Logos du site

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

FacebookTwitterLinkedInYoutubeInstagramFacebook

Archives du 6 au 12 avril du fil info Coronavirus Entreprises, salariés et professionnels : Comment le numérique peut vous aider ?

Actualités
personnes travaillant sur des post it
Unsplash
Unsplash License

Retrouvez l'ensemble des informations mises en ligne par France Num pour accompagner les entreprises, les salariés et les professionnels dans le contexte du Coronavirus pour la semaine du 6 au 12 avril 2020.

Comment le numérique peut aider les entreprises dans le contexte de l'épidémie du Covid-19 ? Quelles sont les aides et mesures publiques en faveur des entreprises ? Qui contacter ? Proposer et bénéficier d'entraide. Depuis le 16 mars, France Num anime un fil info continu pour retrouver chaque jour ces infos :

Ci-dessous les infos publiées la première semaine (du 6 au 12 avril inclus) :

Dimanche 12 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce lundi ici même pour un nouveau jour du fil info, en version allégée.

19h03 (Conseils) : Comment améliorer sa manière de télétravailler en situation de confinement durant l'épidémie de coronavirus ? L'entreprise Orange a mis en ligne des vidéos courte avec conseils pour adapter son poste de travail et sa connexion à domicile :

17h10 (Entreprises, Conseils) : Pendant la crise Covid-19, l'ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) publie une série de 5 fiches pratiques sur le management à distance afin de faciliter le relationnel entre les managers et les collaborateurs. Méthodologie et conseils pratiques sont au programme de ces dossiers librement consultables :

13h55 (Entreprises, Préparer l'avenir) : Où en est le télétravail durant la période de confinement actuelle ? La 2e vague du baromètre des économies régionales confinées Odoxa-Adviso Partners réalisé pour France Info, France Bleu et Challenges s'avère intéressante. Cette enquête a été réalisée par Internet du 25 au 30 mars 2020, auprès d’un échantillon de 3 004 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Quelques résultats significatifs :

  • 20% de la population active en France pratique désormais le télétravail à plein temps ;
  • 4% des français alternent entre télétravail et une présence sur leur lieu de travail habituel pendant le confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus ;
  • 41% des actifs télétravaillent en Île-de-France contre seulement 11% en Normandie ;
  • 76% des français estiment que la pratique du télétravail devrait être plus développée ;
  • Parmi les freins cités à l'efficacité du télétravail : les tentations de pratiquer d'autres activités pendant la journée (citées par 49 % des actifs), l'organisation de la vie de famille (46%) ou la promiscuité (43%), sachant que près de la moitié des télétravailleurs (43%) ne peuvent pas s'isoler seuls dans une pièce ;
  • 45% des actifs indiquent avoir arrêté le travail le temps du confinement, certains sont en chômage partiel, d'autres en congé maladie ;
  • 76% des français estiment en effet que les entreprises se sont bien comportées durant cette crise.

Pour en savoir plus :

12h52 (Conseils) : Antoine Pelissolo, professeur de psychatrie (Inserm, Université Paris-Est Créteil Val de Marne) délivre 10 conseils importants pour mieux vivre le confinement : "Passé la peur de la maladie, l’effroi de l’annonce du confinement et les difficultés d’adaptation à l’isolement, le plus difficile est de tenir sur la durée, surtout sans connaître précisément la date de la sortie de ce long tunnel. Le risque de dépression existe, surtout pour les personnes ayant déjà une vulnérabilité aux troubles de l’humeur du fait de leurs antécédents ou de leur sensibilité au stress" :

  1. Préservez votre horloge biologique
  2. Cherchez la lumière
  3. Soignez le contenu de votre assiette
  4. Bougez quand même...
  5. Laissez venir ce qui vient
  6. Accordez-vous un droit au plaisir et à la futilité
  7. Vivez un moment après l’autre
  8. Donnez du sens à l’expérience vécue
  9. Gardez le contact
  10. Pensez à vous faire aider si nécessaire

Pour en savoir plus :

12h15 (Entreprises, Préparer l'avenir) : Le Syntec Numérique, organisation professionnelle des acteurs du numérique, a interrogé les entreprises du secteur (start-ups, TPE, PME, ETI et grands groupes) au sujet de l’impact de la crise sanitaire sur leurs performances économiques et organisationnelles. Voici quelques enseignements de ce baromètre :

  • 98% des entreprises du numérique ont recours au télétravail pour 80% de leurs salariés ;
  • 74,1% des entreprises du numérique anticipent déjà une baisse de leur chiffre d’affaires prévisionnel sur le deuxième trimestre 2020 de l’ordre de -22,9% ;
  • 6% des dirigeants des entreprises du numérique expriment leur inquiétude quant à la pérennité de leur entreprise si la reprise de l’économie ne se fait pas à un rythme normal dans 3 mois ;
  • 2 entreprises du numérique sur 3 ont recours au dispositif gouvernemental d’activité partielle ;
  • Les dirigeants du secteur envisagent majoritairement une reprise de leurs activités à partir du dernier trimestre 2020, qui pourrait s’étaler jusqu’au 2e trimestre 2021.

Pour en savoir plus :

12h02 (Entreprises, Entraide) : Face au COVID-19, de nombreux prescripteurs et prescriptrices de tendances utilisent leur voix et leur créativité à des fins solidaires, loin de la valse des placements de produits indique le quotidien suisse Le Temps dans un dossier consacré à ce sujet. "Les influenceuses et influenceurs [sur les réseaux sociaux] savent mieux que quiconque ce qui se passe dans la tête de leur communauté (...) Face à la pandémie, les influenceurs peuvent ainsi prendre le visage de la solidarité (...) Ce que les gens attendent, c’est de l’authenticité" indique le média.

11h25 (Entreprises, Préparer l'avenir) : Worklife 2020 : Le travail à l’heure de la pandémie. Harris Interactive a publié le 9 avril une édition spéciale Covid-19 (le travail à l'heure de la pandémie) de son étude internationale Worklife, enquête consacrée à la vie au travail des salariés. Via 5000 répondants issus de 7 pays et de 3 continents (France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Etats-Unis et Australie), l'institut a cherché à comprendre quel était le vécu et quelles étaient les attentes des salariés envers leur entreprise afin d’éclairer les actions et les communications internes que doivent mettre en œuvre les entreprises pour accompagner au mieux leurs salariés dans cette période inédite. Voici quelques résultats significatifs concernant la France :

  • 39 % des salariés français interrogés estiment que leur employeur était / est bien préparé pour faire face à la pandémie ;
  • 58 % des répondants font confiance à leur entreprise pour prendre de bonnes décisions pendant cette crise ;
  • Pour les télétravailleurs : 48% estiment au final que leur productivité a diminué. "Le sentiment d’être moins efficace découle certes de la charge de travail en baisse mais aussi des distractions causées par les autres membres de la famille, les corvées ménagères ou encore l’anxiété à propos de la pandémie" ;
  • Une dilution du collectif de travail qui peut entraîner des troubles physiques et psychologiques plus prononcés qu’habituellement : les Français, indiquent le plus avoir vu leur état de santé physique (44%) et psychologique (43%) se dégrader, "peut-être parce que ceux qui télétravaillent considèrent plus que la moyenne que leur environnement de travail à domicile est moins bon qu’au travail (28%) et parce qu’ils ressentent plus un sentiment d’isolement (50%)" ;
  • Enfin, les Français se montrent moins inquiets que la moyenne des répondants dans le monde sur le niveau d’inquiétude d’ordre économique.

Pour en savoir plus :

10h46 (Santé et numérique) : Parmi les nombreux comptes réseaux sociaux du personnel soignant en France durant l'épidémie Covid-19, le compte Twitter du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux se distingue avec plus de 11 900 abonnés à ce jour : information en temps réel sur l'activité de l'établissement, messages de soutien aux personnels hospitaliers, retransmission de l'intermède musical à l'Hôpital Saint-André de Bordeaux par les musiciens de l'Opéra de Bordeaux. Ce compte est foisonnant d'initiatives et de volonté d'avancer! "On a besoin d’informer la population en temps réel, ce que nous faisons et ce que font les équipes au quotidien" déclare Yann Jubien, directeur général du CHU de Bordeaux au quotidien Sud-Ouest ; un dirigeant lui-même très actif Twitter. Autre compte Twitter créé au début de l'épidémie, celui l'équipe soignante du service de réanimation de l’hôpital Saint-André (Bordeaux) avec des images inédites des soignants en action. ""Petit à petit, les gens s’abonnent et interagissent", explique son créateur Jérémy Petit, infirmier-anesthésiste de 34 ans, ""On reçoit des messages privés pour nous remercier, nous féliciter pour ce qu’on fait au quotidien"" rapporte le quotidien régional.

09h00 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce dimanche 12 avril. 28e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Nous publions en version allégée ce week-end. Bonne lecture utile.

Samedi 11 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce dimanche ici même pour un nouveau jour du fil info, en version allégée.

19h20 (Entreprises) : L'Union Nationale des Entreprises de Coiffure (UNEC), syndicat professionnel de cette profession, a publié une analyse juridique alors que beaucoup de coiffeurs s’interrogent sur la possibilité de réaliser de la vente de produits capillaires soit par livraison ou par retrait en 3 parties :

  • Activités possibles suite à la fermeture administrative des salons et coiffeurs à domicile ;
  • Cumul de la vente à distance et allocation de 1500 EUR ;
  • Nature des produits vendus à distance.

Plus d'infos :

19h03 (Entreprises, Entraide, Territoires) : En Bretagne, une plate-forme pour rapprocher producteurs et consommateurs. Le 9 avril, la Région Bretagne a mis en ligne la Produits-locaux.bzh, plate-forme d’échanges à destination des producteurs et des consommateurs Bretons. "L’objectif : répondre aux attentes de tous les acteurs du bien manger, agriculteurs, professionnels de la mer et artisans de bouche dont l’activité est mise à mal par le confinement, tout en proposant aux Bretons des solutions de proximité pour trouver des produits locaux et de saison". La plateforme est accessible aux consommateurs et aux petits commerces alimentaires de proximité. Chacun peut identifier et localiser "les producteurs les plus proches de son domicile ; une carte de l’ensemble des participants y est proposée". Les producteurs bretons sont invités à s'inscrire en ligne sur cette plateforme en décrivant les produits souhaités pour les mettre en vente via internet : fruits et légumes, boissons, pains et pâtisseries, produits de la mer et d’eau douce, viandes, produits laitiers, miel...

18h45 (Préparer l'avenir) : France Stratégie (institution autonome placée auprès du Premier ministre) lance l'appel à contribution : Covid-19 : pour un "après" soutenable. Il est organisé une réflexion collective autour de plusieurs grandes familles de questionnements, toutes inspirées par la crise et qui ont vocation à conduire à une redéfinition plus large des politiques publiques et de leurs priorités. Le numérique y est présent :

  • Quelles interactions humains-nature, mondialisation et pandémies ?
  • Quelles attentes à l’égard de la puissance publique face aux risques ?
  • Quelles interdépendances et quelles formes d’autonomie à différentes échelles ?
  • Quel modèle social pour « faire avec » nos vulnérabilités ?
  • Quelle voie pour une économie soutenable ?
  • Quelles relations entre savoirs, pouvoirs et opinions ?
  • Numérique : nouveaux usages, nouvelles interrogations.

Vous pouvez y contribuer dès à présent au moyen d'un formulaire, pour partager vos réactions, vos propositions, ou encore pour signaler des lectures éclairantes dans cette perspective :

18h32 (Conseils) : La Fondation Mozilla propose dans un article de son blog en français, une série de conseils à appliquer pour utiliser le service de visio-conférence Zoom que vous soyez hôte ou participant d'une conférence sur cette solution, ceci afin de mieux protéger votre vie privée et celle des autres. Conseils pour l’hébergement d’une réunion Zoom (les 8 premières astuces ci-dessous fonctionnent avec les comptes gratuits) :

  • Utilisez votre compte avec la dernière version de Zoom ;
  • Utilisez la protection par mot de passe ;
  • Contrôlez l’accès des participants à la réunion ;
  • Ne partagez pas votre ID de réunion personnelle ;
  • "Verrouillez" les participants qui n’ont pas été invités ;
  • Utilisez la fonctionnalité "Muet tous" ;
  • Empêchez le partage de contenus indésirables ;
  • Respectez la confidentialité du chat ;
  • Demandez aux utilisateurs de s’authentifier (uniquement pour les comptes payants).

Conseils pour participer à une réunion Zoom :

  • Quand vous rejoignez une réunion, désactivez la vidéo et le microphone par défaut ;
  • Restez en mode muet quand vous ne parlez pas ;
  • Utilisez un arrière-plan virtuel ;
  • Faites attention à ce que vous racontez dans le chat.

Pour en savoir plus :

18h18 (Rendez-vous, Entreprises) : La firme Microsoft a annoncé qu'elle annulait tous ses évènements physiques rapporte Futuribles, revue de prospective. Le géant américain a décidé que ses événements externes et internes auront lieu à distance et en numérique jusqu'à l'été 2021. Futuribles rappelle que "la crise du Covid-19 [est] une aubaine pour les fournisseurs d’outils de travail à distance (...) Ainsi, entre le 11 et le 18 mars, Teams, édité par Microsoft, est passé de 32 millions à 44 millions d’utilisateurs actifs quotidiens dans le monde. Cisco Webex, à l’origine de la suite de télétravail Webex, a compté sept fois plus d’inscriptions gratuites que d’habitude depuis février."

12h50 (Entreprises) : Quelles décisions prendre pour la distribution mode après le confinement et après la crise du Covid-19 ? Les premiers résultats de l'enquête "Soldes et état des lieux de la communauté Mode" coordonnée par le salon des professionnels de la mode Who's Next avec la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, la Fédération nationale de l'habillement et la Fédération des détaillants de la Chaussure, et celle de la Maroquinerie sont parus. 88% des 4735 participants souhaitent décaler la date de début des soldes Été 2020, dont 70% sont favorables à un décalage de 4 à 8 semaines avec une forte majorité de répondants qui indiquent le mercredi 29 août comme date de démarrage préférée pour les soldes.

12h39 (Mesures) : Faire ses courses avec des enfants n’est pas interdit ! Le magazine 60 millions de consommateurs informe ce matin. Certains magasins refusent sans discernement les enfants. La secrétaire d’État chargée de la lutte contre les discriminations a mis en place le 10 avril une adresse mail permettant de signaler d’éventuels abus : dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr . Le magazine ajoute : "Le gouvernement promet ainsi d’engager "un dialogue avec les équipes des magasins concernés pour rappeler que le refus des enfants à l’entrée de ceux-ci ne fait pas partie des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus."

10h50 (Entraide) : Tous solidaires! Le quotidien Libération titre en une aujourd'hui : Covid-19 : le fond de l'air est solidaire. Le journal consacre un dossier complet à la mobilisation des Français cette crise. "L'isolement forcé redonnerait-il un sens au collectif ? Depuis le début du confinement, les initiatives d'entraide, à destination des soignants ou des voisins fragiles, se multiplient. Tour de France d'un pays qui se serre les coudes" indique le média.

10h40 (Mesures) : Les travailleurs indépendants de l’artisanat et du commerce bénéficieront, en avril, d’une "indemnité de perte de gains" indique un communiqué commun de la CPME, du MEDEF et de l'U2P. Cette aide exceptionnelle validée par le Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants (CPSTI), avec l’accord des ministères de tutelle, sera modulable en fonction du niveau de cotisations de chacun au régime de retraite complémentaire des indépendants (RCI), et ce dans la limite maximale de 1250 EUR nets d’impôts et de charges sociales. Les caractéristiques de cette aide :

  • Le paiement de cette somme, qui ne pourra excéder le montant des cotisations annuelles au RCI, sera uniquement conditionné au fait d’être en activité au 15 mars 2020 et immatriculé avant le 01er janvier 2019 ;
  • Elle sera versée prochainement par le CPSTI, via les URSSAF, sans que les indépendants concernés n’aient la moindre démarche à accomplir ;
  • Cette aide sera cumulable avec le fonds de solidarité mis en place par le gouvernement à l’intention des petites entreprises.

Ainsi, les travailleurs indépendants de l’artisanat et du commerce aujourd’hui en grande difficulté, bénéficieront d’une forme de revenu de substitution, et ce sans que les finances publiques soient mises à contribution.

10h30 (Territoires, Entraide, Entreprises) : Plus Forts Grand Est est une initiative et une plateforme de la Région Grand-Est pour surmonter la crise. Elle vise à faciliter la mise en relation entre les solutions innovantes de notre territoire et les besoins des collectivités, entreprises, associations, établissements de soins ou de simples citoyens dans le contexte du COVID-19. Elle mobilise ajourd'hui plus de 20 entreprises innovantes et makers, tous unis et solidaires, sélectionnés et qualifiés par l’écosystème d’innovation du Grand Est. Il s'agit d'une plateforme gratuite, 100% gratuite, est améliorée quotidiennement, merci de votre bienveillance pour trouver une solution, proposer une solution et soumettre un besoin face à la crise.

9h50 (Entreprises, Préparer l'avenir) : Les réseaux sociaux et professionnels permettent de maintenir du lien entre les Français pendant la période de confinement. C'est l'un des enseignements de l'enquête "Les Français et les réseaux sociaux pendant le confinement" de LinkedIn France associé à l'institut CSA dévoilée le 8 avril. Voici quelques résultats significatifs de cette étude (menée auprès d'un échantillon représentatif de la population française) concernant l'utilisation des médias sociaux par les Français durant cette crise :

  • Une majorité de Français (55%) auraient du mal à vivre le confinement sans les réseaux sociaux ;
  • Les médias sociaux permettent de garder le lien avec ses contacts professionnels (33%), de planifier des réunions virtuelles (24%) ou encore d’organiser plus facilement son travail avec ses collègues (23%) ;
  • Se tenir informé de l’activité de son entreprise ou de son secteur (25%), trouver des informations concernant la situation spécifique de son métier ou secteur au regard de la crise du Covid-19 (22%) et même communiquer soi-même sur son activité ou celle de son entreprise (20%) sont également des aspects souvent cités concernant l’usage des réseaux sociaux professionnels.

Pour en savoir plus :

09h35 (Rendez-vous, Entreprises, Entraide) : Dans La France bouge, son émission quotidienne sur Europe 1 du lundi au vendredi, Raphaëlle Duchemin traite cette crise en proposant des solutions. Tous les sujets sont évoqués mais en montrant les réussites et l’engagement des Français pour surmonter la crise : les entreprises qui se mobilisent pour fabriquer des masques, les astuces pour faire ses courses en prenant le mois de risques possible, des commerces mobilisés face au coronavirus...

9h25 (Conseils) : Le blog OutilsTICE a eu la très bonne idée de fournir une liste de logiciels libres et gratuits pour rester en contact durant le confinement "alternatives à Zoom, Slack, Messenger et aux autres grands logiciels commerciaux". Des solutions qui ont l'avantage de respecter une éthique de partage, d'amélioration des fonctionnalités et de respect des données privées. Sont ainsi présentés des logiciels libres et gratuits pour des visioconférences et présentations : Jitsi, Jami, Obs studio.

9h10 (Entreprises, Entraide) : L'agence parisienne Datagif (spécialisée dans la stratégie et design d'information) propose un impressionnant dossier d'information sur l'adaptation et les initiatives des médias dans la couverture de l'actualité du coronavirus avec des mots, en audio, en vidéo, sur les réseaux sociaux, en images (datavisualisation...), en guides pratiques, en lettres d'information, en podcast et aussi en mode marketing... De quoi également inspirer les entreprises pour communiquer et garder la relation avec les clients.

09h00 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce samedi 11 avril. 27e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Nous publions en version allégée ce week-end. Bonne lecture utile.

Vendredi 11 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce samedi ici même pour un nouveau jour du fil info, en version allégée.

20h25 (Santé et numérique) : L'Agence France Presse (AFP) indique ce soir qu'Apple et Google ont annoncé vendredi un partenariat pour permettre le suivi numérique des individus ayant été à proximité des personnes infectées par le coronavirus afin de limiter la propagation de la maladie tout en préservant la confidentialité. "Google et Apple annoncent un effort conjoint pour permettre l'utilisation de la technologie Bluetooth dans le but d'aider les gouvernements et les agences de santé à réduire la propagation du virus, en intégrant la confidentialité et la sécurité des utilisateurs au coeur de la conception", ont précisé les 2 géants technologiques. Des smartphones équipés du logiciel iOS d'Apple ou Android de Google pourront ainsi échanger des informations via Bluetooth, afin d'assurer le suivi des contacts humains ("contact tracing") et d'alerter les autres utilisateurs. A partir de mai, les utilisateurs d'appareils iOS et Android seront en mesure de partager des contenus issus d'applications officielles d'autorités de santé publique, téléchargeables depuis les boutiques en ligne des deux groupes. Apple et Google prévoient, dans un second temps, de développer "une plateforme de suivi des contacts plus large (...) qui permettrait à davantage de personnes d'y participer, si elles choisissent d'y adhérer."

17h45 (Conseils) : Cybermalveillance.gouv.fr informe sur une nouvelle recrudescence de tentatives d’arnaque au chantage à la webcam prétendue piratée, ceci durant la période actuelle de confinement. "Vous avez reçu un message (mail) d’un supposé pirate anonyme ou « hacker » qui prétend avoir piraté votre ordinateur. Il vous menace de publier des images compromettantes prises à votre insu avec votre webcam et vous demande une rançon en monnaie virtuelle ? Pas de panique, ce ne sont que des tentatives d’arnaques au chantage à la webcam prétendue piratée !" indique le groupement d'intérêt public. Il est proposé une fiche pratique pour agir si l'on reçoit ce type d'arnaque par email :

  1. De quoi s’agit-il ?
  2. Faut-il avoir peur ?
  3. Comment font-ils pour avoir ces informations ?
  4. Que faut-il faire si on reçoit ce type de message ?
  5. Et si vous avez payé la rançon ?
  6. Que faire pour éviter qu’un piratage se produise réellement ?

Pour en savoir plus :

17h33 (Mesures, Territoires) : Les Régions de France accompagnent l'accord européen sur la réponse économique au #COVID19. Elles ont décidé de doubler leur participation au fonds national de solidarité pour les TPE, ce qui porte leur engagement à 500 millions d'EUR. Par un communiqué cet après-midi, Régions de France indique : "Compte tenu de la gravité de la situation économique frappant les TPE, les artisans et les indépendants, les Régions ont donc décidé d’accompagner ce mouvement en doublant leur participation à ce fonds, ce qui porte leur engagement à 500 millions d’euros, tout en se mobilisant très fortement au côté de l’État pour assurer l’instruction et le versement des aides. Cette décision renforce encore le montant des aides d’urgence spécifiques que les Régions ont mises en place au travers de divers instruments qui répondent aux besoins des entreprises de leurs territoires: fonds régionaux de solidarité avec les Départements ou les EPCI, avances remboursables, prêts de trésorerie bonifiés avec Bpifrance, moratoires sur les remboursements...".

13h38 (Conseils) : Le CLEMI (Centre pour l'Education aux Médias et à l'Information) propose un mode d'emploi pour concevoir un podcast à la maison. Un dossier totalement adapté aux entreprises qui veulent créer un flash info en cette période de crise pour valoriser leurs infos, leur savoir-faire et aussi fidéliser leur clientèle en ligne. Un mode d'emploi étape par étape (avec des ressources) :

  • Étape 1 : L’habillage sonore ;
  • Étape 2 : Choix des infos ;
  • Étape 3 : L'écriture ;
  • Étape 4 : Préparation du conducteur avec le minutage précis ;
  • Étape 5 : Entraînez-vous à lire le texte.

Pour en savoir plus :

12h41 (Entreprises, Préparer l'avenir) : L'éditeur Partoo (concepteur de solutions numériques pour la relation clientèle en ligne et vers les boutiques physiques) publie aujourd'hui via le Journal du Net une analyse des données de clics sur les actions des fiches Google My Business de plus de 70 000 points de vente en France. Les statistiques fournies correspondent à la comparaison entre la situation 2 semaines avant et après le confinement concernant les "envies de venir en magasin/boutique/lieu" (le drive to store). En voici quelques résultats significatifs :

  • Pour les commerces proposant un point de retrait en formule "drive", les appels téléphoniques ont bondi de 270%, avec un taux de clic de plus de 659% et des demandes d'itinéraire de plus de 46%.
  • Ce sont ainsi les supermarchés et supermarchés bio qui tirent leur épingle du jeu dans les recherches via Google My Business avec respectivement plus de 330% et 209% de clics vers leurs sites.
  • Les boutiques actuellement fermées pâtissent d'une chute de clics vers leurs sites : -92% pour les coiffeurs ; -90% pour les commerces de parfum et cosmétiques et -83% pour les boutiques de prêt-à-porter.
  • A noter que les laboratoires d'analyse voient les appels téléphoniques augmenter de 49% sur la période.

Pour en savoir plus :

11h09 (Entreprises) : La Confédération des Chocolatiers et Confiseurs de France invite les Français à faire leurs achats chez ces artisans ouverts durant la période de Pâques. Le 20 mars, la confédération a envoyé un questionnaire à nos adhérents au sujet de  l’impact de la crise sur leur entreprises. 160 entreprises ont répondu à cette enquête. En voici les principaux résultats :

  • 100% des entreprises estiment leur activité en baisse ;
  • 82% des entreprises estiment leur perte de chiffres d’affaires du mois de mars à plus de 70% ;
  • 78% des entreprises ont arrêté la production des sujets de Pâques ;
  • 65% des entreprises vont malgré tout tenté d’ouvrir à Pâques.

Pour en savoir plus :

10h52 (Mesures) : La Commission européenne interdit (officiellement) l’utilisation de Zoom indique ce matin le média Contexte.com : "Zoom n’est pas une solution informatique agréée pour utilisation par les services de la Commission", contrairement à Cisco WebEx et Skype for Business, a déclaré l’exécutif au média. Son utilisation est donc interdite.

10h27 (Mesures) : Les Européens s'entendent sur une réponse à 500 milliards d'EUR. Les ministres des Finances des pays de l'Union européenne sont parvenus à un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus. Dans un communiqué, la Commission européenne précise : "L'action collective de l'UE visera principalement à répondre à la crise sanitaire actuelle et aux besoins humanitaires qui en découlent, à renforcer les systèmes de santé, d'approvisionnement en eau et d'assainissement des pays partenaires, ainsi que les capacités de recherche et de préparation de ces pays face à la pandémie, et à atténuer les conséquences socio-économiques de la crise".

8h01 (Entreprises, Préparer l'avenir) : L'INSEE délivre son point de conjoncture en date du 9 avril. Il s'agit d'une deuxième estimation de la perte d'activité économique après l’entrée en vigueur en France du confinement de la population pour lutter contre la propagation du virus Covid-19. En résumé :

  • La perte d'activité est évaluée à plus d’un tiers du PIB (–36 %) ;
  • Dans les branches principalement marchandes (qui représentent 78 % du PIB), la perte d’activité est estimée à –42 %, avec de forts contrastes : certains services sont quasiment à l’arrêt (hébergement et restauration) tout comme certaines branches industrielles ; à l’inverse les industries agro alimentaires, pour ne citer qu’elles, fonctionnent à un niveau relativement proche de la normale ;
  • La consommation des ménages subit quant à elle également une perte de l’ordre d’un tiers (–35 %)
  • Sur le champ marchand, la chute de la consommation des ménages est d’ampleur a priori un peu inférieure à celle de l’activité économique, du fait d’un probable fort mouvement de déstockage.

En savoir plus :

07h45 (Conseils) : Questionnée par le média Next INpact, la DINUM (Direction interministérielle du numérique) recommande aux agents de l’État de ne surtout pas utiliser Zoom, la célèbre application de visioconférence. Cette direction indique à Next INpact "[On] déconseille fortement l’utilisation de Zoom, compte tenu des risques sur la protection des données et des failles constatées qui n’apportent pas les garanties nécessaires pour un usage professionnel par les agents de l’État (...) En complément de ce qui est fait dans certains ministères, la DINUM travaille à accélérer le développement de l’offre d’outils de webconférence pour les agents publics."

07h35 (Conseils) : La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) livre ses conseils pour utiliser les outils de visioconférence dans une fiche pratique publiée le 9 avril. "De nombreux professionnels, comme les enseignants, utilisent des outils de discussion et de visioconférence dans le contexte pandémique. Ces logiciels, souvent gratuits, doivent toujours offrir des garanties de protection de la vie privée des utilisateurs. La CNIL rappelle quelques règles de vigilance." Un dossier très utile en 4 parties :

  • Quels sont les usages dans le cadre du confinement ?
  • La gratuité apparente peut être un modèle économique
  • Pourquoi faut-il rester vigilant concernant vos données ?
  • Quels conseils pour les utilisateurs ? Avant de télécharger une application, lors de l'inscription au service, lors de l'utilisation.

Pour en savoir plus :

07h30 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce vendredi 10 avril. 26e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Bonne lecture utile.

Vendredi 10 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce vendredi ici même à 7h30 pour un nouveau jour du fil info.

13h50 (Entreprises, Conseils) : L'hebdomadaire Le Point revient cette semaine sur la belle histoire de Jitsi, service libre et gratuit de visioconférence, de messagerie instantanée et voix sur IP et visioconférence, qui rencontre un vif succès en cette période de confinement dans le contexte de l'épidémie du coronavirus. Le journaliste Guillaume Grallet conte l'aventure de cette solution née en France et développée par Emil Ivov dès 2011 dans le cadre d'un doctorat dans un laboratoire de l'université de Strasbourg. Jitsi est une alternative à Skype, Zoom, Google Hangouts Meet ou encore Microsoft Teams et HouseParty. "Jitsi est un logiciel libre, donc consultable par tout un chacun. Sa promesse ? La moindre donnée sortant de l'ordinateur d'un utilisateur est chiffrée avec l'utilisation du protocole DTLS-SRTP. Jitsi se concentre aujourd'hui sur l'ajout d'une deuxième couche de chiffrement qui permettra la sécurisation des messages de bout en bout. En attendant, le service propose d'utiliser son propre serveur" est-il précisé dans ce papier. Jitsi compte aujourd'hui 8 millions d'utilisateurs bien loin des 200 millions d'utilisateurs quotidiens de Zoom.

13h33 (Mesures) : Le Défenseur des droits alerte sur des refus d’accès aux supermarchés opposés aux enfants. Il est souligne dans son communiqué : "Le Défenseur des droits tient à rappeler que le refus d’accès des enfants aux magasins d’alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, telles que détaillées dans la loi du 23 mars 2020 relative à l’état d’urgence sanitaire et les ordonnances d’application. Les magasins d’alimentation ne peuvent donc légalement interdire leur accès aux personnes accompagnées d’un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de laisser leurs enfants à l’entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d’un vigile (...) Ces pratiques portent atteinte aux droits des personnes, particulièrement aux droits des parents isolés et à l’intérêt supérieur de leurs enfants. En effet, contraindre un parent à laisser son enfant seul à l’extérieur d’un magasin, ou seul auprès d’un adulte qu’il ne connaît pas, constitue une atteinte au droit de l’enfant à être protégé contre toute forme de violence".

13h20 (Entraide) : Un hackathon pour sortir de la crise. HEC Paris, l'Ecole Polytechnique et SciencesPo lancent du 10 au 12 avril le Hackathon Covid-19 : Sortir sainement de la crise. "Un hackathon est un événement où les participants (hackers) se mettent en équipe pour trouver des solutions et des concepts en peu de temps, en s’attaquant aux problèmes énoncés. L’objectif est de donner à chacun la possibilité d’utiliser ses capacités pour le bien commun et de renforcer l’engagement de la communauté." 4 challenges sont au programme de ce hackathon :

  • Aider les professionnels de santé ;
  • Aider les gouvernements ;
  • Aider les entreprises ;
  • Aider les communautés.

Pour en savoir plus et s'inscrire au Hackahthon Covid-19.

12h10 (Entreprises) : 1ères analyses chiffrées des défaillances d'entreprises. Infolégale, entreprise lyonnaise, spécialisée dans la production d’informations légales livre les premiers chiffres des défaillances d’entreprises françaises par secteurs d’activités et typologie. La période considérée est celle du 1er au 3 avril. Les premières tendances observées sont les suivantes :

  • 68 % des entreprises en défaillance relèvent des secteurs fortement impactés dans leurs activités par les mesures liées à la gestion de la crise sanitaire. Ainsi, 23% des procédures concernent-elles le commerce de détail, 20 % la construction et le BTP, 12 % la consommation hors domicile (bars et restaurants, notamment), 6 % les coiffeurs et métiers de l’entretien corporel, 6% les agences publicitaires.  
  • Les défaillances enregistrées concernent, à ce stade, des entreprises en situation de fragilité : soit, à 42%, des TPE n’ayant pas de salariés et à 30 % des entreprises ayant moins de 5 salariés. Les petites entités sont les plus touchées : 23 % des défaillances sont celles d’entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 100 000 EUR, 28 % entre 100 000 et 500 000 EUR.  
  • Les indicateurs de la fragilité de ces entreprises sont également la structure de leur capital social et leurs résultats d’exploitation, en 2018 et 2019 (lorsqu’elles ont déjà déposé leurs comptes pour 2019) : ainsi, 63 % des entreprises en défaillance ont-elles un capital social inférieur à 10 000 EUR et 58 % d’entre elles avaient enregistré des résultats d’exploitation négatifs, dans les deux années précédentes.
  • Visitez le site Infolegale.fr.

07h35 (Rendez-vous) : Comme chaque matin de la semaine, écoutez la chronique pratique France Num sur la webradio FrenchWeb.fr à partir de 9h. La thématique : Comment le numérique peut aider les entreprises dans ce contexte de crise.

07h30 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce jeudi 9 avril. 25e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Bonne lecture utile.

Mercredi 8 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce jeudi matin ici même à 7h30 pour un nouveau jour du fil info.

20h19 (Mesures) : Le confinement des Français "va être prolongé" au-delà du 15 avril et Emmanuel Macron s'exprimera lundi peu après 20h00 pour présenter ses décisions concernant la lutte contre l'épidémie durant les prochaines semaines, a indiqué l'Elysée à l'Agence France Presse. La présidence n'a pas précisé la nouvelle durée du confinement.

18h56 (Entraide) : Info France Num. Sont déjà inscrits sur le site de la Réserve Civique : 245 000 volontaires (rubrique "je veux aider") et 3 000 structures (rubrique "proposer une mission"). La Réserve Civique est la plateforme gouvernementale de mobilisation générale des solidarités.

18h50 (Rendez-vous, Entreprises) : La Région Hauts de France, la CCI et la CMA Hauts-de-France s’associent pour proposer aux artisans et commerçants des solutions concrètes pour traverser la crise et préparer la sortie du confinement. Ils organisent ainsi une série de webinars, accessibles facilement et gratuitement pour tous les publics. En voici la liste :

  • Jeudi 9 avril à 11h : Comment vendre en ligne rapidement
  • Mardi 14 avril à 11h : Comment attirer plus de clients avec Google ?
  • Jeudi 16 avril à 11h : Les aides pour les entreprises face à la crise
  • Mardi 21 avril à 11h : Avoir un site Internet performant!
  • Jeudi 23 avril à 11h : Comment utiliser les réseaux sociaux ?

Pour en savoir plus :

18h26 (Santé et numérique, Entraide) : Sur une idée de Michèle Levy-Soussan, responsable de l'unité mobile d’accompagnement et de soins palliatifs de l'hôpital Pitié-Salpêtrière-AP-HP et en collaboration avec l’AP-HP, France Culture vient de créer une webradio à l’attention plus particulière des patients pris en charge à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris dans le contexte de l’épidémie COVID-19. La webradio Culture et compagnie est constituée de programmes de France Culture particulièrement choisis et assemblés pour accompagner les personnes malades contraintes à un certain isolement et confrontées pour certaines à la solitude.  

14h06 (Rendez-vous) : La 5e édition de VivaTech aura lieu au printemps 2021. Dans le contexte actuel de pandémie mondiale liée au Covid-19, Viva Technology, l’événement startup et tech numéro 1 en Europe qui se déroule à Paris (Porte de Versailles), est contraint de reporter sa prochaine édition au mois de mai-juin à l’an prochain.Suite à l’annulation de l’édition prévue du 11 au 13 juin 2020, différents scénarii ont été étudiés, en concertation avec les grands partenaires de l’événement. Devant l’incertitude de l’évolution de la crise, les conditions d’un report à l’automne 2020 dans le format qui a fait le succès des 4 premières éditions, ne sont pas réunies. La prochaine édition de VivaTech aura donc lieu au printemps 2021.

13h54 (Entraide, Entreprises) : Par un communiqué de Presse diffusé ce 8 avril, le groupe La Poste indique un redéploiement de son activité. Dès cette semaine, en plus des 1850 bureaux, La Poste renforce la présence postale afin de porter le nombre de bureaux opérationnels à 2 500. La  Poste va poursuivre ses efforts afin que soient ouverts d’ici la fin du mois d’avril 5 000 bureaux de poste avec des organisations et des niveaux de service adaptés (courrier, colis, Banque Postale et téléphonie mobile). L’objectif : 10  000 points de contact postaux (bureaux de poste et réseaux  partenaires) accessibles sur l’ensemble du territoire national tant en milieu rural qu’en milieu urbain.

Pour les colis : A ce jour, dans le strict respect des mesures barrière et de protection sanitaire, les 17 plateformes de tri des Colissimo et les 12 plateformes de tri de Chronopost fonctionnent. Les sites de distribution, plus de 2300 sur tout le territoire, sont ouverts. Par ailleurs, les  livraisons de Chronopost sont à nouveau effectuées du lundi au samedi, celles de Colissimo se répartissent sur 3 jours dans la semaine.

13h45 (Santé et numérique) : Olivier Véran et Cédric O, ministre de la santé et secrétaire d’Etat au numérique, expliquent dans un entretien au quotidien Le Monde, réfléchir au développement d’une application pour qui vise à "développer une application qui pourrait limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission" tout en étant respectueuse de la vie privée et des libertés individuelles indique Cédric O. "Aucune décision n'est prise" mais "l'idée serait de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade testé positif afin de pouvoir se faire tester soi-même, et si besoin d'être pris en charge très tôt, ou bien de se confiner" précise t-il. L'application s'appuie sur la technologie Bluetooth, qui permet à aux smartphones d'identifier des appareils à proximité (écouteurs, enceintes, imprimantes...), et non le recueil de données de géolocalisation.  L'application ne serait utilisée que sur une base volontaire et pourra être "désinstallée à tout moment", assure Cédric O. Il ajoute : "Elle retracera l'historique des relations sociales qui ont eu lieu dans les jours précédents, sans permettre aucune consultation extérieure, ni transmettre aucune donnée (...) Lorsque deux personnes se croisent pendant une certaine durée, et à une distance rapprochée, le téléphone portable de l'un enregistre les références de l'autre dans son historique. Si un cas positif se déclare, ceux qui auront été en contact avec cette personne sont prévenus de manière automatique."

13h38 (Entreprises, Préparer l'avenir) : Selon un sondage mené par le Journal du Net auprès de ses lecteurs, 73% des entreprises ont dû suspendre des projets pour faire face à la récession, et 70% d'entre elles notent déjà une baisse significative de leur activité. 85% des lecteurs interrogés ont sont en situation de télétravail.

12h30 (Entreprises, Préparer l'avenir) : L'entreprise de solutions collaboratives en ligne et de gestion de projet Slack, très prisée par les entreprises dans le monde, communique en exclusivité pour France Num des chiffres d'utilisation de ses services qui montrent le grand boom du télétravail en France et dans le monde.
Pour la France :

  • + 44,1% du nombre de messages par utilisateur (+55,8% depuis un ordinateur) entre la semaine du 17 au 21 février et celle du 16 au 20 mars 2020 ;

Dans le monde :

  • Au cours du mois dernier, Slack a constaté une croissance de près de 350 % des appels passés ou reçus via Slack :
  • Le nombre d'utilisateurs connectés simultanément est passé de 10,5 millions le 16 mars 2020 à 12,5 millions le 25 mars 2020 ;
  • "Returning teams", un indicateur interne qui mesure la croissance et la progression des équipes de travail nouvellement créées, a augmenté ces dernières semaines de plus de 120 % en Italie, 34 % au Japon et 33 % en Corée ;
  • Le taux de création de nouveaux espaces de travail Slack a augmenté de plusieurs centaines de pourcentage entre le 12 mars 2020 et le 25 mars 2020 ;
  • Du 1er février 2020 au 25 mars 2020, le nombre de messages envoyés par utilisateur et par jour a augmenté d'environ 20 %.
  • En semaine, le nombre cumulé de minutes d'utilisation active de Slack par l'ensemble des utilisateurs dans le monde dépasse désormais le milliard ;
  • Slack a par ailleurs réussi à faire basculer l’ensemble de ces salariés (environ 2000 personnes) au télétravail en moins de 24 heures.

En savoir plus :

11h27 (Entreprises) : La Banque de France a publié ce jour ses enquêtes de conjoncture. "L’Enquête Mensuelle de Conjoncture, chaque début de mois, décrit la situation conjoncturelle du mois précédent et prévoit le PIB trimestriel, grâce aux réponses de 10 000 dirigeants d’entreprise" indique l'institution en ajoutant : "La situation exceptionnelle créée par le virus covid-19 a conduit la Banque de France à modifier l’exploitation et la présentation des résultats de son enquête mensuelle de conjoncture (EMC) dans l’industrie, les services marchands et le bâtiment." En bref, il est à noter :
La perte d’activité sur une semaine-type de confinement est estimée à −32% dans l’ensemble de l’économie ;

  • La contraction du PIB au 1er trimestre 2020 est estimée autour de -6% ; chaque quinzaine de confinement entraine une perte de PIB annuel proche de -1,5%.
  • Les montants des paiements effectués par cartes bancaires ont baissé de 50% en moyenne pendant la semaine du 23 au 29 mars ;
  • Sous cette hypothèse, la consommation totale aurait donc baissé d’environ 30% pendant la semaine du 23 mars, le même ordre de grandeur que celui de notre estimation de baisse de l’activité économique.

Pour en savoir plus :

11h10 (Conseils, Entreprises) : Le Conseil du Commerce de France (CDCF), qui regroupe une trentaine d’organisations professionnelles du commerce a réalisé un guide à destination des commerçants pour les accompagner dans leur appropriation du numérique, ainsi qu'un autodiagnostic pour leur permettre de tester leur maturité digitale. Ils peuvent effectivement être particulièrement utiles aux commerçants dans le contexte actuel.

08h38 (Entreprises) : Le produit intérieur brut (PIB) français a plongé d'environ 6% au premier trimestre 2020, plombé par l'épidémie de Covid-19 qui a mis une grande partie de l'économie à l'arrêt, selon une estimation publiée mercredi par la Banque de France et présentée par François Villeroy De Galhau, Gouverneur de la Banque de France sur RTL ce matin. Il s'agit de la pire performance trimestrielle de l'économie française depuis 1945. Le PIB s'étant déjà replié de 0,1% au 4e trimestre, selon les dernières données de l'institut national des statistiques Insee, la France est donc techniquement en récession.

08h16 (Entreprises, Entraide) : Ce matin, sur la station de radio RTL, le journaliste Martial You (rédacteur-en-chef du service Economie Social Education) annonce : "Une grande entreprise, Hermes, a répondu à l'appel du [ministre] Gérald Darmanin qui souhaitait que les groupes qui vont bien donnent de l'argent sur une cagnotte pour les entreprises en difficulté. Hermes va annoncer aujourd'hui un don de plusieurs millions... C'est la première. Un autre acteur des infrastructures va faire la même chose très rapidement."

08h01 (Entreprises, Conseils) : Salesforce, entreprise américaine de solutions numériques pour les entreprises au service des clients, propose une série de contenus (pour le moment en anglais) destinés à tous les dirigeants et responsables, quelle que soit la taille de leur entreprise. Avec des objectifs simples :

  • partager des actions de réflexions et d'actions pour les managers, des astuces et des ressources de Salesforce et sa communauté de Trailblazers, pour aider les chefs d’entreprises à gérer leurs opérations durant cette crise du coronavirus ;
  • offrir un espace de discussion entre pairs.

La société précise : "Dans cette série, nous partagerons des contenus utiles à tous les niveaux de l’entreprise, ainsi que des conseils spécifiques aux CEO, CMO, CIO, CRO, directeurs commerciaux, directeurs de la relation client, et aux rôles spécifiques selon les secteurs d’activité. Les contenus aborderont la communication interne et externe, des conseils pour résoudre les défis commerciaux, ainsi que le maintien de la relation client alors que l’entreprise est en télétravail." Pour accéder à ces contenus :

07h53 (Rendez-vous  Entreprises, Conseils) : Quelle communication de crise à l'ère du coronavirus ? Le média spécialisé de la communication La Réclame a consacré un webinaire thématisé pour les entreprises dans le cadre de la crise Covid-19 : quelle communication de crise opérée dans ce contexte ? Au programme : "Comment les marques exposées ont-elles réagi lors de la mise en place du confinement ? Un tel scénario a-t-il pu être anticipé ? Comment œuvrer en un temps record alors que les équipes sont confinées ? Y aura-t-il un avant et un après coronavirus pour la communication de crise ?" 3 spécialistes de la communication et des relations publiques répondent à ces questions.

07h30 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce mercredi 8 avril. 24e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Bonne lecture utile.

Mardi 7 avril

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce mercredi matin ici même à 7h30 pour un nouveau jour du fil info.

20h25 (Mesures) : Dans le contexte de la mise en œuvre de l'état d'urgence sanitaire en France, des restrictions d'accès à la France métropolitaine et aux collectivités d'Outre-mer ont été mises en place. Tout voyageur est tenu, à compter du 8 avril 2020, 0h00, de compléter et d'avoir sur soi l'attestation correspondant à sa situation :

  • pour un déplacement dérogatoire de la France métropolitaine vers l'Outre-mer ;
  • pour une voyage international depuis l'étranger vers la France métropolitaine ;
  • pour un voyage international depuis l'étranger vers une collectivité d'Outre-mer.

Le document devra être présenté aux transporteurs avant l'embarquement ainsi que lors des contrôles d'arrivée.

20h15 (Santé et numérique) : 2 développeurs Rennais et 2 Nantais ont lancé le site Covinfo.fr qui compile toutes les données sur le virus en France et dans le monde. Pour la France, ils Toutes les tendances et les derniers chiffres. Région par région, département par département. Une initiative bénévole sans publicité.

18h45 (Conseils) : Comment se prémunir contre les fausses informations dans le contexte du coronavirus ? Divina Frau-Meigs (Professeur des sciences de l'information et de la communication) délivre de précieux conseils pour éviter de croire en de fausses informations ("fake news") et aussi pour éviter de les (re)diffuser. Un mode d'emploi qui invite aussi à réfléchir :

  • Typologie des infox ;
  • Adopter les gestes des "fact-checkers" ;
  • Nouveaux outils ;
  • Kit de survie.

Pour en savoir plus :

15h10 (Entraide, Entreprises) : Pour informer sur les chiffres et données clés sur l'épidémie Covid-19, l'entreprise française Toucan Toco a créé l'application La Situation du monde, une plateforme de données ouverte à tous sous la forme d'un tableau de bord (avec filtre par pays) qui agrège des informations claires et précises sur les données sanitaires et économiques :

  • Mises à jour quotidiennes sur la propagation de la pandémie C19 ;
  • Réponses des organisations internationales et des gouvernements nationaux ;
  • Informations sur les marchés: actions mondiales, matières premières et contrats à terme, devises et indicateurs économiques généraux ;
  • Taux d'intérêt (à venir) ;
  • Concessions financières accordées par les gouvernements pour soutenir le commerce et l'industrie (à venir) ;
  • Mises à jour de la logistique et de la chaîne d'approvisionnement (à venir) ;
  • Briefings sur les implications géopolitiques (à venir) ;
  • Apprentissage automatique appliqué sur les séries chronologiques (à venir).

Pour en savoir plus :

12h07 (Entreprises, Entraide) : SVP, service historique d’information et d’aide à la décision des entreprises et des collectivités (6 000 structures clientes), propose son expertise face aux réglementations en vigueur et ouvre gratuitement, durant la période de crise sanitaire, sa base de données de questions / réponses et des cas concrets pour les entreprises et collectivités. Un service particulièrement utile pour les TPE et PME, et pour les collectivités de petite taille, qui ne possèdent pas toujours l’expertise d'information en interne. "Crée en 1935, SVP est une entreprise proposant un service d’informations et d’aide à la décision pour les managers, élus des structures privées ou publiques."

11h55 (Mesures, Entreprises,Territoires) : Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, la Métropole Nice Côte d'Azur vient de mettre en place une plateforme en ligne permettant aux entreprises concernées de demander la prise en charge de leur loyer professionnel. "Pour déposer un dossier en ligne, les entreprises doivent créer un compte utilisateur, compléter un formulaire de demande et y joindre l’ensemble des documents et justificatifs demandés. Les demandes d’aide financière traitées actuellement concernent uniquement les loyers mois de mars 2020. Les demandes pour le mois d’avril pourront être déposées très prochainement sur la même plateforme en utilisant le même compte utilisateur que les entreprises auront créé. Les demandes peuvent être enregistrées et complétées plus tard si nécessaire. Une fois déposées, les demandes seront traitées dans un délai de 5 jours maximum (versement des fonds sous 10 jours)" indique l'administration territoriale.

11h30 (Entreprises, Préparer l'avenir, Conseils) : Depuis le début de la crise du coronavirus, l'entreprise française Easyence (plateforme marketing travaillant sur les parcours clients en ligne et en magasin) publie un baromètre hebdomadaire du e-commerce en France. L'analyse se porte sur des sessions de visites de sites de commerce électronique avec des utilisateurs basés en France (soit plus de 59,9 millions de visites sur 4 semaines). Voici les premiers enseignements de cette étude pour la semaine du 22 au 29 mars (en comparaison des chiffres sur la même période en 2019) avec des conseils à la clé :

  • En équipement et les loisirs, plus de 21% de commandes (pour plus de 18% de chiffre d'affaires). Ce secteur connait un boom depuis le début de cet épisode épidémique. L’occupation des enfants a été le déclencheur d’achat. Toutefois, le pic d'urgence de l'équipement est passé depuis la mise en place du confinement ;
  • Maison et électroménager : plus de 19% de commandes (mais moins 29% de chiffre d'affaires). Le mobilier et l'électroménager s’achètent à plus de 90% en magasin. Les consommateurs à la maison s’équipent avant tout en petit électroménager et objet de décoration. Le secteur doit faire face aux enjeux de logistiques car plus de commandes mais moins de livraisons (ou délai plus long) vont entraîner des contacts au service client qu’il va falloir assurer. Être bon sur le support client, c’est profiter de cette période pour fidéliser un maximum ;
  • En mode et habillement : moins 38% de commandes (pour moins de 35% de chiffre d'affaires). C'est un secteur souffre beaucoup durant cette épidémie. Le recours à la promotion ou au marketing d’influence seront peut être clés pour les marques en cette période. En même temps, on observe une remontée ; les 3 indicateurs clés (CA, Commandes et visites) sont à la hausse ! Etre créatif dans sa communication pour accompagner cette tendance est essentiel!

Consultez le baromètre Esayence :

10h50 (Mesures, Entreprises) : Nouveau "questions-réponses" sur les conditions de recours au chômage partiel. Le Ministère du Travail précise les conditions de recours au chômage partiel pour les entreprises dans un dossier actualisé.

10h16 (Entreprises) : Le quotidien Les Echos consacre un dossier très complet à l'accélération du télétravail avec la crise du coronavirus en citant des outils, des exemples et des statistiques très parlantes :

  • 66 % des salariés pensent que le travail à distance sera plus fréquent après cette crise (étude Citrix) ;
  • Le nombre de téléchargements de l'application mobile de Microsoft Teams a bondi de 305 % en France quand ceux de l'application de visioconférence Zoom et de Google Hangouts Meet ont progressé de 155 % et 160 % ;
  • Le nombre d'échanges quotidiens par utilisateur sur l'outil Slack a augmenté de 20 % depuis le début du confinement.

Plus d'infos :

08h02 (Entreprises) : CMA France vient de lancer la carte professionnelle des artisans dématérialisée. Les chambres de métiers et de l’artisanat mettent désormais à disposition de tous les chefs d’entreprise artisanale et conjoints collaborateurs inscrits au répertoire des métiers, une carte professionnelle, carte d’identité de l'entreprise. Nouveauté cette année : la carte est désormais dématérialisée, pour être toujours plus à portée de main ! Elle peut être activée et téléchargée gratuitement sur smartphone depuis la plateforme www.cmacarte.pro.

07h30 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce mardi 7 avril. 23e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Bonne lecture utile.

Mardi 7 avril :

20h30 (Général) : Ce direct est terminé pour aujourd'hui. Merci de votre attention. Rendez-vous ce mardi matin ici même à 7h30 pour un nouveau jour du fil info.

20h15 (Entraide) : Durant le confinement, comment se cultiver. C'est nouveau : le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation propose une page de ressources à destination des étudiants pour se cultiver gratuitement pendant le confinement. "Lecture, radio, podcasts, cinéma, musique... Pas de bla bla, juste un lien vers des liens. Voici une page qui regroupe nos/vos découvertes" indique le ministère en soulignant que "cette page est mise à jour au fil des découvertes et des propositions sur le hashtag #OnGardeLeLien".

20h05 (Entreprises, Conseils) : Pour se former au télétravail, il est possible de suivre des modules en ligne. L'Atelier du formateur recense 4 ateliers de formation à distance gratuits avec des ressources pour apprendre à travailler à distance et aussi à être efficace dans ce contexte de travail à domicile face au coronavirus.

19h40 (Entreprises, Conseils) : A domicile, organiser son espace de travail, c'est important. Le blog Bien vivre le digital (par Orange) proposz une méthode simple et pratique pour mettre de l’ordre dans son bureau grâce à la célèbre conseillère du rangement Marie Kondo. Les matériels numériques et câbles sont concernés par ce mini-guide pratique en 5 étapes :

  1. On fait le tri par le vide et on recycle
  2. Ranger d’un coup
  3. Ne gardez que ce qui vous procure une étincelle de joie
  4. Apportez de la joie !
  5. Ranger tout le temps

Pour en savoir plus :

15h57 (Préparer l'avenir) : Invité dans la matinale de RTL ce lundi, l'économiste Daniel Cohen (professeur d'économie à l'École normale supérieure) s'est exprimé sur l'avenir de l'économie en France et dans le monde après le déconfinement, où le numérique jouera un grand rôle : "On est totalement suspendus à l'évolution de la crise sanitaire (...) Ce qui commence et s'accélère sans doute, c'est la forme du capitalisme au 21e, c'est-à-dire un capitalisme qui aura une forme tout à fait différente, un capitalisme non pas mondialisé mais un capitalisme numérisé qui est en train de s'accélérer, on le voit tous, y compris dans notre manière de communiquer. Toutes les technologies qui sont en état de marche vont connaitre une accélération, tout ce qui permet de faire les choses à distance y compris la médecine à distance. On voit le triomphe de Netflix, évidemment sans combat possible avec les salles de cinéma, toutes ces choses qui consistent à nous faire rentrer dans la toile, dans la matrice, dans le net, à nous mettre en ligne. Ça c'est le 21e siècle comme dans les films de science-fiction, comme ce film Matrix où toute la vie se fait en ligne. C'est ça qui va s'accélérer (...) C'est une entrée dans un capitalisme qui va continuer à chercher à fabriquer au moindre coût mais la méthode est différente. Hier, c'était la Chine, maintenant cela va être des algorithmes, des robots, toutes sortes de choses qui nous préparent à une nouvelle grande transformation. On vit exactement une nouvelle période de transition (...) Aujourd'hui, on serait en ligne et donc, c'est une nouvelle manière de démultiplier nos forces de production (...) Il faudra espérer qu'on ne fasse ni le 19e ni le 20e siècle et qu'on arrivera à faire quelque chose de profondément humaniste où on prendra peut-être de la distance à rapport à notre société de consommation. Qu'on retrouve la plaisir de se retrouver, d'être en face à face loin de toutes ces technologies ; c'est aussi cela qui va se jouer dans la sortie de crise."

14h14 (Entreprises, Entraide, Territoires) : Il y a plusieurs moyens d'accompagner les entreprises durant la crise du coronavirus. La CCI Ille-et-Vilaine n'attend pas uniquement les appels téléphoniques. Elle mobilise l’ensemble de ses conseillers et experts pour contacter par téléphone les entreprises les plus durement touchées par la crise. "Ainsi, En un premier temps, 2 000 dirigeants vont être ainsi appelés dans les jours et semaines qui viennent. L’objectif est d’appeler les chefs d’entreprises pour leur proposer assistance et soutien, les informer sur les mesures mises en place et les orienter vers les dispositifs qui leur seront utiles" précise la CCI.

13h57 (Entreprises, Conseils) : Avec le confinement, l’utilisation des applications de communication en vidéo explose. Cependant, certaines posent des questions liées à la confidentialité des données. C'est le cas de Zoom et HouseParty. France TV Info explique les tenants et les aboutissants sur le sujet pour ces 2 applis dans une enquête publiée le 1er avril.

13h42 (Entreprises, Entraide) : "Tous confinés, tous engagés". C'est un mouvement d'entreprises citoyennes qui (se) mobilisent pendant la crise. Comment ? En permettant à leurs salariés de faire des missions d'intérêt général (bénévolat via la réserve civique ou mécénat de compétences). Plus de 50 000 salariés de 60 entreprises sont engagées pour aider 300 associations dans toute la France. Ce mouvement a été lancé par la startup parisienne Vendredi (qui propose des emplois partagés entre entreprise et association). La jeune pousse a mis en place une plateforme dédiée qui permet à tous et à toutes, quelque soit sa situation de consacrer du temps à aider les autres durant cette période de confinement :

  • Sur le terrain pour des missions dans des conditions de sécurité encadrées par le Ministère de la Santé ;
  • Ou en télétravail pour des missions de compétences au bénéfice d’associations d’intérêt général.

Pour en savoir plus :

13h25 (Entreprises) : France va sans doute connaître en 2020 sa pire année de récession économique depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, a estimé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'une audition par la commission des Affaires économiques du Sénat. "Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c'est en 2009 après la grande crise financière de 2008: -2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà des -2,2%" cette année, a affirmé le ministre, rapporte ce matin l'Agence France Presse.

09h34 (Entreprises, Entraide) : Le studio et cabinet de conseil Uzful recense sur le site dédié BrandsGoAntiviral les initiatives de solidarité de marques durant la crise Coronavirus. Les marques de solidarité concernent l'aide aux soignants, aux personnes en difficulté et aussi des offres de solutions numériques (à tarif préférentiel ou gratuit). Les entreprises sont aujourd'hui de plus en plus attendues sur des prises de position sociétales.

09h06 (Mesures) : Depuis ce matin, l'attestation de déplacement dérogatoire peut désormais être générée sur smartphone. Le Ministère de l'Intérieur précise : "Un dispositif de création numérique de l'attestation de déplacement dérogatoire est désormais disponible, en complément du dispositif papier toujours valide. Après avoir rempli les informations sur un formulaire en ligne, un fichier .PDF est généré apposé d’un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document. Ce fichier doit être présenté lors du contrôle sur smartphone ou tablette. Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile au travers d'un navigateur. Il a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap. Par ailleurs, aucune donnée personnelle n'est collecté. Et aucun fichier n'est constitué."

07h30 (Général) : Bonjour à toutes et à tous et bon courage en ce lundi 6 avril. 22e jour du fil info direct France Num Coronavirus : Entreprises et salariés : Comment le numérique peut vous aider. Bonne lecture utile.

Jean-Luc Raymond

Imprimer

Voir aussi

Actualité
Actualités

Retrouvez l'ensemble des informations mises en ligne par France Num pour accompagner les entreprises, les salariés et les professionnels dans le contexte du Coronavirus pour la semaine du 25 au 31 mai 2020.

Actualité
Actualités

Retrouvez l'ensemble des informations mises en ligne par France Num pour accompagner les entreprises, les salariés et les professionnels dans le contexte du Coronavirus pour la semaine du 18 au 24 mai 2020.

Info
Actualités

Entreprises, TPE PME, artisans et commerçants : Avec France Num, consultez gratuitement au quotidien un mini-bulletin d'info avec des conseils pratiques et utiles pour développer votre société sur Internet et avec le numérique, ceci via l'application mobile Telegram.

 

Besoin d'aide