République française

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

La crise sanitaire accélère la numérisation des TPE - PME mais les plus petites restent à la traîne

Actualités
Un homme porte un casque de réalité virtuelle
Eddie Kopp
Unsplash Licence

Le niveau de numérisation des entreprises françaises progresse. La récente étude réalisée par Opinionway pour Qonto* montre qu’au cours de l’année passée les TPE et PME ont fortement accéléré leur digitalisation. Néanmoins, les entreprises les plus petites, et surtout celles sans salariés sont largement passées à coté de cette vague numérique.

Étonnamment, les dirigeants d’entreprises sont 63 % dans l’ensemble à estimer qu’ils auraient été en mesure de maintenir l’activité de leur entreprise dans le contexte actuel de crise économique sans service ni outil digital. Pourtant les bénéfices de la numérisation réalisée à marche forcée ces derniers mois sont bien réels pour les TPE et PME interrogées.

L’enjeu de la transformation numérique selon les TPE-PME

Seules 43 % des petites et moyennes entreprises considèrent que l’accélération de leur transformation digitale est un enjeu important. Les différences  selon les secteurs d’activités et les régions demeurent limitées.

C’est l’enjeu cité en dernier parmi les priorités des dirigeants d’entreprises interrogés par Opinionway pour Qonto, entre mars et avril 2021, qui lui préfèrent :

  • l’augmentation du chiffre d’affaires (75 %) ;
  • la contribution au dynamisme économique local (64 %) ;
  • l’amélioration de la gestion au quotidien (64 %) ;
  • l’amélioration de la gestion comptable (56 %) ;
  • la fidélisation et le recrutement de salariés dans la région (45 %).

Seule la taille de l’entreprise influe sur le résultat : plus les entreprises comptent de salariés plus elles sont conscientes de l’importance du numérique pour leur entreprise :

  • la digitalisation est un enjeu important pour plus de 70 % des entreprises de 10 à 249 salariés ;
  • ce chiffre descend à 52 % pour celles de 1 à 9 salariés ;
  • il s’effondre à 36 % pour les entreprises de 0 salariés.

Mais les autres priorités citées sont plus ou moins directement liées aux enjeux la transformation numérique. Par exemple comment améliorer sa gestion sans utiliser des outils numériques ? Comment recruter sans le numérique ? Comment s'inscrire dans son territoire sans le numérique ?

Les TPE-PME ont une vision réductrice de la transformation numérique

Lorsqu’on interroge les dirigeants d’entreprise sur que recouvre pour eux la digitalisation on comprend mieux pourquoi la transformation n'apparait pas en tête de leurs préoccupations. Pour eux, il s’agit par ordre d’importance, de :

  • avoir un site internet à jour (61 %) ;
  • pouvoir compter sur un service informatique efficace (53 %) ;
  • déployer une stratégie de communication digitale (47 %) ;
  • bénéficier d’outils de communication numériques (46 %) ;
  • bénéficier d’outils de gestion numériques (45 %).

Les dirigeant d’entreprises ont ainsi trop souvent tendance à réduire la digitalisation à l’informatique, la communication numérique et la dématérialisation.

Perception de leur niveau de digitalisation par les petites et moyennes entreprises

Globalement, seules 44 % des personnes interrogées se considèrent comme étant à la tête d’une entreprise digitalisée…. Et parmi ceux-là :

  • seul un tiers déclare l’être depuis le début (15 %)
  • les deux autres tiers (29 %) ont effectué leur numérisation depuis peu.

Cela reflète les efforts qu’ont produit les TPE – PME depuis le début de la crise sanitaire pour passer au numérique.

Dans le détail, ces chiffres masquent de fortes disparités selon la taille de l'entreprise :  

  • Si 84 % des entreprises de 50 à 249 salariés s’estiment digitalisées ;
  • elles sont 66 % de celles qui comptent 10 à 49 salariés ;
  • et plus que 55 % de 1 à 9 salariés ;
  • et elles sont seulement 34 % des entreprises de zéro salariés.

