République française

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

Digitalisation des TPE en France : l’impact limité de la crise sanitaire

Actualités
Digitalisation des TPE en France
Patrick Tomasso
Unsplash license

Découvrez les résultats de l’étude de l’Ifop pour Mastercard / Oxygen sur la numérisation des TPE françaises en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire.

La France compte près de 3 millions de TPE. Pourtant, le nombre d’études dont elles font l’objet est plutôt limité. En particulier peu d’études s’intéressent à leur digitalisation. C’est tout l’intérêt de cette enquête sur l’accélération de la digitalisation des TPE françaises publiée par l’Ifop en janvier 2021. L’étude réalisée pour Mastercard / Oxygen cherche à mesurer l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur leur digitalisation et sur l’engagement de leurs dirigeants sur ce sujet. Réalisée par téléphone du 7 au 22 décembre 2020, elle a porté sur un échantillon de 400 dirigeants de TPE employant entre 1 et 9 salariés.

Numériser son entreprise : passage obligé ou opportunité ?

Avec l'arrivée de la crise sanitaire, la situation économique s’est particulièrement dégradée pour les TPE : même si 64% d’entre elles sont plutôt optimistes pour la santé de leurs entreprises, 71% sont inquiètes envers l'économie française en général et 72% d'entre elles expriment leur inquiétude pour leur secteur d’activité.

Pourtant, les dirigeants de TPE restent encore peu motivés à l’idée de digitaliser leurs entreprises. 51% jugent que ces projets ne sont pas nécessaires et 67% estiment que cette démarche est davantage “un passage obligé” qu’une opportunité...

Quels sont alors les chiffres clés de la transformation numériques des TPE ? L’enquête de l’Ifop nous révèle quelques informations intéressantes.

La perception de l’importance des dispositifs digitaux

Manque de connaissances des dispositifs digitaux

Le niveau de connaissance des outils numériques par les dirigeants de TPE est largement insuffisant. Si 70% savent précisément ce qu’est le référencement d’une page internet, la majorité n'a aucune idée des moyens nécessaires pour créer un site web. A titre d’exemple le célèbre outil de gestion de site web Wordpress n’est connu que par 55% des répondants. De plus, 79% ne savent pas précisément ce qu’est un logiciel de “cloud computing” (ou informatique en nuage) et 85% ne sont pas à l’aise avec le terme de logiciels S.a.a.S (software as a service ou logiciel en tant que service).

L'équipement digital des TPE

Etant donné le manque de notoriété de ces dispositifs, il est intéressant de s’interroger sur la capacité des TPE françaises à bien s’en équiper ?

Parmi les répondants, 65% d’entre elles disposent de logiciels de gestion, de comptabilité ou RH. 61% possèdent un site vitrine et 60% sont actifs sur les réseaux sociaux.

Mais 66% n’ont pas de site e-commerce permettant la vente de leurs produits ou services en ligne et 47% n’ont pas de gestion du référencement ou d’outil permettant l’optimisation de leur référencement sur internet.

55% ne sont pas dotées de système de communication collaboratif ou de visioconférence comme Skype, Zoom, ou MS Teams, et 42% ne disposent pas de logiciel de gestion commercial.

La mise en place du « click & collect », très utile pendant la période de confinement, n’est installée que chez 11% des répondants.

Le confinement et son impact sur les usages numériques des TPE

Recours contrasté aux services Internet

Pendant le confinement, les outils Internet ont joué un rôle important dans le fonctionnement des TPE. Ainsi 56% des TPE ont utilisé des accès mail à distance. Mais seulement 35% ont fait des réunions en visioconférences et 34% ont échangé via des réseaux de messagerie instantanée. L’accès au réseau informatique à distance n’était possible que dans 33% des TPE et pour 30%, leurs salariés se partageaient des fichiers via les plateformes comme Dropbox ou WeTransfer. Seuls 17% ont eu recours à des webinaires et 16% ont travaillé en équipe via des outils collaboratifs (Google Drive, Padlet etc.).

Faible accélération des projets de digitalisation

La crise sanitaire a eu tendance à réaffirmer l’importance du numérique, devenu souvent indispensable pour maintenir une activité pendant le confinement. En permettant d’améliorer sa visibilité sur internet, il facilite le maintien du lien avec ses clients et donne accès à une nouvelle clientèle.

Pourtant, en dépit de l’émergence de nouveaux modes de consommation et de la concurrence des grandes plateformes de commerce en ligne, les TPE n’ont pas investi de façon significative dans le numérique au cours de cette période.

80 % d’entre elles estiment que « la crise n’a rien changé ». Et seules 15 % des entreprises qui ont au moins un dispositif numérique ou un projet de digitalisation, ont accéléré leur digitalisation pendant le confinement tandis que 5 % ont décidé de le reporter.

Les TPE qui accélèrent privilégient leur présence sur Web

Pour les dirigeants qui ont accéléré leurs projets de digitalisation ou qui ont l’intention de le faire, les priorités sont :

  • la création d’un site vitrine qui présente leur entreprise ou leur activité (34%)
  • la création d’une e-boutique qui permet de vendre leurs produits ou services en ligne (34%)
  • le référencement ou à l’optimisation de leur référencement sur Internet (33%)
  • la création d’une page professionnelle sur des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn (31%) l’acquisition d’un outil de communication collaboratif ou de visioconférence comme Skype, zoom ou MS Teams (25%)

Le budget consacré aux projets de digitalisation

La plupart des TPE affectent un budget de moins de 5000 euros pour leurs projets digitaux :

  • 28% consacrent 1000 euros ou moins,
  • 27% payent de 1001 à 5000 euros.
  • 13% dépensent plus de 5000 euros. Ces dernières sont plutôt des entreprises employant de 6 à 9 salariés ou du secteur du BTP ou ayant leur siège en Ile-de-France.
  • 17% des TPE ne donnent pas de chiffre
  • Et 15% des répondants n’ont pas à date de budget prévu pour la numérisation de leur entreprise.

Les dirigeants des TPE et la digitalisation, une vision mitigée

Les avantages de la digitalisation mal perçus

Les dirigeants de TPE perçoivent encore mal les avantages de la numérisation.

Pour 52 % le numérique permet d’augmenter la notoriété de l’entreprise et d’attirer de nouveaux clients. Mais :

  • 39% reconnaissent l’impact positif sur le chiffre d’affaires tirés de cette démarche 

  • 25% jugent que les outils numériques permettent de gagner du temps

  • 20 % estiment que le digital facilite la communication interne et externe

  • 19 % trouvent que les dispositifs numériques favorisent aussi l’échange avec les prospects et les clients

  • 12 % reconnaissent qu’ils optimisent la gestion interne de l’entreprise.

Surtout 13% des répondants pensent que la numérisation ne présente aucun intérêt.

Une digitalisation subie plus que choisie

67% ne sont pas très enthousiastes quant à la nécessité de digitaliser leur structure, la percevant comme « un passage obligé ». Seuls 29% estiment qu’elle constitue « plutôt une opportunité motivante ». Parmi celles-ci, les TPE de 6 à 9 salariés et celles du secteur du BTP sont surreprésentées.

Les raisons expliquant l'absence ou le faible nombre de projet de digitalisation chez les TPE

56 % des TPE qui ont répondu ont au moins 5 dispositifs digitaux ou projets de digitalisation. Pourtant seule la moitié d’entre elles jugent que leur digitalisation est nécessaire.

  • 32% de leurs dirigeants estiment que leur structure est assez équipée.

  • 27% hésitent à investir dans le numérique compte tenu de l’importance jugée excessive de cet investissement à la fois en argent ou en temps.

  • 12% trouvent trop important l’investissement nécessaire à la formation des employés pour qu’ils  maîtrisent les outils numériques.

  • 12% ne se sentent pas capables de conduire un projet de transformation numérique, faute de connaissances et 9 % ressentent du stress à ce sujet.  

Ils sont enfin 3% à ne pas savoir comment s’y prendre pour initier cette démarche ni à qui s’adresser.

Conclusion

Les résultats de cette enquête font état d’un paradoxe français : si une petite majorité de TPE comprend l’importance que revêt le numérique, elles sont peu nombreuses à vivre le numérique comme une opportunité et à déployer de réels efforts pour se digitaliser.

Mots-Clés
transformation numerique
tpe
France
étude
Région
Île-de-France
Droit affecté au contenu : Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Imprimer

Voir aussi

Info
Actualités

Conseillers numériques publics, conseillers financiers, consultants privés et offreurs de solutions : découvrez le réseau des activateurs France Num de Monaco

Actualité
Actualités

2021 vous attend avec ses opportunités et aussi ses défis. Mais avant d'entrer dans cette nouvelle année, regardez un instant dans le rétroviseur pour découvrir, ou redécouvrir, les 10 articles les plus lus sur France Num en 2020.

Fiche pratique
Actualités

Diagnostics pour aider les entreprises à évaluer leur maturité numérique, guide pour soutenir les commerçants pendant la crise du Covid-19, chroniques radio, formations en ligne… France Num conçoit ou sélectionne des ressources susceptibles de vous aider à accompagner les TPE et PME dans leur transformation numérique.