République française

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

Combien payer pour un site web ou un site e-commerce ?

Site internet
Des ecrans affichent des sites web
200 Degrees
Pixabay License

Une petite entreprise sur trois ne dispose pas de site internet. Pourtant être visible sur le Web est fondamental. Le chèque France Num de 500 euros constitue une opportunité pour démarrer. Il permet de financer tout ou partie de la création de votre site internet ou de votre site e-commerce. France Num, avec l’aide de l’Afnic, son partenaire, présente les avantages et inconvénients des différents types de solutions, fait des recommandations et propose une sélection de prestataires.

Les points traités :

Pourquoi est-il essentiel de disposer d’un site internet ?

Le socle de la présence en ligne c’est le site internet ! Posséder un site internet, même très simple, est un gage de sérieux vis-à-vis de vos interlocuteurs. Il permet d’acquérir de nouveaux clients, de présenter vos réalisations, votre savoir-faire…

Avoir votre propre site web permet de créer un espace numérique qui vous ressemble, c’est vous qui décidez de la présentation et du contenu. Un site internet permet aussi de structurer l’information et de mettre en avant les éléments les plus importants pour vous. Il permet de renseigner vos clients sur votre entreprise, vos produits ou vos services. L’organisation de votre site doit leur permettre de trouver facilement les informations qu’ils recherchent. La structure doit donc être claire et immédiatement compréhensible.

Mais avant de démarrer... Prenez le temps de définir vos objectifs. Quelle est votre priorité ?

  • gagner en visibilité ?
  • améliorer votre notoriété ?
  • fidéliser vos clients ?
  • capter de nouveaux prospects et des demandes de devis ?
  • développer des services en ligne ?
  • vendre en ligne ?

Selon vos objectifs, vous ne choisirez pas le même type de site :

1. Le site « carte de visite », en une seule page, pour présenter vos contacts et coordonnées, ainsi qu’une définition simple de vos prestations.

2. Le site « vitrine » pour permettre à vos visiteurs d’accéder aux informations les plus importantes : produits ou services, équipes, coordonnées et formulaire de contact...

L’avantage de ces 2 types de site c’est qu’ils exigent des mises à jour moins régulières que des sites plus élaborés. Il est néanmoins important que les informations essentielles, telles que vos horaires d’ouverture soient à jour ou à défaut, que le site renvoie vers une page sur internet avec vos horaires (par exemple Google My Business ou vos réseaux sociaux).

3. Le site « simple » exige une mise en ligne régulière des contenus. C’est un site vitrine enrichi de fonctionnalités telles qu’un catalogue en ligne, une rubrique « actualités », un blog, une galerie de photos ou de vidéos de clients satisfaits, une rubrique presse, un accès à votre portail client et ses services en ligne... Vous devez réserver/avoir du temps pour entretenir ce site mais il bénéficiera d’un meilleur référencement sur les moteurs de recherche (vous serez plus visibles car mieux classés dans les listes de résultats).

4. Le site de « vente en ligne » exige un investissement plus important : il faut bâtir une architecture technique solide et mettre en place une gestion de projet technique / informatique en particulier pour connecter les différents modules (paiement, stock…) de façon automatique ou bien par importation ou exportation régulière des données.

Pour en savoir plus :

Sous-traiter à un professionnel ou faire soi-même son site internet ?

Selon le temps que vous pouvez y consacrer, vos envies, vos compétences ou votre ambition vous avez 3 options :  

  1. sous-traiter la réalisation de votre site web,
  2. le construire vous-même en utilisant un système de gestion de contenu
  3. utiliser une plate-forme de conception de site web.  

Faire réaliser son site internet par une agence web ou un indépendant

Si vous n’avez ni le temps, ni la compétence, il est utile de faire appel à un professionnel, cependant assurez-vous que vous serez propriétaire de votre site, de son nom de domaine, etc… Faire appel à un professionnel permet de s’assurer que le site sera conçu dans les règles de l’art. Cela vous permettra aussi de personnaliser votre site web, à la fois en matière de présentation ou d’organisation mais aussi d’intégration avec vos autres outils (réseaux sociaux, newsletters, gestion commerciale, etc.).

Une agence web ou un freelance, vous conseillent et vous accompagnent dans votre projet. Ils connaissent les avantages et inconvénients des outils et options envisagés.

Mais l’expertise et l’accompagnement ont un coût et plus vos besoins seront importants et spécifiques plus la facture sera élevée.

Il n’est pas indispensable de faire appel à ce type de professionnel pour réaliser un site internet carte de visite ou vitrine basique.

Si vous confiez la réalisation de votre site à un professionnel, voici les points importants :

  • écrire un cahier des charges à partir des besoins que vous aurez identifiés au préalable ;
  • envoyer ce cahier des charges à plusieurs professionnels ;
  • regarder leurs réalisations, prendre contact avec un ou 2 de leurs clients qui sont dans le même secteur d’activité que vous ;
  • comparer les propositions. Ne payer qu’un acompte à la signature du contrat, et le solde après la mise en ligne de votre site après avoir vérifié que toutes ses fonctionnalités sont opérationnelles.

Ce cahier des charges vous permettra de comparer les propositions des professionnels à qui vous l’aurez envoyé. La précision de leurs réponses, la lisibilité de leur devis et les questions qu’ils vous poseront doivent vous aider à identifier le mieux disant.

Il est difficile d’indiquer ce que coûte un site web, cependant voici une grille de tarifs minimum proposée par Nicolas Thomas, directeur de l’agence web MangoLight pour ce type de prestation :

  • 900 euros pour un site basique ;
  • 4 000 euros pour un site e-commerce ;
  • 10 000 euros pour une plateforme en ligne.

A ce coût initial, il faut ajouter des frais récurrents pour l’hébergement, le nom de domaine, et la maintenance du site.

Pour en savoir plus :

Créer son site soi-même avec un système de gestion de contenu (niveau : moyen)

Un système de gestion de contenu (ou CMS pour Content Management System), est un logiciel qui permet de concevoir, gérer et mettre à jour des sites web ou des applications mobile. Son interface d’administration permet en général de gérer ses pages, ses images, ses produits, etc., sans avoir besoin d’utiliser de code informatique. Le plus connu est WordPress, qui est le logiciel utilisé pour construire plus d’un tiers des sites mondiaux.

Conditions pour réaliser soi-même son site web :

  • avoir un minimum de connaissance technique, ne pas avoir peur du numérique (ex….) ;
  • avoir du temps (et plus vous souhaiterez personnaliser votre site, plus l’investissement nécessaire sera important.  Mais pour vous aider, vous trouverez de très nombreux tutoriels sur internet (notamment ceux de l’Afnic) ;
  • acheter un nom de domaine et louer un serveur pour héberger votre site ;
  • se connecter tous les jours ou presque au tableau de bord du site pour installer les mises à jour….

Un CMS est un logiciel qui s’installe sur un serveur. Il vous faudra donc un service d’hébergement ainsi qu’un nom de domaine (votre adresse en .fr par exemple). La plupart des hébergeurs permettent d’installer le CMS de votre choix en quelques clics depuis l’interface de gestion de son espace d’hébergement.

Sachez enfin qu’un CMS exige un suivi pour continuer à fonctionner convenablement : c’est la maintenance (mises à jour de sécurité à appliquer, nouvelles versions du CMS à installer, etc).  Et en cas de problème technique ou de panne, vous devrez vous débrouiller seul ou faire appel à un professionnel pour réparer les dégâts (n’oubliez-pas de prévoir un système de sauvegarde !).

Les CMS sont des outils conçus pour répondre à des besoins complexes et évolutifs. C’est ce qui explique qu’ils sont assez complexes à paramétrer.

Si vous avez besoin d’un site basique comme un site vitrine, préférez une solution en ligne.

Pour ce type de solutions, l’Afnic estime avec « Je passe au numérique » le coût de l'hébergement  à 20 € HT maximum par mois. A ce tarif il convient bien sûr d’ajouter le coût initial des packs de personnalisation (thème et éventuelles extensions payantes).

Créer son site internet tout seul avec une solution en ligne (niveau : facile)

Ces plateformes en ligne sont conçues pour être utilisables par le grand public sans formation préalable. Une fois son compte créé, vous obtenez un site que vous pouvez commencer à personnaliser.

Ces solutions “tout-en-un” (type Prestashop ou Shopify) sont très utilisées actuellement, car elles permettent de créer un site internet en un temps record, sans avoir à gérer la partie technique (les mises à jour, sauvegardes, etc.).

Revers de la médaille, les possibilités de personnalisation ou la mise en œuvre de fonctionnalités très avancées sont plus limitées qu’avec un système de gestion de contenu en propre.

Si la plupart de ces solutions proposent des périodes d’essai ou des formules gratuites pour démarrer, il est recommandé, en tant que professionnel, d’opter pour une formule payante.  Les offres gratuites ne permettent pas de disposer d’un nom de domaine (par exemple lesitedemonentreprise.fr), mais seulement d’un sous-domaine (par exemple nomdelaplaterforme.com/lesitedemonentreprise). Ne pas disposer d’un nom de domaine est très mauvais pour votre visibilité et votre référencement sur les moteurs de recherche. Surtout, ce type de site gratuit ne fait pas du tout… professionnel.

Vous l’aurez compris, ce type de solution est fait pour les professionnels qui veulent un site internet mais ne disposent ni des compétences techniques, ni du temps requis par un CMS, et qui n’ont pas le budget pour faire appel à une agence web ou un freelance.

Pour en savoir plus :

Créer un site internet ou e-commerce grâce au chèque France Num 500 euros

Le chèque France Num de 500 euros est une initiative gouvernementale pour la transformation numérique des entreprises. Elle s’inscrit dans le cadre du Plan de relance et vise à accompagner la numérisation des commerçants, artisans, professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et professionnels libéraux.

Il permet de prendre en charge les coûts de numérisation des entreprises de moins de 11 salariés, fermées administrativement lors du second confinement.

Pour en savoir plus :

Démarrer un site internet pour 500 euros

Pour l’Afnic, créer un site simple avec 500 est tout à fait possible, sous réserve que vous disposiez des éléments fondamentaux pour construire le site :

  • des éléments graphiques : un logo, une palette de couleurs ;
  • des photos qui illustrent votre activité ;
  • quelques textes courts qui présentent la structure et l’offre que vous proposez.

Il est évident que le montant de l’aide ne permet pas de se doter d’un site hyper personnalisé avec des développements spécifiques ou bénéficiant de fonctionnalités très avancées. Néanmoins, il permet de démarrer ! Et c’est justement la logique du numérique que de s’inscrire dans une logique d’amélioration continue : on démarre avec un produit minimal et fonctionnel qu’on fera évoluer au fur et à mesure.

Pour bénéficier d’une présence en ligne, on peut créer un site internet soi-même sans connaissances en programmation ou en design, ou bien externaliser la création de son site web en passant par un service de conception.  

Démarrer un site e-commerce pour 500 euros

Lancer sa boutique en ligne est très intéressant quand on possède déjà une boutique physique. Ce site vitrine rajoute un canal de vente supplémentaire et constitue un moyen de communication vers l’extérieur. Par conséquent, peu importe si dans un premier temps le site ne génère pas un gros trafic.

De nombreuses plateformes ont vu le jour ces dernières années pour vendre en ligne facilement et rapidement et surtout à moindre coût. Ces dernières consentent souvent, dans le cadre de la crise sanitaire des réductions non négligeables mais prenez bien connaissance de leurs conditions d’utilisation.

Le coût d’un site de e-commerce minimal, hébergé sur une plateforme de création de site internet (type Shopify) ne doit pas excéder 100 euros par mois HT selon l’Afnic. Le chèque France Num de 500 euros permet donc de couvrir les premiers mois d’abonnement.

Attention néanmoins : il faut ajouter à ce coût d’abonnement les commissions prélevées sur les ventes, comprises entre 5 et 15% pour la plupart des plateformes.

Ces solutions ne proposent par ailleurs qu’un support client réduit. Elles permettent de démarrer mais si votre site monte en puissance, des évolutions seront indispensables.

Pour lancer son propre site de e-commerce basé sur l’utilisation d’un CMS hébergé sur son serveur, les tarifs démarrent, selon l’Afnic à environ 300 euros HT par mois pour un site basique et peut être beaucoup plus cher selon les spécifications et les besoins d’interconnexion avec vos autres outils.

A noter : de nombreuses collectivités locales qui ont contractualisé avec des solutions de places de marché, mettent à disposition au niveau local une place de marché sur laquelle les professionnels peuvent se faire référencer gratuitement. Rapprochez-vous de vos partenaires locaux (CCI, CMA, mairie, etc.) pour connaitre les dispositifs mis en place près de chez vous.

Pour en savoir plus :

Comment France Num et ses partenaires peuvent-ils vous aider ?

Il est souvent difficile de s’y retrouver tant le nombre d’offres sur le marché est important : des outils, des plateformes proposant des technologies différentes et des tarifications parfois difficiles à comparer.

France Num et ses partenaires vous proposent une sélection d’offres pour vous doter d’un site internet ou de vente en ligne pour un budget compatible avec le chèque France Num de 500 euros.

Découvrir la sélection de solutions de Réussir en .fr (Afnic)

Pour Pierre Bonis, le directeur général de l’Afnic le montant de l’aide de l’État est parfaitement adapté à une petite entreprise qui souhaite commencer à se digitaliser. L’Afnic propose  sur son site  une sélection d’offres pour créer un site internet ou vendre en ligne, issues de son réseau de distribution, avec des packages dont le prix n’excède pas les 500 euros !

Les experts de l’Afnic ont défini pour vous, l’ensemble des critères, fonctionnalités, services dont vous devez disposer pour une présence en ligne performante, sûre, maîtrisée, au juste prix.

Les offres sélectionnées permettent :

  • de disposer de son propre nom de domaine (par exemple monentreprise.fr) ;
  • d’avoir une adresse e-mail utilisant votre nom de domaine ;
  • de créer un site internet ou un site e-commerce.

Découvrir la liste des solutions sélectionnées par l’Afnic :

Consulter la sélection de solutions proposées par nos autres partenaires

  • actioncommercecb.com propose des solutions numériques référencées par le GIE Carte Bancaire pour les commerçants, artisans et professions libérales. Le site propose notamment des solutions pour avoir une présence en ligne et vendre sur internet.
  • francedigitale.org, organisation regroupant des startups européennes, met à disposition un kit e-commerce pour aider les commerces de proximité les plus touchés. Le site liste un certain nombre de solution e-commerce à faible coût pour commencer.
  • les initiatives solidaires de Fédération des acteurs du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) regroupe des solutions préférentielles dédiées aux commerçants et artisans (Fevad.com) De nombreuses solutions pour vendre en ligne peu onéreuses y sont référencées.

Se faire accompagner par un Activateur France Num

France Num dispose d’un réseau territorial d’experts de la transformation numérique sélectionnés pour leur capacité à accompagner ou orienter les petites entreprises dans leur numérisation.

En s'inscrivant sur France Num, chaque activateur s'est notamment engagé à :

  • accuser réception de votre courriel et vous répondre dans un délai rapide
  • faire gratuitement un premier diagnostic de votre maturité numérique, quelle que soit la suite donnée
  • vous rediriger vers un autre activateur s’il n’est pas lui-même en mesure de répondre à votre demande
  • communiquer de façon précise et en termes simples sur la nature et la tarification de ses services et solutions ;
  • vous informer sur les missions de France Num

Pour trouver un activateur France Num (conseillers publics, consultants privés, conseillers financiers, solutions numériques) :

 

Imprimer

Voir aussi

Fiche pratique
Site internet

Pour les artisans d'Art, Internet est un moyen efficace pour faire connaitre leur savoir-faire mais aussi décrocher des clients. Mickaël Vigreux, expert et activateur France Num explique comment faire. Avec l'utilisation d'Internet par Frédéric Andrès, artisan ferronnier d'Art de l'Atelier Saint-Martin à Morillon (Haute-Savoie) pour dynamiser son activité avec le numérique, expliquée aussi dans le cadre du programme TV Connecte Ta Boite.

Dossier
Site internet

La rédaction des conditions générales d’utilisation (CGU) est une étape importante dans la réalisation de votre site internet. Elle va fixer contractuellement toutes les règles d’utilisation de votre site, et définir les droits et obligations des internautes ainsi que les vôtres. Les CGU permettent ainsi de limiter votre responsabilité et les risques de contentieux.

Dossier
Site internet

Les mentions légales sur un site internet sont obligatoires. Leur absence vous expose à des poursuites. Leur rédaction varie en fonction de votre type de structure et de vos pratiques en matière de gestion des données personnelles. Au-delà de l’obligation, une élaboration soignée de vos mentions légales témoignera de votre professionnalisme et réduira les risques de contentieux.