaire déclarent ne pas mener d'actions de développement commercial via leur site Internet.

E-commerce : Faciliter le paiement est la première des priorités

Pour les entreprises proposant une activité de vente en ligne, les fonctionnalités suivantes priment :

  • D'abord la mise à disposition de plusieurs moyens de paiement de 62 à 65 % (selon la taille de l’entreprise) ;
  • Puis plusieurs canaux pour contacter le prospect et/ou le client de 55 % à 60 % (selon la taille de l’entreprise) ;
  • Puis un espace client de 46 à 62 % (toujours selon la taille de la société) ;
  • Une diversification des modes de livraison de 28 % à 38 % ;
  • Enfin, 42 % des entreprises proposent un suivi de commande.

E-réputation : des efforts à poursuivre pour gagner en visibilité

Si les entreprises sont présentes sur internet, c'est en grande partie avec une vraie attente de visibilité en retour, mais les efforts pour y parvenir demeurent aléatoires.

54 % des entreprises utilisent l'adresse e-mail correspondant à leur nom de domaine. 27 % des entreprises indiquent se servir d’une adresse en gmail.com.

57 % des sociétés gèrent systématiquement les commentaires et notations à leur sujet. 18 % des entreprises ne s’en préoccupent pas du tout.

Pour l'aspect publicitaire 67 % des entreprises déclarent ne mener aucune action de publicité sur internet. Lorsqu'elles le font, il s'agit de :

  • 27 % publicité sur les réseaux sociaux ;
  • 11 % de mots-clés achetés sur les moteurs de recherche ;
  • 3 % de bannières réservées sur les sites à forte audience.

Comment les entreprises font connaître leurs adresses internet ? D'abord, sur des cartes de visite et la papeterie entreprise à 84 %, puis à 18 % sur les emballages et objets publicitaires, ensuite sur des vitrines devantures et enseignes à 15 % et enfin sur le marquage de véhicule à 14 %.

Référencement du site et des pages de l'entreprise sur les moteurs de recherche : une priorité à affirmer

Aussi, les entreprises éprouvent de vraies difficultés à bien se positionner sur les moteurs de recherche car figurer en tête des résultats des recherches des internautes et mobinautes est l’assurance d’être visible par les cibles.

En effet, si les entreprises se concentrent aujourd’hui sur le référencement naturel (gratuit), l'effort doit être continu pour être davantage repéré et indexé par les moteurs de recherche dans une position de choix.

Seules 37 % des entreprises affirment être bien positionnées dans les moteurs de recherche et 65 % de TPE PME mènent des actions en vue d'améliorer leur référencement naturel.

Portrait-robot de la présence Internet de la TPE PME en 2019

À la fin du dossier : La présence en ligne chez Les TPE PME 2018 2019, il est proposé un récapitulatif complet du portrait-robot de la micro-entreprise, TPE, PME avec l'ensemble des réponses pour ces 3 tailles d'entreprise.

Le numérique compte pour les TPE PME

En conclusion, l'AFNIC souligne l’évolution de la perception des entreprises vis-à-vis des opportunités du numérique comme une très large sensibilité des TPE PME aux enjeux de la présence sur internet vécue comme inévitable source de bénéfices pour l'entreprise même s'il est ardu de mesurer le retour sur investissement de façon tangible.

Aussi, les entreprises sont conscientes que leur identité en ligne (image de marque…) est un point crucial pour assurer leur visibilité et identifier de nouveaux clients.

A améliorer par les TPE PME

Dans les actions à poursuivre, il est annoncé par l’AFNIC comme nécessaire de la part des entreprises :

  • La publication régulière de contenus diversifiés ;
  • L'utilisation de fonctionnalités e-commerce avancées ;
  • Et une présence sur les réseaux sociaux de façon stratégique.

Axes à développer par les TPE PME

Parmi les actions à développer par les entreprises selon les résultats de cette étude :

  • Renforcer les motivations à être présent sur internet ;
  • La visibilité en ligne en se diversifiant : avec un site web, une présence sur les réseaux sociaux, sur les plateformes encore au sein d’annuaires,
  • La notion d’investissement et de retour sur investissement doivent être mesurés ce qui est encore trop peu le cas ;
  • Le développement commercial via Internet est à saisir comme une réelle opportunité ;
  • Un réel besoin de montée en compétence sur le référencement naturel au sein des moteurs de recherche afin d’être trouvable, identifiable et contacté par des prospects et des clients.
Mots-Clés
internet
site internet
réseaux sociaux
Région
Île-de-France
Droit affecté au contenu : Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Imprimer

Voir aussi

Dossier
Communication numérique

Utilisez BDnF pour créer gratuitement votre bande dessinée, une solution numérique pour tous (par la Bibliothèque nationale de France)

Dossier
Communication numérique

Réponses aux questions sur l'utilisation des contenus avec le numérique (par la mission Appui au patrimoine immatériel de l'État)

Dossier
Communication numérique

17 guides pratiques avec conseils pour rédiger efficacement sur le Web (par Eloïse Hardy)

Besoin d'aide