Encore une fois plus les entreprises ont de salariés plus elles ont accéléré sur le numérique récemment. Si elles ne sont globalement que 15 % à être digitalisées depuis le début :

  • 68 % des entreprises de 50 à 249 salariés considèrent leur numérisation comme récente (depuis peu) ;
  • ce chiffre baisse à 52 % des entreprises 10 à 49 salariés ;
  • à 40 % de celles de 1 à 9 salariés ;
  • et seules 19 % des entreprises ayant 0 salariés ont réalisé leur numérisation récemment.

A noter : si ici aussi le secteur d’activité influe à la marge sur les résultats, le secteur de l’industrie (qui au départ présentait un niveau de numérisation sensiblement proche bien qu’inférieur) n’a pas du tout profité de la crise pour se numériser. Seules 16 % des entreprises de ce secteur se sont digitalisées récemment.

L’accélération de la numérisation observée profite peu aux TPE et aux entreprises sans salariés

Ces différences liées à la taille de l'entreprise sont confirmées par la question sur l’impact de la crise sanitaire sur l’accélération de la transformation digitale de leur entreprise. Si les dirigeants ne sont globalement que 16 % a estimer avoir accéléré :

  • ils sont 49 % parmi les entreprises de de 50 à 249 salariés ont accélérés
  • 31 % parmi les entreprises de 10 à 49 salariés
  • 19 % parmi les entreprises de 1 à 9 salariés
  • 11 % parmi les entreprises ne comptant aucun salarié.

Les bénéfices de la transformation numériques sur les entreprises

Les domaines sur lesquels cette accélération de la transformation digitale a eu le plus d’impact reflètent la nature effective et structurelle de ce changement qui ne se limite absolument pas à un investissement dans l’informatique ou à de la communication numérique :

  • le développement global de l’entreprise (28 %) ;
  • l’augmentation de la productivité (20 %) ;
  • la facilitation des démarches administratives et de la gestion courante (20 %) ;
  • l’amélioration de la performance commerciale (12 %) ;
  • mieux faire connaître votre entreprise au plan régional (10 %) ;
  • mieux faire connaître votre entreprise au plan national (8 %) ;
  • l’optimisation des dépenses (2 %).

Les acteurs de l’accompagnement à la transformation numérique

A la question de savoir quels sont les acteurs les plus à même de les accompagner les dirigeants d’entreprises ont cité :

  • à 75% les institutions régionales (CCI, collectivités, région, etc.) ;
  • à 70 % les entreprises spécialisées qui offrent des solutions et des services digitaux (néobanques en ligne, outils de gestion comptable, etc.) ;
  • à 70 % les réseaux d’entreprises locales (Hubs, clubs d'entrepreneurs, fédérations professionnelles, etc.).

Notre conclusion : ces résultats confortent la stratégie de France Num, initiative partenariale, positionnée à la croisée de ces différents acteurs pour accompagner au quotidien dans leurs projets de numérisation les petites entreprises (en priorité), ainsi que les moyennes.

 

* Sondage OpinionWay pour Qonto réalisé par téléphone auprès échantillon de 1 000 entreprises comprenant entre 0 et 250 salariés sondées du 22 mars au 16 avril 2021. Echantillon d’entreprises par taille : 68 % de 0 salarié, 26 % entre 1 et 9 salariés, 6 % entre 10 et 249.

Mots-Clés
statistiques
étude
transformation numerique
TPE-PME
Région
Île-de-France
Droit affecté au contenu : Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Imprimer

Voir aussi

Fiche pratique
Actualités

Les restaurants et les bars qui possèdent des terrasses ont pu de nouveau accueillir leurs clients en extérieur dès le 19 mai. Depuis le 9 juin, tous les établissements peuvent rouvrir leurs salles avec une jauge réduite. Pour aider les restaurateurs et les cafetiers France Num fait le point sur la manière dont le numérique peut accompagner leur réouverture progressive.

Info
Actualités

Conseillers numériques publics, conseillers financiers, consultants privés et offreurs de solutions : découvrez le réseau des activateurs France Num de Monaco

Info
Actualités

Découvrez les résultats de l’étude de l’Ifop pour Mastercard / Oxygen sur la numérisation des TPE françaises en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire.