Logos du site

Le portail de la transformation numérique des entreprises

Retour à la page d'accueil

FacebookTwitterLinkedInYoutubeInstagramWhatsApp

20 chiffres clés sur la présence sur Internet des TPE PME en 2018

Site internet
personne travaillant avec un ordinateur
CyberRabbit / Pixabay
CC0 Creative Commons

Découvrez les résultats complets de l'étude Réussir avec le Web de l'AFNIC

Saviez-vous que seulement 11% des PME françaises utilisent des outils numériques au quotidien ? De septembre 2017 à août 2018, l'AFNIC avec son site Réussir avec le Web a mené la vaste étude : La présence en ligne chez les TPE/PME (résultats complets à la fin de cet article) ciblant des dirigeants de microentreprises, TPE et PME sur la base d'un auto-diagnostic de maturité numérique.

3249 entreprises ont répondu à ce questionnaire (dont 11% qui l'ont abandonné en route) dont 86% d'entreprises de moins de 10 salariés ; majoritairement des entreprises des secteurs du conseil, de la communication, du numérique, de la mode et du tourisme.

Ce panel conséquent d'entreprises a permis d'évaluer le degré de maturité des TPE/PME sur Internet ; une des études les plus complètes et instructives à ce jour en France sur cette thématique. Une réalisation de l'AFNIC, partenaire de l'initiative France Num.

Nous livrons ici les résultats tendanciels les plus marquants de cette enquête.

La nécessité de la présence en ligne est comprise

94% des entreprises interrogées ont aujourd'hui intégré la nécessité d'être sur Internet et considèrent cela comme utile pour leur activité.

Les 3 attentes principales pour une présence en ligne sont :

  • à 68% pour pouvoir présenter son activité,
  • à 49% pour être trouvé facilement,
  • à 39% pour communiquer avec ses clients et prospects.

76% des entreprises interrogées ont un site Web et 74% assurent une présence sur les réseaux sociaux. Ceci montre une quasi-égalité dans l'importance consacrée à ces 2 formes de supports médiatiques sur Internet.

Peu d'investissements réels dans la présence sur Internet

Les dirigeants d'entreprises ont du mal à mesurer les retombées de leurs efforts d'activité sur Internet. Près de 60 % des répondants ne savent pas quelle part de leur chiffre d’affaires est réalisée grâce à Internet. Seulement 10 % des PME déclarent faire plus de 30 % de leur chiffre d’affaires grâce à leur présence en ligne.

Ces chiffres sont aussi à mettre en écho avec des montants très faibles de budget dédié à la présence en ligne : 61% des TPE/PME y consacrent moins de 300 EUR par an et 7%, plus de 5000 EUR chaque année.

Le temps passé à gérer sa présence en ligne est significatif : 41% des répondants s'y attellent 1h par jour et 33% 1h par semaine.

Une identité en ligne avec des noms de domaine personnalisés

91% des entreprises affirment disposer de leur propre nom de domaine avec une prédilection pour le .FR . 52% déclarent posséder cette extension pour leur site.

Une production de contenus axée "vitrine" de l'entreprise

Si 96% des répondants proposent sur leur site une présentation "fiche d'identité" de l'entreprise (qui est-elle ? produits, services...), des types de contenus à forte valeur ajoutée comme des articles sur l'actualité de la TPE/PME ou des témoignages clients concerne seulement 37% des répondants.

Les formats de contenus utilisés au sein des sites sont simples : du texte à 99%, des images à 95% ; la vidéo se faisant plus rare : elle concerne 39% des répondants.

La fréquence de publication est faible : 63% des entreprises ne mettent pas leur site à jour plus d'une fois par mois et 10% seulement le font au quotidien.

Réseaux sociaux : Facebook est roi

77% des répondants présents sur les réseaux sociaux numériques ne considèrent pas leur temps investi comme rentable.

Les plateformes de réseaux sociaux les plus utilisés par les TPE/PME :

  • 90% sont sur Facebook,
  • 51% ont une présence sur LinkedIn,
  • 37% sont sur Twitter,
  • 35% des entreprises de moins de 10 salariés ont une présence sur Instagram.

Un développement commercial en ligne rudimentaire

Pour augmenter leurs ventes, le formulaire de contact est l'outil le plus utilisé (à 54%) devant l'emailing (à 38%) suivi de la lettre d'information (à 28%).

Seuls 26% des répondants vérifient au moins 1 fois par mois l'efficacité de leurs actions de fidélisation et de développement sur Internet.

E-commerce : le plus client peu généralisé

Concernant le commerce électronique, 65% des répondants accordent une importance spécifique aux moyens de paiement et 60% aux moyens de contact diversifiés. Les espaces clients et le suivi de commande ne sont pas du tout généralisés.

Des attentes de visibilité sur Internet, mais un niveau minime d'actions 

67% des entreprises déclarent ne mener aucune action publicitaire.

La moitié des répondants gère systématiquement les commentaires et notations (avis en ligne) ce qui est encourageant. 11 % des PME seulement réalisent systématiquement des évaluations en ligne de la satisfaction de leurs clients. 

Pour se faire connaître en ligne, 88% des sociétés privilégient les cartes de visite et documents papier.

Le référencement : de vraies difficultés à bien se positionner dans les résultats des moteurs de recherche

Le référencement naturel au sein des moteurs de recherche est peu optimisé. Pour preuve : seuls 38% des répondants s'affirment bien positionnés dans les moteurs recherche.

En parallèle, 68 % des répondants mènent des actions en vue d’améliorer leur référencement naturel. 

Conclusions de l'étude

La présence sur Internet est vécue comme une nécessité par les entreprises. Cependant, force est de constater qu'elles entament peu de démarches actives pour conquérir de nouveaux clients. On attend que les prospects vous "repèrent" sur Internet.

Cette passivité est marquée par 4 principaux facteurs :

  • des moyens insuffisants engagés pour la présence en ligne qui ne permettent donc pas d'actionner différents leviers : gestion de base de contacts, emailing, lettre d'information...
  • un manque de compétences de la part des TPE/PME qui ont besoin d'un accompagnement,
  • une vision floue des bénéfices générés par une présence stratégique sur Internet,
  • une culture ancrée dans les pratiques du monde réel pour pouvoir déclencher des actions de présence en ligne très affirmées et actives : publier très régulièrement du contenu sur son site et les réseaux sociaux, gérer son identité sur Internet chaque jour...

Enfin, et c'est pour cela que France Num existe que les activateurs France Num sont mobilisés : les entreprises attendent qu'on leur montre et leur démontre le bénéfice d'actions concrètes sur Internet.

Mots-Clés
site
réseaux sociaux
e-commerce
e-reputation
investissement
Droit affecté au contenu : Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Imprimer

Voir aussi

Contenu de formation
Site internet

Pour les 16-25 ans : ateliers dans les écoles et site Internet pédagogique pour apprendre à maîtriser sa présence en ligne (par Réussir en .fr, AFNIC)

Tester sa maturité numérique
Site internet

3 tests en ligne pour les artisans pour mesurer l'utilisation du numérique et faire croître son activité (par l'AFNIC avec le Monde des Artisans, CMA Nouvelle-Aquitaine et CMA Hauts-de-France)

Dossier
Site internet

14 modèles de cahiers des charges pour créer un site Internet professionnel

Besoin d'aide